Mutine > Alexia Deafly

Se reconstruire grâce à l’amour

Dissimulée derrière son masque de soie, la mystérieuse Mutine, propriétaire avec son mari du club « The Silence », permet aux clients de l’Alcôve de réaliser leurs fantasmes les plus secrets et les plus inavouables.

Passée maître dans l’art de la double vie, Mutine jongle parfaitement entre son rôle de mère, son poste à responsabilité le jour et ce rôle d’hôtesse des plaisirs la nuit.

Mais à la mort de l’homme de sa vie, cet équilibre parfait vole en éclats. Mutine va devoir apprendre à surmonter son deuil et à se reconstruire malgré le manque de l’être aimé. Pour cela, elle pourra compter sur son meilleur ami bisexuel : Manu. Grâce à son humour, son affection et une bonne dose d’audace, il va permettre à son amie d’ouvrir les yeux sur celle qu’elle est réellement.

PARU LE 8 FÉVRIER 2018 AUX EDITIONS BLANCHE - FYCTIA

LIEN D'ACHAT - ICI.


L’avis de Marlène – Note 4/5

Il y a des romans qui recèlent de véritable surprises, des histoires qui vont bien au-delà de l’érotisme contenu entre les pages d’un livre. [MUTINE] est un de ces romans. Je dois dire que ce qui m’a donné envie de découvrir cette histoire, c’est le fait qu’il y ait une part de reconstruction dans le déroulement de l’intrigue. Je suis une grande amatrice de romances érotiques, hélas ces derniers temps j’ai eu du mal à y trouver mon compte… L’histoire d’Alexia Deafly me réconcilie vraiment avec ce genre que j’aime tant. Et je vais vous expliquer pourquoi.

Alexia Deafly met en scène son héroïne Mutine dans tous les rôles de sa vie, et ce, après le décès de son mari Paul. Son âme sœur avec qui elle avait créé le club « The Silence ». On découvre une femme en proie à son nouveau quotidien. Elle se doit d’être forte pour mener de front son rôle de maman, son travail le jour et son rôle d’hôtesse la nuit… Mais depuis la perte de son mari, Mutine joue un rôle qu’elle endosse tant bien que mal. Mutine a perdu sa petite étincelle de vie, elle n’arrive pas à faire son deuil, au club elle se retrouve emprisonnée avec les nombreux souvenirs qui l’assaillent. Heureusement, elle peut compter sur le soutien de Manu, son meilleur ami… Mais faire son deuil n’est pas chose aisée et surmonter les émotions et se reconstruire encore moins.

Ce roman suit un véritable cheminement pour notre héroïne. J’ai aimé m’immerger dans son quotidien. Mutine a plusieurs casquettes qu’elle se doit de gérer. J’ai aimé la découvrir dans toutes ses facettes. C’est une femme qui a attiré ma sympathie, je l’ai trouvé très humaine et j’ai ressenti son chagrin au plus profond de moi. Alexia Deafly nous a vraiment donné matière à réflexion en nous plongeant dans un récit qui flirte avec la réalité. Les émotions sont vraies et intenses. J’ai pu percevoir le trouble de Mutine, la voir lutter quand elle se trouve au club et qu’elle doit garder la face. Mutine est une héroïne complexe et j’ai aimé le travail psychologique qui a été fait par l’auteure pour son personnage. Evidemment, elle évolue dans un milieu où le plaisir est maître. Elle doit poursuivre ce qu’elle a accompli avec son mari, au club, tout lui rappelle Paul, jusqu’aux membres qui le fréquentent. Alexia Deafly a été très subtile pour nous narrer l’histoire de Mutine. Elle nous ouvre les portes d’un univers qui permet à ses membres de réaliser le moindre de leur fantasme… Mais comment être convaincante lorsque l’on ne ressent plus rien, lorsque tout devient mécanique ?

Alexia Deafly a fait des choix audacieux avec cette romance. Elle nous offre une multitude de points de vues. J’ai trouvé cela intéressant d’avoir le ressenti des membres du club, de savoir ce qu’ils venaient chercher dans ce genre d’établissement. Si cela crée un détachement avec nos héros et bien cela renforce la dimension de l’histoire en s’intéressant un peu que d’habitude aux personnages secondaires qui ont totalement leur place dans l’entourage de Mutine. Cela rend son parcours encore plus saisissant. J’ai surtout aimé les chapitres du point de vue de Mutine et Manu qui sont forcément plus intenses mais tous les personnages apportent leur pierre à l’ouvrage en aidant Mutine de quelques manières que ce soit.

L’intrigue en elle-même a su retenir toute mon attention, j’ai été très ouverte à tout ce que l’auteure nous proposait dans cette histoire qui ne se limite pas à un récit érotique. Il y a énormément de sentiments, d’émotions, parfois contradictoires et perturbantes. Il y a les phases du deuil qui sont clairement traitées. Mutine est un personnage qui en impose, j’ai aimé cette prestance et ce charisme. Ce qui m’a totalement envoûtée c’est de la découvrir dans sa vie de tous les jours. Evidemment, ce roman a un caractère érotique, libertin et libéré. Les scènes sont très osées, mais elles entraînent une véritable réflexion dans l’esprit du lecteur, que ce soit en ce qui concerne Mutine, les membres du club ou encore Manu qui est un héros qui ne vous laissera pas indifférente. J’ai aimé que l’auteure nous démontre que dans la vie il en faut pour tous les goûts. La réalisation d’un fantasme est vraiment sublimée dans ce roman et laissée à l’appréciation de chacun. 

La plume d’Alexa Deafly est très agréable, elle a le ton juste pour aborder le deuil, la reconstruction personnelle, les répercussions de la perte d’un être cher en tant que femme, épouse et mère. Son style se veut très réfléchit autant qu’il est sensuel lorsqu’il le faut. L’ensemble est très torride mais cela ne s’arrête pas à une succession de scènes érotiques et c’est ce qui m’a plu avec ce livre. J’ai surtout aimé que les sentiments soient palpables, à mes yeux la romance est à l’honneur dans ce roman érotique. Mutine évolue dans un milieu sulfureux et pourtant l’amour est au centre de l’histoire. L’amour de Mutine pour Paul, pour ses enfants mais aussi l’amour de Manu pour Mutine. A mes yeux, l’amitié est une forme d’amour et c’est de cela qu’il s’agit entre Manu et Mutine. J’ai aimé la confiance qu’ils ont l’un en l’autre, mais aussi leur relation. Manu est très important dans la vie de Mutine, il a été là pour elle à n’importe quelle étape de son deuil.

En bref, j’ai passé un excellent moment avec [MUTINE], j’ai aimé la plume de l’auteure et sa façon d’orchestrer son histoire. Les personnages sont plein de nuances, Mutine est une femme très touchante qui se débat avec ses émotions et qui a du mal à amorcer sa renaissance. Manu est un héros qui ne manquera de vous faire sourire mais aussi de vous titiller un max. Ce roman allie reconstruction personnelle et érotisme avec beaucoup de finesse et de tact, l’histoire suit un cheminement convaincant et je suis vraiment ravie d’avoir lu ce livre. La fin nous annonce clairement une suite, et c’est à ce niveau que je reste encore un peu indécise, j’ai l’impression que ce premier opus devrait se suffire à lui-même… Affaire à suivre ^^


Extrait 

La citation de Milan Kundera, « On désire toujours, par-dessus tout, l’inaccessible, avec avidité », a pris tout son sens pour moi depuis que je travaille ici.

Je remercie Olivia et les éditions Hugo New Romance pour cette lecture. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *