Les Écorchés #3 – Ravage > Tillie Cole

by

Trouver son âme sœur vaut-il la peine de faire le sacrifice ultime ?

Dans son enfance, Zoya Kostava a échappé de peu à l’assaut qui a tué toute sa famille. Désormais âgée de vingt-cinq ans, elle vit dans le secret jusqu’au jour où elle apprend que son frère a survécu lui aussi… et qu’il vit désormais avec leur pire ennemi, le parrain de la Bratva russe.

Zoya risque sa sécurité et son anonymat pour retrouver ce frère qu’elle croyait mort, mais elle se fait capturer par un homme aussi beau que brutal. Un homme qui la captive et la terrorise à la fois. En lui, elle devine une âme aussi perdue que la sienne. Parviendront-ils à se sauver mutuellement… et à survivre ?

PARU LE 21 FÉVRIER 2018 AUX EDITIONS MILADY.
LIEN D'ACHAT - ICI.


L’avis de Marlène – Note 5/5

A chaque tome de cette saga, je me dis que Tillie Cole va réussir l’impensable… me surprendre une fois de plus. Et ça ne loupe pas. Ce troisième opus se démarque totalement des deux premiers, l’histoire de Zoya et 194 est assez sombre, la dynamique amoureuse flirt vraiment avec la dark romance…

Zoya Kostava, notre héroïne n’a qu’un objectif dans la vie. Elle souhaite retrouver ses frères, et depuis peu elle sait que Zaal est vivant. Ce qu’elle ne comprend pas, c’est pourquoi il vit désormais avec leur pire ennemi. Mais en souhaitant en apprendre plus et en prenant des risques, Zoya se fait kidnapper par un homme qui ne connaît que violence et vengeance. Mais Zoya perçoit l’âme de cet homme, elle comprend très vite que son kidnappeur a des motivations qui vont bien plus loin que la simple envie de tuer et de torturer. 194 est à la fois son bourreau et son sauveur, mais arriveront-ils à sortir indemnes de ce complot qui les a réunis ?

Attention, ce troisième opus est vraiment très addictif. Je l’ai trouvé beaucoup plus dur que l’opus précédent. Tout simplement à cause du contexte et de la dynamique amoureuse qui m’a vraiment captivée. Zoya se retrouve prisonnière alors qu’elle venait à peine de retrouver un semblant de liberté et d’espoir… Notre héroïne est une dure à cuire, attention, Zoya n’est pas du genre à ployer sous la torture. Elle a une sacrée force de caractère et je l’ai trouvé très courageuse. Elle va devoir affronter beaucoup de choses aux côtés de 194… Zoya est une jeune femme qui a toujours eu besoin de se cacher, seule survivante du clan Kostava, elle a dû se terrer en attendant d’avoir des infos sur ses frères. J’ai tout de suite aimé son personnage avec ses contradictions, c’est une guerrière mais elle arrive à faire preuve de douceur. Zoya m’a éblouie par son courage et sa détermination. Elle incarne un peu la belle face à la bête.

Notre héros, si je puis l’appeler ainsi… est percutant. 194 est un monstre créé de toute pièce par le clan des Arziani que l’on appelle aussi Les spectres de la nuit… Des hommes programmés pour tuer et obéir au doigt et à l’œil. C’est le point commun de tous les héros de cette saga, ils ont tous connus les goulags et les drogues… 194 est un des plus dangereux et il a une motivation très importante qui le pousse à faire tout ce qu’on lui demande. L’histoire de 194 est un crève cœur, je dois dire que cet homme en a bavé et il en garde de graves séquelles, ses cicatrices démontrent les années de tortures qu’il a subit… Peut-on conserver son âme quand on s’évertue à la briser ? Mes sentiments pour lui ont été très intéressants à analyser et à ressentir. C’est un homme qui n’est plus maître de lui-même et sa rencontre avec Zoya va ruiner ses certitudes. Il n’a pas le beau rôle, et pourtant c’est un homme qui gagne à être connu.

Zoya et 194 forment un duo atypique. Leur relation est particulière, elle découle d’un contexte malsain, presque incompréhensible fait de torture, de douleur et de désespoir et pourtant leur amour va se faire une place dans ce chaos qu’est leur vie. On retrouve les personnages des tomes précédents avec une réelle continuité avec des chapitres du point de vue de Ruine ^^ On en apprend plus sur les divers clans mafieux, j’adore cet univers et honnêtement ce n’étais pas gagné mais Tillie Cole a un style qui me convient parfaitement, elle maîtrise à la perfection ce mélange de suspense, de violence et d’amour. Elle arrive à faire naître la lumière dans les ténèbres en conservant un ton assez juste pour que cela reste crédible. Forcément l’ensemble est suffisamment romancé pour que l’on s’attache aux personnages et que l’on ait envie de poursuivre l’aventure avec eux.

J’aime particulièrement suivre l’évolution de nos héros précédent. Ruine et 221 doivent prendre leurs marques, ils ont toujours cette soif de sang et c’est hyper intéressant de les voir gérer cela au quotidien. L’univers est toujours aussi dark et addictif. N’oublions pas qu’il s’agit d’une fiction, qu’il n’est pas question de cautionner quoi que ce soit, mais je suis obligée d’avouer que cette saga est excellente.

La notion de famille est encore au centre de cette intrigue. On parle de loyauté et d’attachement. L’intrigue dépasse l’entendement, j’ai adoré cette tension tout au long de ce tome. Ici la romance est vraiment extraordinaire car elle n’est pas classique, les sentiments naissent dans un cadre totalement sordide et pourtant Tillie Cole sublime une fois de plus la notion d’amour au-delà des apparences et des actes. La raison n’a pas sa place ici… Je suis tombée amoureuse de Zoya et 194. Je les ai trouvés beaux dans leur déchéance et cela m’a fait palpiter le cœur de découvrir leurs sentiments.

Le fil rouge de l’intrigue se poursuit. Tillie Cole nous propose une série qui se bonifie avec le temps, je suis de plus en plus accro. L’auteure nous offre une belle continuité dans l’histoire, et la vengeance est un plat qui se mange froid, je ne voudrais pas être à la place des Arziani, croyez-moi. Le quatrième opus s’annonce explosif !

En bref, un troisième tome ravageur qui fera couler beaucoup de sang ! Tillie Cole nous pousse toujours plus loin dans nos retranchements. Ici, elle nous offre une romance singulière, sombre et en même temps terriblement lumineuse. J’ai une fois de plus été comblée par cette lecture, tout y est… Suspense, une ambiance lourde et sous haute tension, du sexe brûlant et défendu, un amour sans limite, le tout motivé par une soif de vengeance inassouvie. Une pépite !


Extrait 

-Nous avons tous les deux des cicatrices, murmura-t-elle.

La compréhension qui transparaissait dans sa voix me donna la chair de poule. Elle m’avait parlé. Il ne s’agissait ni d’un ordre, ni d’un commentaire prononcé comme si je n’étais pas là. Elle m’avait parlé. Comme si j’en étais digne.

Comme si j’étais un être humain et non une bête meurtrière.

Elle attendait une réponse tandis que sa peau retrouvait son teint mat habituel. Comme je ne savais que dire, je hochai la tête.

Un soupçon de sourire apparut sur ses lèvres et la boule qui m’envahissait le ventre commença à se dissoudre.

Elle baissa les yeux et me regarda à travers ses longs cils.

-Nous sommes tous les deux endommagés continua-t-elle. Je crois que nous nous ressemblons, toi et moi.

A ces mots, je restai bouche bée. Ses doigts remontèrent jusqu’à ma cicatrice, puis dévièrent soudain en direction de mon tatouage.

Je remercie les éditions Milady pour cette lecture. 
RETROUVEZ MES AVIS SUR LES TOMES PRÉCÉDENTS.

LES ÉCORCHÉS #1 - RUINE.

LES ÉCORCHÉS #2 - TOURMENTE .

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *