Calendar Girl #2 – Février d’Audrey Carlan en version de poche

Mia se rend à Seattle où elle sera la muse d’un célèbre peintre français.

L’amour sur toile, tel est le titre de l’œuvre du bel artiste avec lequel elle va partager ce mois qui sera riche en émotions. Il faut dire qu’Alec est surprenant dans son travail et qu’il a cette manie si sexy d’utiliser des expressions françaises lorsqu’il s’adresse à Mia.

PARU LE 31 JANVIER 2018 AUX EDITIONS LIVRE DE POCHE ROMANCE

LIEN D’ACHAT – ICI


L’avis de Marlène – Note 4/5

J’étais plutôt contente de retrouver le personnage d’Alec, bien qu’un peu stéréotypé, il dégage une aura particulière et j’avoue que sa vision de l’amour sera une étape importante pour notre Mia.

J’avais oublié à quel point Mia était volage au début de la saga. Attention, Mia a choisi de vivre cette année à fond et même si un lien s’est créé avec WES dans le premier opus, Mia a beaucoup de choses à apprendre sur elle-même, sur la vie et l’amour dans toute sa signification.

En février, Mia va apprendre à s’aimer à travers le travail d’Alec. Elle sera sa Muse et bien d’autres choses ^^

Mais ce que révèle ce second tome, c’est que pour aimer, il faut savoir s’aimer soi-même. Pour accorder sa confiance, il faut déjà commencer par se faire confiance. Et Mia va vraiment s’épanouir aux côtés d’Alec. Alors même si ce personnage masculin n’a pas eu ma préférence, je dois avouer que j’ai aimé son ouverture d’esprit et sa façon de concevoir l’amour.

Audrey Carlan nous prouve que sa série est véritablement addictive et sulfureuse. Alors oui on pourrait ressentir un manque de romantisme mais c’est le concept qui veut cela. MIA doit faire ce chemin seule et assumer les conséquences de ses choix. Elle aurait pu choisir la facilité mais elle serait passée à côté de cette quête identitaire qui lui est indispensable.

On se rend compte que Mia a besoin de mûrir. De faire des erreurs et de se relever. C’est un second tome que j’ai vu différemment avec cette relecture. J’ai percu à nouveau des détails très sympas sur Alec. Et j’ai pu me rendre compte que Mia est humaine et faillible. Que ses défauts seront façonnés à mesure qu’elle acceptera celle qu’elle est.

En bref, avec un frenchy un brin caricatural, j’ai vraiment apprécié cette relecture. Relire un livre c’est vraiment une découverte, parce que je fais attention à tous les petits détails et je prends vraiment plaisir à revivre tout cela avec Mia. Pour les lectrices qui découvrent la série, je ne peux que les inviter à se lancer. AUDREY CARLAN nous offre une saga moderne qui met en avant des thèmes porteurs qui parleront à toutes les lectrices qui comme Mia ont besoin d’aller à la recherche d’elles-mêmes. Février nous apprend qu’il faut s’aimer soi-même et se faire confiance pour vivre pleinement ce que la vie a à nous offrir. Et puis, c’est addictif et sexy, alors que demander de mieux ? ^^

Je remercie Léa et les éditions Le Livre de Poche Romance pour cette lecture.

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *