Premières lignes #14

by

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage. J’aime beaucoup le principe de donner les premières lignes d’un roman pour se donner une idée du roman qu’on va lire. Rdv dont j’ai pris connaissance sur le blog La couleur des mots.

Aujourd’hui je vous propose les premières lignes du roman [LE PALACE #1 – First touch] de Laurelin Paige paru aux éditions HUGO NEW ROMANCE et #Alouqua vous propose les premières lignes du roman [SYMPHONIE ROYALE] d’Isobel Rennart.


Après avoir laissé derrière elle son passé sulfureux et ses relations avec des sugar daddy en compagnie de sa meilleure amie Amber, Emily a aujourd’hui réinventé sa vie, elle est comédienne voix off pour une série télé à succès.

Tout va pour le mieux dans la vie d’Emily jusqu’au jour où elle reçoit un message vocal énigmatique d’Amber dont elle n’a plus de nouvelles depuis des années. Elle comprend que son amie est en danger et elle décide de tout mettre en oeuvre pour la retrouver.

Ses recherches la mènent à Reeve Salis, un homme aussi sexy que dangereux, propriétaire d’une chaîne d’hôtels de luxe et connu pour ses relations avec la mafia. Afin de retrouver Amber, Emily doit revenir à ses anciennes pratiques et user de ses charmes pour séduire Reeve. Mais plus elle semble convaincue que le riche hôtelier est responsable de la disparition de son amie, plus son attirance et sa dépendance à Reeve deviennent fortes, incontrôlables.


*PREMIÈRES LIGNES*

PROLOGUE

Quand j’ai eu le message d’Amber, cela faisait déjà six ans que je ne lui avais pas parlé. J’ai ressenti comme un choc en entendant le son de sa voix sur le vieux répondeur de ma mère. Ce n’est pas comme si nous avions cessé de nous voir parce que nous étions en mauvais termes, mais plutôt parce que nous n’avions plus rien à nous dire. Pour la première fois depuis le début de notre amitié, nous n’étions plus sur la même longueur d’onde. Il n’y avait plus qu’une chose à faire : continuer notre chemin, chacune de notre coté.


Marlowe Honeycomb ne vit jour et nuit que pour sa musique et ses fans. Du haut de ses 27 ans, elle a gagné le respect de ses pairs, ce dont elle est très fière. Cependant, son succès s’accompagne d’une grande solitude. Le titre de « princesse de la musique » est hélas bien lourd à porter. Un jour, son chemin croise celui d’Ophélia, une vraie princesse, et d’Archibald, au titre tout aussi réel. Parmi ses « pairs », Marlowe va commencer à vivre pour elle et à faire passer ses désirs avant. Suivez l’histoire de Marlowe et du prince Archibald, une romance royale qui fait oublier les clichés !


*PREMIÈRES LIGNES* 
Elle soupira en jetant au sol tous les tabloïds que son agent avait jugé nécessaire de lui faire parvenir par coursier ce matin. Sur les quatre qu’elle avait vaguement parcourus, un seul mentionnait son nouvel album, et le fait qu’il avait atteint en un temps record le top 5 des ventes. Les autres semblaient trop hypnotisés par son petit coeur et sur un régime qu’elle suivait prétendument. L’attention qu’on portait à sa vie personnelle n’était pas nouvelle, mais c’était toujours aussi déprimant. Elle avait 27 ans, de multiples disques d’or… Elle remplissait des stades de fans toujours présents à chacune de ses tournées. Elle venait de produire son septième album qui faisait un carton. Elle travaillait comme une damnée tous les jours de la semaine pour être à la hauteur des attentes de ses fans. Elle ne s’économisait jamais, donnant tout pour son art, tout pour ces gens qui écoutaient sa musique puis venaient la voir en concert. Néanmoins, la meilleure façon de vendre un torchon était de ragoter sur ce qu’elle faisait, cherchant un sens inexistant au moindre de ses faits et gestes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *