OPJ #1 – Le centre » Laure Izabel

by

Editeur : L’Ivre-Book

Livre : Amazon ou L’Ivre-Book

Extrait gratuit : ICI

Nat et moi, on roule pour la Crime depuis belle lurette. Alors, les trucs moches, on connaît. Ce soir-là, on débarque dans les jardins du Sacré-Cœur, en plein Paname : une fiesta a tourné au vinaigre. Un mort. Banal, quoi ! Ce qui l’est moins, c’est le Modus Operandi du criminel, et la victime. Surtout la victime, d’ailleurs ! Nat va en prendre plein la poire. Et les dommages collatéraux ne vont pas être sans conséquences… pour bibi !

 

L’avis d’Alouqua

⭐⭐⭐⭐

Ne pas pouvoir décrocher dès la première page, voila ce qui caractérise en premier OPJ.

Ensuite vous avez l’histoire en elle-même, forcément, une histoire pleine de rebondissements. Nous débutons sur un meurtre, mais attention il ne sera pas le dernier, ce qui donnera à supposer à notre duo d’enquêteurs, Malik et Nat, qu’il s’agit d’un sérial killer. Le premier meurtre ne sera pas sans conséquences sur Nat, car en effet il s’agit de son père qui est retrouvé mort. Au fil des pages, je me suis prise à avoir un peu peur pour lui car certains changements de caractères vont survenir.

Histoire de nous tenir bien en haleine et que l’on ne puisse lâcher notre lecture, l’auteur nous ajoute une dose d’amitié et d’amour, mais la partie principale restant malgré tout leur enquête. Le côté thriller reste la partie la plus importante.

En avançant dans l’histoire, j’ai vraiment commencer à craindre pour leur relation, tant point de vue amical qu’en tant que partenaires sur cette enquête. Et pourtant, je les trouve relativement complémentaire, que ce soit dans l’enquête, ou encore dans la vie normale.

Si vous êtes amateurs de thrillers et/ou de fantastique, vous aimerez forcément OPJ de Laure Izabel.

********************************

Ce que vous venez de lire, c’est ce que j’ai dis lors de ma première lecture. C’est vrai que je ne dis pas grand chose d’ailleurs, on voit facilement que cela ne faisait pas longtemps que je faisais des chroniques, et pourtant, je trouve que je dis l’essentiel de ce que j’ai ressenti.

C’est avec plaisir que je me suis replongé dans ce livre, toujours autant de plaisir d’ailleurs que la première fois, j’aime beaucoup cet univers à la fois thriller et fantastique, un univers prenant du début à la fin. Le fait de connaître le déroulement n’a d’ailleurs rien enlevé à ce plaisir, tout comme la première fois, je me suis laissée porter par les mots de Laure Izabel, par la tourmente de nos deux compères Nat et Malik, par tout ce qu’un acte cruel peut déclencher et faire ressurgir du passé.

Je ne sais pas si une suite est prévue, mais c’est vrai que j’adorerais en avoir une, voir comment ils pourraient se sortir du guêpier dans lequel ils sont tombés, voir ce que leur relation peut amener, en apprendre plus sur ce qui fait de Nat ce qu’il est aujourd’hui, découvrir pourquoi maintenant et pas avant, savoir ce qui a déclenché le changement. Enfin bon, vous aurez compris que je veux une suite 😉 Et puis j’adore l’humour de Nat et Malik, il est parfois un peu au ras des pâquerettes, mais moi j’adore 🙂 Ils forment un duo de choc, un duo surprenant parfois, mais un duo que l’on ne peut qu’apprécier.

Merci à Lilian et aux éditions l’Ivre-Book, ainsi qu’au site Babélio pour cette masse critique.

1Pingbacks & Trackbacks on OPJ #1 – Le centre » Laure Izabel

  1. […] vous ai déjà parlé de Laure Izabel avec d’autres de ses parutions : OPJ #1 dont je vous donnais mon avis il n’y a pas longtemps, ainsi que Caladrius dont mon avis est […]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *