Adorible Morten » Véro-Lyse Marcq

Editeur : Boz’Dodor

Livre : ICI

Morten, jeune adulte en perdition, va trouver plus entêté que lui en la personne d’Isabella. Canalisé bon gré mal gré par cette étrangère, il reprendra goût à l’effort. Jusqu’où va-t-elle s’immiscer dans sa vie, et que recherche-t-elle au juste ?

 

L’avis d’Alouqua

?????

Ah là là Morten !!!

Si comme moi vous avez lu « Viens, je t’emmène », vous connaissez Morten, ou du moins vous pensez le connaître, tout comme moi j’avais mon idée sur lui et son passé. Oubliez tout ce que vous pensez savoir, vous êtes loin mais très loin du compte, c’est moi qui vous le is !

Dans « Viens, je t’emmène », on le voit d’une certaine manière, certes pas un romantique dans l’âme, on sent bien que son passé n’est pas forcément ce qu’il y a de plus rose et violette, mais j’étais loin de le voir comme je le vois maintenant !

Pour en être arrivé là où il est lorsque l’on connaît le fin mot de l’histoire, on sait que forcément cela n’a pas été simple pour lui, qu’il a connu quelques couacs, mais savoir quoi exactement, c’est juste mission impossible, il n’est pas du genre à s’épencher sur l’épaule de quelqu’un.

Ici, on peut dire que c’est explosif autant que précédemment c’était assez calme, Morten fait preuve d’un humour digne d’une porte de prison, mais malgré toute cette carapace qu’il c’est forgée autour de lui, si on prend la peine de gratter un peu, qui sait le trésor que l’on pourrait y trouver ?  Déjà lors de sa première rencontre avec Isabella, ou du moins la deuxième, j’ai eu comme quelques envies de le frapper, il a réussi à me mettre hors de moi, en même temps je ne sais pas pourquoi Isabella n’a pas trop réagi (ou du moins si je le sais maintenant, mais sur le moment j’ai eu envie de lui dire de ne pas laisser Morten lui parler de la sorte). Et la scène du commisariat (dont je vous ai tiré la petite cotation sous ma chronique), oh punaise j’ai bien ri, mais aux dépens de qui, Isabella ou Morten ? Ca je ne vous le dirai pas, je vous laisse découvrir la réponse par vous-même.

L’avantage, c’est qu’avec « Adorible Morten », Véro-Lyse Marcq répond aux questions que l’on pouvait se poser avec « Viens, je t’emmène ». Pour ma part, malgré le côté un peu plus noir de Morten, je suis juste charmée de voir le chemin parcouru entre les deux parutions. Au final, je pense que j’ai eu un petit faible pour Morten, mais attention que je me garde le droit de lui servir quelques gifles en temps voulu ;-p Rien de mieux pour remettre les idées en place, vous ne croyez pas ?

Merci à Véro-Lyse pour sa confiance ainsi qu’au site Simplement.Pro.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *