Un amour de liberté » Nathalie Salmon

Editeur : BakerStreet

Livre : ICI

New York, années 1860. La jeune Amérique se construit et accueille à bras ouverts les immigrés de la vieille Europe. Parmi eux Adolphe Salmon, jeune Lorrain au courage fécond et à la réussite aussitôt fulgurante. Un ardent amour le lie bientôt à une lumineuse Américaine d’origine allemande, Sarah, au port de reine et aux yeux diaphanes, moderne avant l’heure. Fondateur d’un cercle influent, pionnier du commerce international, Adolphe devient un fervent défenseur de l’amitié franco-américaine.

L’histoire pourrait s’arrêter là. Mais à certains hommes il est donné de sublimer leur vie : pour Adolphe ce sera la rencontre d’Auguste Bartholdi avec qui il nouera une amitié éternelle. Le sculpteur de la future Statue de la Liberté s’appuiera toute sa vie sur cet allié précieux qui saura favoriser sa reconnaissance, obtenir des soutiens et susciter l’enthousiasme patriotique du public américain.

Autour de l’aventure de la Statue, son éclosion, les rebondissements de sa construction et ses traits qui ressemblent de façon confondante à ceux de Sarah qui posa pour Bartholdi on croise le patron de presse Pulitzer, le musicien Offenbach, l’architecte Eiffel et l’ombre omniprésente du marquis de La Fayette. On parcourt le Far West et la Californie à l’heure de la ruée vers l’or, Paris sous l’Empire puis la Belle Époque, la douloureuse Alsace-Lorraine sous tutelle allemande, et la toujours trépidante New York.

 

L’avis d’Alouqua

???,5

Je pense que tout le monde connaît cette célèbre statue qu’est La statue de la liberté 🙂

Mais que cache cette célèbre dame ? Qui se cache derrière elle ? Quelle histoire peut-on apprendre en remontant le temps ?

C’est ce que nous propose de découvrir Nathalie Salmon à travers ce roman. C’est vrai que je n’ai pas accroché autant que je le pensais après avoir lu le résumé, mais c’est un roman bien écrit, mais je regrette que l’auteure ne parle pas plus de Bartholdi qui est pour moi le personnage important qui gravite autour de Lady Liberty. En même temps, nous sommes prévenu dès le départ que l’histoire sera plus centrée sur Adolphe Salmon, donc je n’aurais pas dû attendre plus sur Bartholdi, et pourtant je pense vraiment qu’il aurait mérité plus de pages qu’il n’en a. Ce n’est évidemment que ma manière de voir les choses, si je retire ce fait de l’équation, je dois avouer que ce roman est non seulement bien écrit, mais que j’y ai appris certaines choses que j’ignorais totalement.

Nathalie Salmon est une descendante d’Adolph Salmon, du coup cela paraît assez logique qu’elle se concentre plus sur son aïeul et son histoire, sur son arrivée en Amérique, sur son rôle qui le lie à la Lady.

C’est par contre un roman assez prenant, j’aime beaucoup la manière dont l’auteure rend hommage à son aïeul, on y ressent énormément de fierté. C’est principalement ce point que je retiendrai de ma lecture, ainsi que le fait que j’y ai appris certaines choses, cependant, comme je l’ai déjà dis, je n’ai pas réellement accroché, je n’ai pas réussi à m’immerger entièrement, et honnêtement cela me chagrine, ce n’était peut-être simplement pas le moment pour moi de le lire. Une fois terminé, je l’ai d’ailleurs mis dans ma pile de livre à relire, je verrai peut-être différemment dans quelques temps, si c’est le cas, je n’hésiterai pas à faire un ajout à ma chronique.

Merci à Cynthia et aux éditions BakerStreet pour leur confiance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

2 commentaires sur “Un amour de liberté » Nathalie Salmon

    1. Oh bonne lecture à toi 🙂
      Oui c’est clair il est bien écrit, même si malheureusement ce n’était peut-être pas pour moi le moment de le lire, mais je le relirai dès que j’en ai l’occasion pour me faire une deuxième idée en tout cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *