Stand Out #3 – Colin > Jane Devreaux

Lorsque Colin rencontre Arava, il s’éprend de son corps et de sa liberté. Elle poursuit des études d’architecture, vit en coloc avec Sally qu’elle materne, s’aventure dans des jeux intrépides et semble affranchie des contraintes familiales et sociales. Tout le contraire du trop charmant Colin, que son entourage compare sans cesse à son frère Josh au point de l’empêcher de trouver sa propre voie.

Commence alors entre eux une relation sensuelle qui semble les satisfaire. Sauf qu’Arava cache sa nudité à Colin, tout comme elle cache leur liaison à ses amis. Colin voudrait bien percer à jour le secret de cet interdit, mais rien n’y fait, le mystère s’épaissit.

Pourtant, petit à petit, Arava entrouvre quelques portes de sa vie et Colin commence à se rendre compte qu’il ne sera pas aisé de lui faire avouer et accepter les stigmates de son douloureux passé. Comment faire comprendre à la fille qui est entrée dans son coeur que rien ne peut empêcher leur histoire ? Devra-t-il, comme le lui conseillent Mila et Sandre, révéler ses propres failles à Arava pour lui prouver sa confiance et la force de ses sentiments ?

PARU LE 12 AVRIL 2018 AUX EDITIONS HUGO NEW ROMANCE

LIEN D'ACHAT - ICI


L’avis de Marlène – Note ❤❤❤

Me revoici avec mon avis sur le dernier tome de la saga [STAND OUT] de Jane Devreaux. Ce dernier opus a une saveur particulière, car on arrive au bout de cette grande aventure, et je dois vous dire que ce roman clôture à merveille [CLOSE UP] et [STAND OUT].

Ici, le lecteur découvre l’histoire de Colin, le petit frère de Josh. J’avoue que c’est un personnage qui est plutôt resté dans l’ombre jusqu’à présent et j’étais très impatiente de faire sa connaissance. Colin a toujours eu un comportement exemplaire, c’est un gars un peu trop gentil qui a l’envie de s’émanciper un peu de toute cette bienveillance. Après une rupture avec sa petite amie de toujours, Colin entend bien s’amuser à la fac. Sa rencontre avec Arava va bouleverser tout son univers. Il est subjugué par cette fille aussi libre que renfermée. Arava ne s’interdit rien et pourtant la jeune femme cache de lourds secrets et elle n’est pas à l’aise avec son corps qu’elle dissimule sans cesse dans l’intimité. Colin est prêt à tout pour percer à jour cette femme qui l’envoûte autant qu’elle le pousse dans ses retranchements. Arava est une source d’inspiration inépuisable pour Colin, elle sera celle qui lui ouvrira les yeux sur sa vie et ses perspectives d’avenir.

Avec elle, je viens de vivre le moment le plus intense de ma vie, je viens de tracer mon propre chemin et il ne s’agit pas uniquement d’adrénaline. 

Jane Devreaux nous offre une fois de plus une romance pleine d’émotions et de sensibilité. La force de ses romans réside dans la personnalité de ses personnages. Colin s’avère être un héros terriblement séduisant et craquant. J’avoue que j’ai été faible face à lui. C’est un homme gentil, peut-être trop… Mais encore une fois, pourquoi la gentillesse devrait-elle être un défaut ? Je me pose sans cesse la question car on me dit souvent que je suis trop gentille et à priori ce ne serait pas forcément une qualité. Du coup, j’ai adoré le personnage de Colin car il va vraiment devoir se remettre en question et au fur et à mesure de l’histoire il arrive à faire un véritable travail sur lui-même. Sur sa nature profonde, sur son passé et sa façon d’appréhender l’avenir. Colin est totalement différent de Josh et il en marre de vivre dans l’ombre de son frère. Il a besoin d’exister indépendamment de l’influence de Josh et Colin a de sacrées qualités humaines. J’ai adoré sa sensibilité qui encore une fois n’est pas un défaut, c’est ancré en lui, il est tout simplement adorable. Arava va lui le goût de vivre des choses extraordinaires.

-Alors, tu t’es senti vivant ? m’interroge-t-elle, avec toujours cet incroyable sourire malicieux. 

Vivant, le mot est faible ! D’ailleurs, je ne suis pas convaincu qu’il existe une façon de décrire ce qu’on vient de vivre.

Arava est bien plus complexe finalement, c’est une jeune femme qui a un lourd passif. Elle est profondément marquée par son histoire familiale. Elle a vécu des choses difficiles à comprendre et cela a un énorme impact sur la vision qu’elle a d’elle-même. Elle n’accepte pas son corps, on sent que c’est une véritable souffrance qui la freine dans sa vie privée.

Comment une femme si libre peut-elle fixer autant de limites quand il s’agit de son propre corps ? Je suis frustré, déçu, et pourtant il n’y a rien que je désire plus qu’elle, au point d’être capable d’accepter tous les compromis. 

Cela contraste énormément avec sa liberté. Arava a une personnalité ambivalente. Elle est solaire mais garde une part d’ombre qui la ronge. C’est une artiste qui a une vision de la vie étourdissante, j’ai adoré sa personnalité, elle est terriblement attachante et j’ai compris tout ce qui la rongeait de l’intérieur. Je l’ai trouvé très généreuse et dévouée à ceux qu’elle aime. Son personnage m’a marqué parce qu’elle n’est pas la perfection même, elle a des défauts comme tout le monde, et elle essaye d’avancer dans la vie en essayant de s’affranchir de son passé. Avec Colin elle revit, elle savoure l’effet qu’il produit sur elle. La façon dont il la vénère lui redonne confiance en elle et j’ai aimé l’espoir que cela engendre dans l’histoire.

Cet opus est exceptionnel car il est très riche en interaction. On retrouve bon nombre de personnages, comme Mila et Boby, Diego et Mélanie mais aussi Josh, Sandre, Steve et Marcy. On fait connaissance avec l’entourage d’Arava qui sont des personnes qui ne manqueront pas de vous faire réagir. J’ai trouvé que Jane avait vraiment réussi un tour de force avec tous les protagonistes car j’ai eu un avis bien tranché sur un des personnages et finalement à la fin je ne ressentais plus du tout les mêmes sentiments en ce qui le concerne. J’ai adoré Sally et Dylan, on a leur histoire en parallèle de celle de Colin et Arava et j’ai adoré que cela rende ce roman encore plus riche.

L’intrigue a de nombreux rebondissements et elle ne se cantonne pas qu’à l’histoire de Colin et Arava. On suit l’évolution de tous les personnages, on comprend pourquoi nos héros sont aussi compatibles l’un avec l’autre. Jane Devreaux nous démontre que nos failles ne sont pas des défauts, elles nous rendent plus humains même si l’on en devient faillibles. J’avoue que j’ai été vraiment embarquée dans l’histoire de Colin et Arava. Leur rencontre atypique m’a totalement scotchée car l’auteure a vraiment orchestrée cela de manière très originale et audacieuse. Elle nous montre aussi que l’attraction physique est parfois bien plus complexe qu’une simple alchimie charnelle. Entre Colin et Arava c’était au-delà du sexe, c’était perceptible, cette sensation de tout vouloir de l’autre, d’être en accord total l’un avec l’autre. Evidemment, le sexe trouve sa place dans le récit, et c’est d’ailleurs une sorte de fil conducteur dans l’évolution de la relation de confiance entre nos héros. Ne dit-on pas que le sexe est le ciment du couple ? Ici c’est effectivement le cas, le sexe les a lié d’une drôle de façon pour renforcer un lien qui s’est créé instantanément entre eux.

L’émotion est vraiment au rendez-vous avec ce dernier tome. J’ai été très émue et touchée par ce grand final. Tous nos personnages préférés sont réunis et ne se quittent plus. J’ai vraiment trouvé que ce roman était excellent malgré le fait qu’il soit un peu court. Mais c’est ça c’est à cause de mon côté gourmande, que voulez-vous quand c’est bon j’en redemande. Jane Devreaux a su nous offrir un final à la hauteur de mes attentes avec des scènes qui m’ont énormément touchée, j’ai eu parfois les larmes aux yeux, de tristesse et de joie. J’ai savouré comme il se doit ce livre, en le terminant avec un sourire aux lèvres.

En bref, je termine cette saga sur un joli coup de cœur. Jane Devreaux a un don pour l’écriture, avec des personnages imparfaits et aypiques, elle arrive toujours à me captiver et à me faire comprendre que la vie est faite pour être vécue. J’ai totalement craqué pour Colin et Arava, ce dernier tome me laisse avec un sentiment de pleine satisfaction. Jane Devreaux nous offre toujours des récits qui bouleversent avec cette plume addictive qui nous entraîne toujours plus loin. La saga [STAND OUT] est une que je recommande le plus ces derniers temps, ce dernier opus confirme mon addiction à l’univers de Jane Devreaux, cette auteure incontournable dans la new romance.


Extrait 

J’aime passer du temps avec Arava, j’aime ça de plus en plus. Pourtant, je n’avais pas prévu de m’attacher, je voulais conserver ma liberté, je voulais juste en profiter. Mais avec elle c’est différent, avec elle je ne me sens ni piégé ni prisonnier, mieux, je peux tout envisager sans avoir peur d’être jugé. Elle me pousse à me surpasser, me montre une tout autre vision du monde. Son sourire continue de me rendre fou et je m’étonne de ne même pas me sentir frustré de ne rien connaître de son corps, parce qu’elle m’offre tellement plus.

Je remercie Marion et les éditions Hugo New Romance pour cette lecture. 
RETROUVEZ MES AVIS SUR LES TOMES PRÉCÉDENTS

STAND OUT #1 - BOBY 

STAND OUT #2 - DIEGO 

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *