Les mille visages de notre histoire > Jennifer Niven

Tout le monde croit connaître Libby Groby, pourtant, personne ne s’est jamais intéressé qu’à son obésité.

Elle a longtemps vécu recluse dans sa chambre, cachant son corps et ses angoisses. Cette année, sa vie peut changer : Libby s’est inscrite au lycée.

Tout le monde croit connaitre Jack Masselin : étudiant rebelle, sexy… aux réactions imprévisibles.

Sous son arrogance, Jack a enfoui un secret douloureux.

Une histoire d’amour rédemptrice.

Des ados justes et charismatiques et le courage de s’accepter tel que l’on est.

PARU LE 8 FÉVRIER 2018 AUX EDITIONS GALLIMARD JEUNESSE

LIEN D'ACHAT - ICI


L’avis de Marlène – Note 5/5

Ce roman c’était une évidence, il me le fallait. Tout d’abord, pour l’objet livre en lui-même car le roman est magnifique, de la couverture à la quatrième de couverture. Je suis très faible face à la beauté des livres et celui-ci est aussi beau à l’extérieur qu’à l’intérieur. 

Jennifer Niven nous offre là une histoire pleine de sensibilité qui prône la tolérance et l’acceptation de soi. Nos deux héros sont justes merveilleux. Libby Groby fut la plus grosse adolescente des Etats-Inis. La solitude a longtemps été son alliée, elle a vécu recluse dans sa chambre se cachant du monde entier. Elle a vécu un traumatisme qui a eu un énorme impact sur son physique mais Libby a décidé de reprendre sa vie en main. Et après des efforts colossaux elle va faire son entrée au lycée en classe de première. Autant vous dire tout de suite que ce ne sera pas facile pour elle de s’intégrer, d’affronter le regard des autres sur son poids. Mais Libby Groby est une survivante et elle est tellement lumineuse. C’est une héroïne solaire avec une sacrée force de caractère, elle a pris sa revanche sur la vie et même si elle doit essuyer la méchanceté de certains élèves, elle est plus forte que n’importe qui. Je suis restée en admiration face à Libby. Je l’ai trouvé merveilleuse, elle est tellement adorable, drôle et elle arrive à garder le cap sur le regard des autres. Elle est la positivité même. Elle a des rêves plein la tête, c’est une jeune femme altruiste, très ouverte d’esprit. Elle garde une certaine vulnérabilité qui la rend plus humaine, plus faillible et pourtant elle rayonne quoi qu’il arrive. Son personnage m’a énormément touché car elle ne se démonte jamais, elle s’assume et elle le fait comprendre aux autres.

Jack Masselin, notre héros est un jeune homme populaire, sexy et arrogant. Il a une maladie extrêmement rare et il arrive à cacher ce secret douloureux mais dans la souffrance car c’est un combat de chaque jour. Jack s’est composé un personnage, il n’est pas tout de suite attachant car ses choix se font au détriment des autres. Il garde ce secret en lui comme si cela était honteux. Jack n’est facile à aimer car il a un côté un peu égoïste, il peut paraître distant et il passe souvent pour un sombre idiot car pour cacher sa maladie il a une attitude parfois exécrable. J’ai trouvé son personnage intéressant car il engendre beaucoup d’émotions contradictoires. C’est un héros singulier qui a une particularité tout aussi unique. Je ne connaissais d’ailleurs pas la maladie dont il est atteint. Son état nous permet de comprendre ses moindres craintes, son combat face à cet handicap. J’ai eu beaucoup d’empathie pour Jack mais j’avais envie qu’il se dévoile un peu plus, qu’il se remette en question. Qu’il assume aussi ses choix, ses sentiments et qu’il cherche une solution qui le rende plus sympathique. Je me suis un peu moins attaché à lui mais il n’en reste pas moins un héros très touchant. 

Notre duo de héros est tout simplement génial. Libby et Jack se comprennent au-delà de toutes les apparences. Ils partagent une même vision de la vie. Ils doivent tous les deux affronter le regard des autres. Cela ne se traduit pas de la même façon mais ils ont vraiment plein de points communs tout en étant très différents. Libby et Jack vont vivre une aventure hors du commun, essuyant le jugement des autres, essayant de se frayer un chemin dans une vie pleine de rebondissements. J’ai adoré le couple qu’ils forment, au-delà de la romance car l’intrigue ne tourne pas forcément autour de leur histoire d’amour mais plutôt autour de leur relation amicale. Le lien qui les unit est unique et très intense. Leurs différences les rapprochent, ils se sentent en sécurité l’un avec l’autre et ce sera comme une évidence au fil des pages.

L’intrigue de cette histoire est particulièrement touchante et pétillante. Le ton du roman est très léger malgré les thèmes sérieux que l’auteure aborde. J’ai trouvé ce roman rafraîchissant car Jennifer Niven met en scène une héroïne solaire qui contamine tout le monde avec sa bonne humeur et sa positivité. Libby démontre au monde qu’elle s’assume et que c’est la seule chose à faire pour être heureux dans la vie. Libby nous apprend qu’avant d’aimer la vie, il faut s’aimer soi-même. Elle nous démontre qu’il faut s’accepter tel que l’on est. Que dans la vie il y a quelqu’un qui veut de nous. Ce roman a une narration particulièrement addictive, avec des chapitres courts, le lecteur se retrouve entraîné dans le quotidien de Jack et Libby. Vous allez vous retrouver dans l’univers du lycée, vous allez y rencontrer des personnages de tous horizons. Vous apprécierez certains quand vous détesterez les autres. Dans ce roman, Jennifer Niven nous parle de l’amour sous toutes ses formes, elle nous parle de la cellule familiale avec ses joies et ses peines. Elle nous parle de deuil et de maladie mais elle ne part jamais dans le pathos, elle reste positive du début à la fin, et même si certains passages sont particulièrement émouvant on en garde que le positif. L’auteure compose avec ce que l’on doit affronter dans la vie, et la mort en fait partie. La vie de Libby et Jack s’articule sur des problématiques réelles qui ont des répercussions sur leurs personnalités.

La plume de Jennifer Niven est moderne, fluide et addictive. Ce roman est une petite merveilleuse de sensibilité, de tolérance et d’amour. La notion d’acceptation de soi est au centre de l’histoire, au travers des pages de ce livre, vous allez vous aimez et apprendre qu’il faut aimer sans barrière. Vous allez la vie en grand, j’ai ressenti un véritable bien être en lisant ce roman. J’avais envie de danser avec Libby, et d’aider Jack à aller de l’avant. J’avais envie de les soutenir et de leur dire qu’ils étaient formidables. La romance qui se met en place est juste trop mignonne et elle m’a réchauffé le cœur. J’ai ressenti des sentiments purs motivés par un amour sincère. Vous allez aimer la narration à deux voix. Le roman se dévore, c’est vraiment une pure pépite.

En bref, [Les mille visages de notre histoire] est une histoire touchante et lumineuse. Jennifer Niven met en scène deux héros merveilleux qui vont apprendre à s’aimer et à s’accepter. Ils vont apprendre à se libérer du regard des autres. J’ai eu un gros coup de cœur pour notre héroïne, Libby est magique. Le récit est d’une justesse implacable, avec sa narration singulière, j’ai tout simplement dévoré les pages de ce roman. Je ressors le cœur remplie d’amour. Jennifer Niven nous offre une histoire pleine de tolérance, parsemé d’humour et de bienveillance. Ce roman m’a fait un bien fou et je le recommande chaudement à tous les lecteurs. 


Extrait

ON VOUS VEUT

Libby Groby

« On ne veut pas de toi. »

Récemment, quelqu’un m’a envoyé une lettre anonyme pour me dire ça. Je me demande comment on peut dire ça à quelqu’un. Sincèrement. Je me pose la question. réfléchissez-y.

« On ne veut pas de toi. »

C’est la chose la plus méprisante qu’on puisse dire à quelqu’un. Cette personne voulait sans doute dire : « Tu es trop grosse, ça me dégoûte »… mais alors, pourquoi ne pas le formuler ainsi ?

Qui es-tu pour savoir si on veut de moi ou pas ?

Devine quoi ?

On veut de moi.

Tu ne vas pas me croire, mais j’ai une famille qui m’aime, et j’ai aussi des amis. Je suis même sortie avec des garçons. Je n’ai pas encore fait l’amour parce que je ne suis pas prête. Et non parce que personne ne veut de moi. Tu vois, misérable auteur de cette lettre, alors que tu es aigri et racorni, je suis carrément charmante. J’ai une personnalité agréable, un esprit affûté, je suis bien bâtie et douée pour la course. Je suis résiliente. Forte. Je vais faire quelque chose de ma vie parce que je crois en moi. Je ne sais pas encore quoi, justement parce que mon imagination est sans limites. Peux-tu en dire autant ?

La vie est trop courte pour juger les autres. Pour leur dire qui ils sont ou ce qu’ils doivent ressentir. Ce ne sont pas tes affaires. Tu ferais mieux de balayer devant ta porte.

Je ne te connais pas, mais je suis convaincue que tu as quelques petits problèmes à régler. Peut-être as-tu un corps athlétique, un visage parfait, mais je parie que tu as des failles également, et que tu ne serais pas capable de prendre la pose au milieu de ce couloir en bikini violet.

Quant à vous, tous les autres, n’oubliez pas : ON VOUS VEUT.

Que vous soyez gros, minces, petits, grands, beaux, ordinaires, timides, sociables. Ne laissez personne vous dire le contraire, pas même votre petite voix intérieure.

Surtout pas votre petite voix intérieur.

Je remercie les éditions gallimard jeunesse pour cette lecture. 

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *