Prude à frange #1 – Premier round > C.S Quill

Pour retrouver sa meilleure amie disparue dans d’étranges circonstances, Cadence est prête à tout. Y compris à infiltrer le mystérieux Round, l’organisation dans laquelle Ingrid a été aperçue pour la dernière fois. Si elle veut en apprendre plus, Cadence va devoir gravir les échelons à son tour. Mais jusqu’où est-elle prête à aller pour ça ?

Toute la vie de Mas est dévouée au Round. Sa dernière mission ? Former Cadence aux exigences de ce réseau. Ce qu’il ignore, c’est qu’elle poursuit ses propres objectifs et ne l’écoutera pas à la lettre. Elle pourrait bien mettre en péril sa réputation, et bien plus encore.

PARU LE 8 MARS 2018 AUX EDITIONS HUGO POCHE.

LIEN D'ACHAT - ICI.


L’avis de Marlène – Note 4,5/5

Quand j’ai vu l’annonce de la sortie de [PRUDE A FRANGE] je me suis dis que C.S Quill allait encore me surprendre, et vous savez quoi ? Ça n’a pas loupé ! En lisant le résumé j’ai été terriblement intriguée et en même temps un peu inquiète… Mais j’aime vivre dangereusement et j’ai mis ma vie de lectrice entre les mains de cette auteure singulière qui aime pousser les portes d’univers atypiques.

Je vais être CASH avec vous, j’ai adoré ce premier tome. J’ai aimé le contexte de l’histoire, l’univers sombre et malsain et encore plus les personnages. Le ROUND, qu’est-ce que c’est ? Et bien ce n’est ni plus ni moins qu’un réseau de prostitution de luxe… Oui, c’est certainement la seule révélation que j’ai décidé de faire dans cet avis, j’avais besoin d’éclaircir ce point pour développer mon ressenti sur l’univers si particulier de [PRUDE A FRANGE]. Vous comprenez donc que ce roman s’adresse à un public averti. Forcément, vous allez vous dire, euh… ai-je envie de plonger dans ce milieu ? Ai-je envie de savoir ce qui est arrivé à Ingrid, la meilleure amie de Cadence ? Que me réserve cette duologie ? 

Et bien, je vais tenter de vous retransmettre mon ressenti au plus proche de ce que j’ai vécu avec ce premier round ! C.S Quill explore un univers sombre et codifié où le commerce de la chair est légion. Cadence est prête à tout pour retrouver la trace de sa meilleure amie Ingrid qui a le chic pour se fourrer dans des situations inextricables. Mais Cadence avait-elle réellement peser le pour et le contre ? Savait-elle où elle met les pieds ? Croyait-elle pouvoir mener son enquête tranquillement sans se mettre en danger ? Parce que le round, c’est une organisation bien huilée, et Cadence va devoir gravir les échelons pour obtenir des informations concernant la disparition de son amie. Elle va vite devenir la petite protégée de Mas… qui s’avère être un des tuteurs du round, il va façonner Cadence, lui apprendre les exigences de ce réseau et faire en sorte qu’elle soit parfaite pour endosser son rôle… Il faut savoir que Cadence a une particularité qui lui donne encore plus de valeur sur le marché. Mais Cadence est loin d’être docile, et Mas va avoir fort à faire avec ce spécimen… Cadence acceptera-t-elle tous les enjeux de cette formation si particulière ? Mas saura-t-il prendre sur lui pour former cette insolente ? 

Premier constat… J’ai survécu à ce premier round, j’en ressors pleinement satisfaite… je suis évidemment encore plus curieuse qu’avant la lecture car ce premier opus nous pose les bases de l’histoire, on évolue dans l’univers du round mais on prend surtout la température du duo que forment Cadence et Mas.

Second constat… Les personnages m’ont poussé à voir au-delà des apparences. J’ai un avis bien tranché sur Cadence et Mas, qui sont deux personnages qui ont plus de points communs qu’il n’y paraît. Quand Cadence a quelque chose en tête, elle va jusqu’au bout des choses. Ce qui va la conduire tout droit dans la gueule du loup, en infiltrant le round elle n’avait pas mesuré l’étendue de ce réseau, ce qui va entraîner beaucoup de doute, de peur et d’interrogations. Notre héroïne a un sacré caractère, elle est insolente, elle a un humour à toute épreuve et pourtant cela ne l’empêche pas d’être vulnérable et un peu perdue. Tout ce que Cadence va vivre en déstabiliserait plus d’une, moi la première… C’est un personnage qui détonne dans le milieu qu’elle va découvrir, notre héroïne va vite comprendre que si elle veut retrouver la trace de son amie, elle va devoir donner de sa personne, mais rien n’est jamais aussi simple et son instinct de survie va souvent s’imposer à elle. D’autant plus que sa relation avec son tuteur ne sera pas de tout repos. Cadence est une jeune femme pleine de nuances, difficile à prendre en main, j’ai perçu chez elle beaucoup de fêlures, on se rend vite compte que ses choix sont motivés par son vécu, ce qui la rend d’autant plus intéressante malgré ses défauts, parce que tout le monde a des défauts, n’est-ce pas ?  Mas est un homme exigeant et respecté dans le round, mais il se retrouve avec Cadence sur les bras, en gros il part avec un sacré handicap… Mas n’est pas le genre de héros que l’on aime au premier regard. Et ici, il n’a pas forcément le beau rôle, quoi c’est vrai, il évolue dans le milieu de la prostitution, il forme des femmes destinées à vendre leurs corps… Il est dur et intransigeant. Je me suis posé pas mal de question à son sujet. Comment est-il arrivé dans le round ? Quelles sont ses motivations au-delà de l’argent ? Quels sont ses secrets ? J’ai aimé son personnage au fur et à mesure de ma lecture, c’est un héros qui captive et interpelle au-delà de son masque de froideur. Cela ne veut pas dire que son attitude ne m’a pas parfois mise hors de moi. Mais il a su me convaincre de m’intéresser à lui pour tout ce qu’il ne nous dévoile pas dans ce premier tome.

Vous allez rencontrer une multitude de personnages. Vous les trouverez certainement détestables pour la plupart mais certains se démarquent vraiment en attisant la curiosité du lecteur. J’ai très vite identifié ceux qui avaient de l’importance dans l’intrigue. Et je peux vous dire que vous allez faire des bonds avec certains d’entre eux.

L’intrigue, parlons-en… Ce premier opus nous offre une immersion dans le round et dans le quotidien de Cadence et Mas… Concrètement cela veut dire que vous allez vous familiariser avec le round et ses détracteurs. Vous allez jauger l’ambiance et comprendre les liens entre les différents personnages qui sont plus ou moins importants dans la quête de Cadence. Ce premier opus vous offre aussi une vision d’ensemble sur le personnage de Cadence, en infiltrant le round, elle est sa propre ennemie car elle va devoir lutter contre elle-même, contre les réactions de son corps qui seront souvent en désaccord avec sa raison… En referment le livre, j’ai eu beaucoup de questions en tête, j’ai trouvé cela intelligent d’amorcer l’intrigue de cette façon, l’auteure nous affame… On a pas mal d’indices mais pas de réponses définitives. On spécule, on rage et on bout intérieurement…

Je souhaite attirer l’attention sur l’image des femmes dans cette histoire. Parce que j’entends déjà les préjugés et les critiques faciles quant à cet aspect du récit. Oui il est question de prostitution, mais l’auteure a vraiment réussi à sortir son épingle du jeu en mettant en lumière le fait que toutes celles qui s’engagent dans le round le font de leur plein gré, c’est un réseau de luxe où les femmes sont triées sur le volet. C.S Quill pose son univers sur des bases solides qui ne dégradent en rien l’image de la femme. Et même si le style incisif de l’auteure nous démontre la dureté du milieu j’ai trouvé l’ensemble vraiment crédible et cohérent dans l’évolution de l’histoire. Il faut savoir s’immerger dans la fiction. Elle a su bâtir un contexte solide et maîtrisé tout en continuant de faire fonctionner notre imagination.

En ce qui concerne la romance, à mes yeux elle se développe tout doucement. Suffisamment pour me convaincre que la suite sera loin d’être simple et que les émotions seront au rendez-vous. Vous savez comment les sentiments peuvent s’avérer complexes et ici encore plus avec les enjeux de la relation de Cadence et Mas. Le doute s’installe doucement dans l’esprit de nos héros et vient contaminer celui du lecteur. Ce que j’ai particulièrement aimé c’est la tension sexuelle de ce premier tome… Sans jamais passer à l’acte, nos héros vont se chauffer, se provoquer et s’affronter à chaque instants. Ce fut terriblement stimulant de voir leur jeu de séduction omniscient car il est hors de question pour Cadence et Mas d’assumer ce qu’ils ressentent et de toute manière dans le round à quoi bon ? La plume de Cami est toujours aussi percutante, elle n’y va pas par quatre chemins et son style s’adapte à merveille au milieu qu’elle explore, alors c’est cru et ça secoue. Mais à côté de ce côté brut et sexuel, vous avez une multitude d’émotions qui découlent de l’indécision de nos héros. Le round n’est qu’un décor, une tâche de fond où la relation de nos héros se tisse avec des avantages et des inconvénients qui régissent leur lien particulier. Le round est finalement un personnage à part entière, il a beaucoup de pouvoir. Et nos héros en seront les esclaves.

Autre aspect qui m’a surpris, c’est la présence de l’humour dans l’histoire. Alors forcément vous imaginez bien que c’est inhérent à la personnalité de Cadence qui est une nana qui voit toujours le verre à moitié plein, elle est un peu sarcastique et pleine d’autodérision et je peux vous dire que ça a vraiment fonctionné avec moi, je pense qu’on a le même humour un peu borderline ^^

En bref, et parce qu’il faut bien conclure à un moment donné, j’ai adoré ce premier opus. J’ai vraiment aimé cette immersion dans le round, un réseau où le commerce de la chair et légion. C.S Quill se démarque une fois de plus en explorant des contrées interdites tout en gardant l’identité de sa plume, on perçoit vraiment la personnalité de l’auteure dans le récit ainsi que son humour et sa fougue. Sortir des sentiers battus c’est un peu sa marque de fabrique et même si cela ne plaira pas forcément à tout le monde, elle nous propose des histoires uniques qui ont un petit quelque chose que les autres n’ont pas et ça s’appelle la « Quill’s touch », un style osé et assumé ! Bon, je tiens quand même à dire que le final est une vraie torture et que je me jetterai furieusement sur la suite dès qu’elle sortira début avril en version de poche. Pour résumer, si vous avez l’âme d’une guerrière, que vous aimez vous jeter dans le gueule du loup et explorer des univers sombres et sous haute tension, alors foncez le ROUND vous tend les bras !


Extrait 

Depuis qu’elle a réapparu derrière Isobel, je ne la quitte pas des yeux.

Primo parce qu’une Virgin portant un plateau bien trop rempli est une mauvaise équation, du genre de celles à trente-deux inconnues. Deuxio parce que je ne peux pas m’empêcher de remarquer combien cette fille tranche complètement avec l’endroit. Je la regarde évoluer entre les tables comme le spectre d’un autre temps. Celui où les femmes n’étaient pas que ces putes qui gravitent autour de moi à présent.

Ça me fout les boules, évidemment. J’ai plus que jamais besoin de la thune qu’elle doit me rapporter. Mais dans un recoin inavoué de mon esprit torturé, je ne peux pas nier que sa différence illumine ce lieu de dépravation.

Je remercie Marion et les éditions Hugo & Cie pour cette lecture. 

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

Un commentaire sur “Prude à frange #1 – Premier round > C.S Quill

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *