Nymphéas noirs » Michel Bussi

by

Editeur : Pocket

Livre : ICI

Le jour paraît sur Giverny.
Du haut de son moulin, une vieille dame veille, surveille. Le quotidien du village, les cars de touristes… Des silhouettes et des vies. Deux femmes, en particulier, se détachent : l’une, les yeux couleur nymphéa, rêve d’amour et d’évasion ; l’autre, onze ans, ne vit déjà que pour la peinture. Deux femmes qui vont se trouver au cœur d’un tourbillon orageux. Car dans le village de Monet, où chacun est une énigme, où chaque âme a son secret, des drames vont venir diluer les illusions et raviver les blessures du passé…

 

L’avis d’Alouqua

⭐⭐⭐⭐

Depuis le temps que j’ai ce livre de Michel Bussi dans ma bibliothèque, il était temps qu’il en sorte enfin. J’ai sauté sur l’occasion lorsque j’ai vu que Babélio lançait une lecture commune sur ce titre. Maintenant je regrettes de ne pas l’avoir sorti de ma PAL bien avant, mais bon le manque de temps m’a empêché de le faire avant. Je ne peux donc que remercier Babélio pour cette lecture commune 🙂

Giverny est le village où vécu Claude Monet, un village que je ne connais que de nom, et Michel Bussi m’y a emmené, et maintenant j’ai bien envie de m’y rende un de ces jours, voir si le réel me fascinera autant que la peinture faite par Michel Bussi avec ce livre. Car oui, grâce à lui, j’avais l’impression d’y être, le décor est tellement précis qu’il est impossible de na pas se l’imaginer, ou même de le voir carrément devant nous. C’est un point où l’auteur est franchement doué.

J’ai cependant eu un petit souci au début de ma lecture, j’avais l’impression que l’histoire n’avancait pas, une impression de lenteur qui aurait pu me faire abandonner le livre, j’ai pourtant persisté, je voulais rester dans ce décor, et j’ai bien fait, parce qu’au final, j’ai apprécié ma lecture malgré un début qui me faisait douter. Eh puis, j’ai appris pas mal de choses sur le peintre lui-même, je ne suis pas spécialement fan de peinture, si ce n’est de Gauguin, et Michel Bussi a malgré tout réussi à me faire apprécier ce peintre plus que je ne le pensais, d’ailleurs je ne pensais même pas découvrir l’histoire du peintre à travers ce livre, c’est donc une bonne surprise pour moi.

Une fois bien lançée dans ma lecture, j’ai trouvé que l’on restait dans le schéma assez classique du thriller, de ce côté aucune réelle surprise, et pourtant je ne peux pas regretter de l’avoir enfin lu. Michel Bussi est doué pour l’écriture et son succès n’est plus à faire, c’est pourtant un des points qui me font souvent douter de découvrir un auteur, j’ai toujours peur d’être déçue et de ne pas comprendre le pourquoi de son succès si moi je n’accroche pas, heureusement tout les goûts sont dans la nature et je ne suis pas étonnée, finalement, de la renommée de l’auteur.

Quant à ce livre, si j’ai eu du mal au départ, l’auteur aura réussi à me surprendre de par la tournure que l’histoire fini par prendre, quant au final n’en parlons pas, un vrai régal, auquel je ne m’attendais certainement pas. Je ne peux donc que vous conseiller de vous aussi lire Nymphéas noirs, si c’est déjà fait, alors je serai ravie que vous partagiez votre avis avec moi, votre ressenti sur le début du livre et sur son final.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *