You kill me boy > Tina Ayme

by

Lexie est une jeune lycéenne brisée. Elle a perdu son meilleur ami et unique amour dans un accident de voiture alors qu’elle conduisait. Après qu’elle a tenté de noyer sa culpabilité dans les soirées et les drogues, son père lui impose un ultimatum.

Entre un internement en maison de repos et un séjour chez sa grand-mère, Lexie choisit la seconde option et retourne à Mary Island, sur les traces de sa mère décédée. Mais alors qu’elle commence à remonter la pente, le destin décide de la mettre sur le chemin d’Austin. Jeune homme sombre, arrogant, caractériel et bien trop attirant pour que Lexie ne tombe pas dans ses filets. Les étincelles créées par leurs deux caractères incandescents allumeront un brasier qu’il leur sera bien difficile d’arrêter.

PARU LE 5 AVRIL 2018 AUX EDITIONS HUGO NEW ROMANCE

LIEN D'ACHAT - ICI


L’avis de Marlène – Note 3/5

En terme de new romance, on peut clairement dire que je suis tombée dans la marmite ! J’adore ça et je ne m’en lasse pas ! J’ai terminé ce premier opus il y a quelques heures et je suis encore devant l’ordi à me demander quoi écrire^^ Parce que oui j’ai pas mal de choses à dire mais en même temps je ne sais pas si c’est pertinent.

Je voulais éviter la fameuse comparaison [YOU KILL ME BOY] – [AFTER], hélas c’est impossible de faire l’impasse. Pour la petite histoire, j’ai lu la saga [AFTER] il y a moins d’un an, c’est donc encore très frais dans ma mémoire… Et ici, les similitudes sont extrêmes et très nombreuses bien que le fond ait heureusement son propre intérêt.

J’avoue qu’avant même de lire le résumé, j’étais tombée amoureuse de la couverture, comme toutes les lectrices, je pense. Je me voyais déjà saliver sur Austin du début à la fin… alors physiquement ça a matché mais… j’ai eu bien du mal à le supporter le reste du temps. Austin est clairement un héros qui interpelle et qui ne laisse pas de marbre. Généralement j’aime bien les mauvais garçons et Austin a tout de même quelques bons côtés mais pas assez pour me séduire. Tous les défauts d’Austin lui confère un certain magnétisme car il demeure impénétrable et très secret. Ce premier opus ne nous offre que peu de choses sur lui tout au long des 524 pages. Tina Ayme le rend plus détestable à mesure que l’on avance dans l’histoire et ça m’a profondément gênée car j’attendais une évolution positive de son personnage. Austin est caractériel, impulsif et torturé. Ce qui rend tout de même son personnage intriguant et intéressant mais comment passer au-delà de son attitude ? Il m’a rendu folle du début à la fin. J’ai eu énormément de mal à me mettre dans la peau de Lexie pour cautionner ses frasques. Habituellement, j’arrive à mettre mes a priori de côté pour laisser le champ libre aux personnalités de nos protagonistes, là j’ai été énervée en permanence. Lexie, notre héroïne n’avait pas besoin d’un type comme Austin dans sa vie, elle a déjà bien assez à faire avec ses propres problèmes. Lexie est une héroïne qui a de belles qualités, j’ai réussi à m’attaché à elle malgré ses choix plus que douteux. Lexie est vulnérable, elle est à la croisée des chemins et ses erreurs forgent celle qu’elle devient petit à petit. Lexie a du caractère mais j’ai eu l’impression qu’elle n’arrivait pas à s’affirmer face à Austin, elle se veut forte et indépendante et pourtant elle retombe sans cesse dans la facilité. J’ai donc un avis un peu plus positif sur Lexie qui a su attiser mon intérêt et ma sympathie.

Il y a pas mal de monde qui gravite autour de nos héros. Des personnages haut en couleur qui auront des rôles assez simples dans l’intrigue. Les interactions entre eux vous rendront complètement chèvres. Attention, vos nerfs risquent d’être mis à rude épreuve.

En ce qui concerne l’intrigue, et c’est là que ça pêche un peu de mon côté, j’ai trouvé qu’il y avait énormément de longueurs, que les personnages faisaient deux pas en avant pour reculer du double. La dynamique amoureuse m’a un peu mise hors de moi, j’adore le jeu du chat et de la souris, j’aime aussi quand les personnages soufflent le chaud et le froid car cela nous montre bien qu’ils sont tiraillés par leurs sentiments… hélas ici j’ai eu le tournis… J’ai terminé le roman complètement épuisée par leurs « Je t’aime, moi non plus ». La romance est bien là, les émotions sont vives et complètement destructrices mais voilà il m’a manqué de la stabilité, une constance dans l’évolution de leur relation. J’aurais voulu aussi plus de réflexion, moins d’impulsivité. Je me demande aussi si mon état d’esprit ne joue pas actuellement car ce roman est très addictif mais j’ai eu l’impression de passer à côté de l’histoire des personnages et ce, pour plusieurs raisons.

J’ai découvert la plume de Tina Ayme avec ce roman. Verdict ? C’est addictif, rythmé, sexy et ô combien énervant ! La plume de Tina Ayme est excellente, rien à redire, ça se lit tout seul. Mais les similitudes avec d’autres new romance ont légèrement gâché cette découverte. Car c’est clair que ça a eu un goût de déjà-vu/déjà-lu. Etant donné que je lis compulsivement de la romance ça n’aide pas je sais bien. En tout cas, le style est incisif, l’auteure nous rentre dedans avec l’histoire tumultueuse de ses personnages. Les derniers rebondissements ont su me donner envie de poursuivre l’aventure en espérant que le schéma incessant ne se répète pas trop quand même.

En bref, un premier opus qui me laisse perplexe quant à la personnalité des personnages et leur incessant jeu du chat et de la souris. Tina Ayme nous offre une new romance addictive mais qui ne m’aura pas vraiment convaincue au vue des nombreuses similitudes avec les romances du genre. L’histoire de Lexie et Austin a néanmoins attisé ma curiosité d’en savoir plus en espérant être comblée par la suite.


Extrait 

Je pose ma tête sur le volant et ferme les yeux en écoutant la pluie se déverser dehors.

J’ai envie de sortir de cette putain de bagnole, d’aller la chercher, de l’embrasser, de la prendre dans mes bras, de l’emmener dans sa putain de chambre et de la baiser sur son lit ! J’ai envie de la sentir, de la toucher, de l’embrasser et de lui dire que c’est faux, je ne la détruirai pas !

J’ai l’air d’un putain de toxico qui a goûté à une drogue et ne sais plus s’en passer. Je suis accro à cette fille. Et cette idée me terrifie.

Je remercie les éditions Hugo New Romance pour cette lecture. 

2 Comments on You kill me boy > Tina Ayme

  1. BettieRose books
    27 avril 2018 at 11 h 04 min (4 mois ago)

    Comme toi, les similitudes avec After et le rythme m’ont gavée ! La plume, pas de soucis mais j’espère vraiment plus de tome 2.

    Répondre
    • MarleneEloradana
      27 avril 2018 at 11 h 09 min (4 mois ago)

      Ce premier tome aurait pu être bien plus court, ça aurait enlever pas mal de longueurs. Et on aurait moins ressenti cette sensation de tourner en rond. Austin a énormément de point commun avec Hardin, c’était perturbant du coup. En terminant le roman certes on en sait plus et ça donne envie de poursuivre mais… je redoute le t2 quand même.

      Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *