Black romance > Molly McAdams

Quand elle se réveille, Briar se retrouve dans une pièce obscure, nue et ligotée. Quelques jours plus tôt, sa vie était encore parfaite, elle était même sur le point de se marier.

L’homme qui l’a enlevée, Lucas, est le diable incarné. Il en a la beauté, les yeux remplis de péchés, un sourire ténébreux… et attirant. Un diable d’une beauté si cruelle et dévastatrice que sa simple présence instille la peur.

Mais sous cette apparence terrifiante, se dissimule aussi un homme meurtri et hanté par un passé douloureux. Malgré elle, la jeune prisonnière commence à éprouver une troublante affection envers Lucas. Et peu à peu, se développe une passion contre nature. Une passion entre lumière et ténèbres…

Peut-on vraiment aimer ce que l’on devrait détester  ?
PARU LE 7 MARS 2018 AUX EDITIONS CITY - EDEN ROMANCE

LIEN D'ACHAT - ICI


L’avis de Marlène – Note 4/5

Avec [BLACK ROMANCE], Molly McAdams nous offre une romance sombre et pleine de suspense. C’est le second roman de l’auteure que je lis et on peut dire qu’elle a effectué un virage à 180° pour nous propose une romance plus torturée rythmée par l’angoisse, la peur et l’amour, le tout dans un contexte particulièrement sombre.

Quand je découvre ce genre de récit je ne peux pas m’empêcher de me demander si on peut réellement parler de « dark romance » et puis finalement je me dis qu’il n’est pas nécessaire de mettre les romans dans des cases prédéfinies. Cette romance se déroule dans un milieu et un contexte propices à la dark romance. Je dois dire que j’ai bien ressenti l’angoisse et un certain malaise lors de ma lecture et que j’ai été totalement surprise par le twist final, je ne m’attendais pas du tout à ce retournement de situation.

Briar avait tout pour être heureuse, un fiancé, un travail et une vie agréable pleine de promesses. Jusqu’à ce qu’elle se fasse enlever et séquestrer. Elle va se réveiller dans un lieu qu’elle ne connaît pas, désormais elle est la propriété de Lucas, le diable en personne. Un homme ravagé par la violence d’un passé qui a fait de lui un être sans pitié prêt à tout pour mener à bien ses sombres desseins. Malgré sa captivité et les nombreux sévices que Briar va subir, elle ne peut s’empêcher de s’attacher à son bourreau, elle est attirée par ses ténèbres… Mais sait-elle vraiment quels sont les enjeux de son enlèvement ? 

Molly McAdams nous propose une romance surprenante et haletante. Si l’histoire met un peu de temps à se mettre en place, je dois dire que je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. J’ai été patiente et j’ai eu raison car les révélations ont été à la hauteur de mes attentes. Briar est une héroïne qui va vivre la pire expérience de sa vie. Enlevée, vendue et séquestrée, elle va tomber amoureuse de son ravisseur. J’ai aimé cette héroïne qui n’a rien lâché, elle s’est défendue, débattue. Elle n’a pas capitulé, elle a subi sa condition des jours durant en déstabilisant son bourreau. Briar est une jeune femme captivante et j’ai trouvé son évolution cohérente, tiraillée entre son attirance pour Lucas et son amour pour son fiancé. Aux côtés des ténèbres, elle a compris que sa vie n’était peut-être pas aussi parfaite. Sa captivité va exacerber ses émotions et l’ascendant psychologique de Lucas va prendre le dessus. Elle va être aux prises avec toutes sortes d’émotions, elle va se haïr elle-même, se détester de ressentir quelque chose pour Lucas, cet ange de la mort qui la retient contre son gré. Briar a une certaine force de caractère, elle a vécu des choses difficiles qu’elle avait finalement enfouie pour vivre normalement et tout ça va être mis en exergue dans ses pensées.

Lucas Holt, notre ‘héros », si je puis dire… est un homme complexe. Difficile de le cerner, c’était assez perturbant de le détester mais de tout de même vouloir comprendre ses choix et ses motivations. Malgré son masque de froideur on comprend qu’il est tourmenté. La narration est à deux voix donc les chapitres consacrés à Lucas nous donnent beaucoup de détails sur sa personnalité. Et je dois dire qu’il a bien caché son jeu… Lucas est le diable en personne sous la forme d’un homme au charme ravageur… Il a une beauté froide et magnétique. Il a un corps à se damner et malgré son attitude on a envie d’en apprendre plus sur lui. Surtout qu’il est plein de nuances… On comprend qu’il est sur le fil du rasoir, il est membre d’une organisation qui a un énorme pouvoir. Il doit faire ses preuves et Briar est la pièce maîtresse de son apprentissage. C’est un personnage qui m’a captivée autant qu’il m’a dégoûtée… Je pense que si nous n’avions eu que le point de vue de Briar je n’aurais jamais pu m’attacher à lui. Et puis les révélations tombent et c’est le choc…

On est en quelque sorte dans un huis clos, c’est oppressant et angoissant d’être dans l’attente. C’est très certainement ce qui rend le roman un peu anxiogène par moment. Il y a finalement beaucoup de suspense et d’action dans le dénouement de l’histoire. Les personnages secondaires que vous allez rencontrer contribuent à rendre l’histoire crédible et intense. Si vous pensez que vous allez haïr Lucas et bien je peux vous dire que ce ne sera rien à côté du personnage de William que j’ai trouvé vraiment imbuvable. J’ai eu peur de lui et j’ai eu la chair de poule car à mes yeux c’était le plus dangereux dans l’histoire.

L’intrigue est perturbante car au fil des pages j’ai essayé de deviner où l’auteure voulait en venir… et je n’ai pas trouvé avant le fameux twist qui a tout remis en cause et c’est là que je me suis dit que l’histoire était excellente. L’ambiance et le rythme sont aussi troublants, car on vit tout avec Briar et Lucas. Je me suis totalement mise dans la peau de Briar pour ressentir au mieux toutes les émotions.

La dynamique de la romance est à mes yeux parfaite, car Molly McAdams a bien mis en lumière les doutes de notre héroïne, la façon dont elle a lutté contre son attirance pour Lucas. La culpabilité, le dégoût et le désespoir de notre héroïne sont palpables et j’avoue que j’y ai cru. L’histoire se passe sur un laps de temps assez long, mais je n’ai pas ressenti d’effet de longueur malgré le peu de rebondissements dans le début du roman. J’avoue que j’étais plutôt conditionnée à être éprouvée par ce que notre héroïne allait subir. L’érotisme trouve sa place dans ce sombre tableau, mais là aussi l’auteure a su tirer son épingle du jeu en jouant avec les émotions. La conscience se débattant avec les réactions physiques que notre héroïne ne pouvait plus ignorer.

En bref, [BLACK ROMANCE] est une romance sombre qui a su me surprendre. J’ai trouvé que Molly McAdams a réussi à nous proposer une dark romance captivante, troublante et addictive. Malgré quelques petits défauts, le récit reste excellent et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, j’ai tourné les pages pour découvrir en même temps que Briar les réels tenants et aboutissants de l’histoire. La romance est pleine de nuances et j’ai trouvé l’ensemble très addictif. Nos héros ont su m’atteindre et me montrer que l’amour peut naître même dans les ténèbres. Gardez tout de même à l’esprit qu’il s’agit là d’une fiction qui flirt très bien avec la réalité.


Extrait 

-Tu peux essayer de te laisser mourir, Blackbird ; je te maintiendrai en vie. Quand je te dis de manger, tu manges. Tu comprends ?

-S’il vous plaît, arrêtez. Je vous en prie, le suppliai-je tandis que ses mains attrapaient mes cuisses pour que ses hanches couvertes par son jean puissent s’installer entre elles.

-Non, non, répétai-je d’une voix de plus en plus forte.

Arrêtez ! criai-je quand l’une de ses mains remonta le long de ma hanche. Stop !

Je fermai les yeux avec force, ne voulant rien voir de tout cela. Ça ne peut pas m’arriver à moi. 

Quand son autre main se glissa lentement à l’intérieur de ma cuisse, tout mon corps trembla de peur, de haine et de dégoût.

-J’ai compris, hurlai-je. Arrêtez, je vous en prie. Ne faites pas ça.

Sa main s’arrêta, et des secondes qui me parurent telles des années de torture passèrent avant qu’il ne me lâche et couvre lentement mon corps tremblant avec le sien. Je tressaillis quand ses lèvres touchèrent mon oreille, mais sinon, je ne bougeai pas.

-Tu es à moi, Blackbird, dit-il d’une voix faussement apaisante.

Je laissai ma tête s’éloigner de lui et ouvris les yeux pour fixer le même mur que j’avais regardé toute la journée.

-Jamais, affirmai-je.

Il attrapa mon visage et me força à le regarder, et comme plus tôt, il avait l’air redoutable. Beau mais meurtrier.

Je m’étais trompée. Ce n’était pas un diable. Un diable n’était pas aussi démoniaque ou aussi sombre que cet homme. Ma mâchoire trembla dans sa main, mais je parvins toutefois à murmure :

-Je n’appartiendrai jamais au diable.

Sa belle bouche afficha un sourire pervers, et je le détestai autant que je détestais cet homme. Juste avant qu’il ne s’éloigne de moi et ne se lève du lit, il lâcha :

-On verra bien.

Je remercie Marilyne et les éditions City pour cette lecture. 

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *