Calices » Victoriane Vadi

Editeur : MxM Bookmark

Livre : ICI

L’hiver éternel a succédé à l’âge lumineux des hommes.

Dans leurs forteresses en ruines, les humains mourant de froid ont dû remettre leurs vies entre les mains de leurs antiques ennemis, les vampires, faisant d’eux les gardiens et les protecteurs de l’humanité vacillante.

Alcuin, né à l’âge d’or de cette alliance, a grandi dans la servitude et s’apprête à devenir le calice du Seigneur de Sang-Verse, auquel il est offert en gage de paix, à la manière d’un présent politique.

Mais la cour de son nouveau maître est le lieu de complots effrayants et d’amours singulières, et parmi les ombres glacées de la Citadelle, s’avance le spectre d’une vieille guerre.

Pour lecteur avertis, contient du MMM, du BDSM, de l’érotisme et des vampires qui n’ont pas froid aux yeux.

 

L’avis d’Alouqua

⭐⭐⭐⭐⭐

Avant de vous parler de ma lecture, je réitère l’avertissement qui se trouve un peu plus haut : Pour lecteur avertis, contient du MMM, du BDSM, de l’érotisme et des vampires qui n’ont pas froid aux yeux. Et pour l’avoir maintenant lu, je peux vous dire qu’il faut prendre cet avertissement en compte.

Malgré l’avertissement de l’éditeur, je me suis lançée, je voulais découvrir ce que cachait le résumé, je voulais voir jusqu’où avait pu aller l’auteure pour que son livre reçoive un tel avertissement. Non pas par perversité, j’aime découvrir de nouvelles choses, de nouveaux auteurs, leurs univers particuliers. Et puis, j’aime les vampires, j’aime l’érotisme, j’aime la littérature MM, je suis assez ouverte et large d’esprit, donc je ne vois pas pourquoi je n’aurais pas eu envie de découvrir Calices de Victoriane Vadi.

C’est vrai que certaines scènes sont plus difficiles que d’autres, mais au final elles forment un ensemble relativement cohérent avec l’histoire, donc pourquoi ne pas oser de telles scènes ? Après tout si vous avez lu ou vu 50 nuances, vous êtes assez ouverts d’esprits je pense.

Mais revenons-en un peu à mon ressenti en fin de lecture.

Calices, c’est l’histoire d’Alcuin, un esclave éduqué à devenir un jour un homme au service des vampires. Lorsqu’il a eu 19 ans, son maître l’a donné en cadeau à un autre Seigneur vampire, Alastair, Seigneur de Sang-Verse. Alastair est un vampire relativement âgé, qui semble assez dûr, assez sévère, Alcuin ne sait pas ce que son nouveau maître va lui faire subir si ce n’est le fait qu’il est maintenant son Calice et que de ce fait, son maître se nourirra de lui. J’ai moi-même été attentive aux attentes de ce nouveau maître, je voulais comprendre pourquoi il voulait un Calice, alors que celui-ci pouvait très bien se nourrir sur ses esclaves.

Mais Calices, ce n’est pas uniquement une histoire d’esclavage, c’est l’apprentissage que suivra Alcuin avec son Maître, qui d’apparence dure, n’en a que l’apparence, il se montrera très doux avec Alcuin, bien que celui-ci n’aie pas le choix que de lui obéir, il n’abusera pas de son droit d’ordonner. Par moments, je me suis même sentie émue par ce vampire, par Hrold (non non je n’ai pas oublié de a) également. En même temps, comment ne pas tomber sous leur charme alors qu’ils sont attentionnés envers Alcuin, qu’ils sont tendres, qu’ils ne le bousculent pas.

Entre l’apprentissage d’Alcuin et les complots qui tombent d’on ne sait où, nous n’avons pas le temps de nous ennuyer, le lecteur n’a pas de répis avant la fin.

Au final, j’ai adoré cette lecture, et je dis bravo à l’auteure mais également à l’éditeur qui quelque part prend quelques risques en publiant ce livre qui ne sera pas apprécié par tout le monde mais qui pour moi mérite amplement d’être publié.

Merci à Blandine et aux éditions MxM Bookmark pour leur confiance ainsi qu’au site NetGalley.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

4 commentaires sur “Calices » Victoriane Vadi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *