Archer’s voice » Mia Sheridan

by

Editeur : J’ai Lu

Livre : ICI

Bree Prescott a choisi la petite ville de Pelion pour trouver la paix qu’elle recherche désespérément. Après avoir vécu un épisode traumatisant dans sa ville natale, plier bagage avec sa chienne, et ce jusqu’à nouvel ordre, lui paraissait le meilleur moyen de prendre un nouveau départ. A peine installée dans sa maison près du lac, elle croise Archer Hale, un homme solitaire et mystérieux, qui cache au fond de lui une profonde souffrance. Un homme que personne ne voit, un homme qui a perdu la voix. Certaines histoires doivent tomber dans l’oubli, et d’autres sortir du silence. Ensemble, trouveront-ils la clé de la liberté ?

 

L’avis d’Alouqua

💖💖💖

Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu les larmes aux yeux lors d’une lecture. Ce roman m’a bouleversée et totalement charmée. Je pense que cette histoire va me marquer pour un long moment.

Nous avons deux personnages principaux, Bree et Archer. Chacun va évoluer tout au long du livre, une évolution où l’un a besoin de l’autre, mais également une évolution où il aura besoin de se trouver seul, une évolution progressive, mais au final en feux d’artifice.

Bree est une jeune femme d’un peu plus de 20 ans qui a vécu l’horreur de voir son père se faire assassiner devant elle, elle va fuir pour tenter de se reconstuire, mais ce n’est franchement pas simple de passer au-dessus d’une telle horreur, d’une telle souffrance. Elle fuit l’Ohio pour se retrouver dans la petite ville de Pelion où personne ne la connait. Petit à petit elle va prendre ses marques et s’y  faire une place. Peu après son arrivée son chemin va croiser celui d’un homme mystérieux dont le comportement va la pousser à vouloir en savoir plus.

Archer est un jeune homme complètement fermé, mais pas sans raison forcément. Lorsqu’il était enfant, lui aussi a vécu l’horreur, un terrible accident dans lequel il perdra non seulement ses parents, mais également la voix. Suite à cet accident, c’est son oncle qui l’élèvera, mais cet oncle est un peu dérangé, il le gadera loin de tout, loin du monde, loin des gens. Archer va grandir dans un monde complètement à part. Le jour où cet oncle meurt à son tour, il va devoir finalement affronter le monde extérieur, ce monde qui semble tellement hostile et pas fait pour lui. Un monde où il paraît complètement invisible.

Après leur première rencontre, Bree ne va pas en rester là, elle va vouloir voir derrière le mur, derrière cette carapace. De son côté, Archer va la laisser entrer dans sa vie petit à petit.

Bree et Archer vont au final se soigner mutuellement, s’aider à envisager autre chose que la souffrance, mais cela ne sera pas simple, ils ne sont pas au bout de leurs peines, les chemins semés d’embûches continuent de se dresser devant eux. Si Bree est une jeune femme que je trouve assez forte malgré ses souffrances, Archer est un homme que l’on a envie de protéger, il est touchant en tout point, on a envie de remonter le temps et de protéger ce petit garçon qui n’avait rien demandé à personne et qui a tout perdu en l’espace de quelques secondes, on a envie de secouer tout ce petit monde en ville pour leur ouvrir les yeux, pour qu’eux aussi puissent voir quel homme se cache derrière cette cuirasse. J’ai aussi quelques envies meurtirères envers une certaine personne, une personne infâme que j’ai détestée dès le début, dès sa première apparition. Mais j’ai également eu envie d’en baffer un autre.

En refermant mon livre, j’avais les émotions à fleur de peau, les yeux rougis, l’estomac tordu (bon ok tordu sur tordue on ne voit pas la différence ;-)). A un moment, un de mes fils est venu s’assoir sur le divan à côté de moi, il m’a demandé pourquoi j’avais les yeux brillants comme si j’allais pleurer, il m’a demandé pourquoi j’étais triste. Du coup je lui ai expliqué et il m’a dit que c’était obligé que ça se finirait bien et que les gentils gagnent toujours à la fin. Mais quelque part, même si on le sait, ou qu’on le devine, on en peut s’empêcher d’être totalement submergé par les émotions.

Archer’s Voice est mon deuxième coup de coeur pour cette année, un livre qui dont l’histoire me collera pendant un long moment.

Merci à Myriam et aux éditions J’ai Lu pour leur confiance.

2 Comments on Archer’s voice » Mia Sheridan

  1. Séverine
    12 mars 2018 at 17 h 28 min (6 mois ago)

    Déjà lu ! Tu as été rapide !

    Répondre
    • Alouqua
      12 mars 2018 at 18 h 12 min (6 mois ago)

      Tu trouves !
      Pourtant avant je l’aurais lu en moins de temps encore 🙁

      Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *