Reborn, tome 1: Disaster > Rachel Van Dyken

Et si chacun de nous pouvait renaître de ses cendres ?

« Je veux ton cœur. Je le veux tout entier, même les débris, les pièces qui ne s’assemblent plus. Je veux tout. Tout de toi. J’ai besoin de tout. »

Depuis qu’elle a perdu ses parents, morts dans des circonstances tragiques, Kiersten est inconsolable. Lors de sa première année d’études à l’université de Washington, elle rencontre l’irrésistible West, mascotte de l’équipe de football de la fac, qui lui redonne goût à la vie. Elle ferait mieux de ne pas tomber amoureuse de lui : l’étudiant le plus séduisant du campus est victime de son succès et mène une vie pour le moins dissolue. Pourtant, il ne rêve que de Kiersten. Mais West ne peut laisser libre cours ni à son désir ni à ses sentiments : son cœur n’est plus à prendre, il ne sait même pas combien de temps il continuera de battre.

Publié le 24 Janvier 2018 chez Milady


Mon avis – Ma note 5/5

Ce 1er tome du genre young adult nous plonge dans la vie de Kiersten et West, deux étudiants à la vie brisée et à l’avenir incertain.

Kiersten est une jeune fille effacée, calme et introvertie, son passé la hante et bien qu’elle tente de se relever, on comprend très vite que les blessures sont terriblement ancrées en elle et que cela n’a rien de simple. Outre le fait que cela soit une jeune femme qui tente de mener une vie lambda, elle va malgré elle découvrir un univers étudiant qui peut avoir de bons comme des mauvais côtés, mais ce n’est pas ici le plus important, nous sommes centrés sur son évolution, l’acceptation de son passé et la découverte de sentiments amoureux tout aussi nouveaux que fulgurants. C’est un personnage terriblement attachant, sa jeunesse et sa délicatesse la rendent un peu ingénue et candide, mais lorsque que ses sentiments se dévoilent, elle devient alors une jeune femme entière, forte, compatissante et attentionnée. C’est certes une évolution rapide en terme de temps, mais cela ne choque pas du tout, au contraire ça apporte une certaine force et un côté indéniable à l’histoire.

West quant à lui est l’archétype même de la star du campus. Il a tout pour lui, le physique, l’argent et la popularité, cependant alors qu’on s’attendrait à un jeune homme imbu de sa personne et arrogant, c’est plutôt le contraire et cela aiguise dès le début notre curiosité. Il est extrêmement doux, affectueux et à l’écoute de kiersten, il l’aide à mûrir tout en se dévoilant avec parcimonie. Son secret est lourd et irrémédiable pourtant au lieu de s’abattre sur son sort, il en devient déterminé, courageux et prêt à tout pour profiter et vivre pleinement le temps qu’il lui ai accordé.

C’est une histoire simple, deux jeunes qui s’attachent, mais la particularité ici c’est leurs passés et leurs secrets, cela change tout, ça rend la lecture plus intense, plus profonde, on redoute à chaque instant un mauvais coup du sort, on espère avec eux, on pleure également avec eux. C’est très touchant et poignant. Les thèmes de la culpabilité, la mort et la maladie sont décrits avec simplicité mais précision et même si cela revêt un caractère premier dur, on y trouve de l’espoir et de l’amour.

Le style d’écriture est vraiment bien adapté, c’est simple et limpide, cela se lit très vite et les descriptions peu nombreuses sont contrebalancées par une multitude d’émotions très bien retranscrites.


L’avis de Miss Tissiana:

Je dois dire que malgré mon age (12ans), je suis totalement conquise par ce livre. Il n’y a pas d’artifice, pas de détails inutiles, tout est tourné vers les sentiments et ce que l’on ressent. C’est très beau même si parfois ça fait mal.

L’histoire se passe entre des personnages bien plus vieux que moi, pourtant j’ai bien tout compris, comme si j’y étais, je ne lis pas encore beaucoup de young adult ou new adult mais je suis vraiment contente de découvrir cette histoire qui ne dérive pas sur le sexe et qui parle de la mort et de la maladie assez simplement et pourtant de manière très forte.

Merci aux Editions Milady pour ce service presse.

L’avis de La pomme qui rougit : ICI

Un commentaire sur « Reborn, tome 1: Disaster > Rachel Van Dyken »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *