Premières lignes #10

Premières lignes est un rendez-vous initié par Ma lecturothèque. Le principe est simple, tous les dimanches, je vais vous citez les premières lignes d’un ouvrage. J’aime beaucoup le principe de donner les premières lignes d’un roman pour se donner une idée du roman qu’on va lire. Rdv dont j’ai pris connaissance sur le blog La couleur des mots.

Aujourd’hui je vous propose les premières du roman [DARK DESIRES #1 – Porn Star] de Zara Cox à paraître aux éditions MILADY le 21 février ^^ Et #Alouqua vous partage les premières lignes du roman [PROMETS-MOI – Saison 1 : Louise et Marco] d’Anne Cantore paru aux éditions ADDICTIVES.


*RÉSUMÉ*

« Chaque fois que j’entends votre voix, chaque fois que vous posez votre regard sur moi, il me prend comme une folle envie de vous arracher ces vêtements qui cachent votre corps magnifique. Si vous saviez tout ce que je rêve de vous faire… »

À vingt-huit ans, Quinn a un charme irrésistible et il est multimillionnaire. Il aime les femmes, le sexe et l’argent. Tout lui réussit, ou presque. Quinn est persuadé qu’il ne passera pas la trentaine. Le jour, il est à la tête d’une entreprise, et la nuit, sous un autre nom, il est producteur de films pornos.

Elly n’attend plus grand-chose de l’avenir. On l’appelle Lucky, même si la chance ne lui a jamais souri. Sa vie est bouleversée quand elle rencontre le mystérieux Q. Malgré leur relation particulière, cet homme lui redonne goût à la vie. Avec lui, elle se sent capable de s’abandonner. Mais peut-elle vraiment laisser libre cours à la passion que lui inspire un homme dont les jours sont comptés ?


*PREMIÈRES LIGNES*

Le Casting

Quinn

Avril 2015

POUR ÊTRE TOUT À FAIT HONNÊTE, JE N’AI AUCUNE RAISON d’être là et de faire ce que je fais. J’ai déjà tout ce qu’il me faut et plus encore. Je devrais arrêter. J’essais même de m’en convaincre depuis plusieurs mois. Soyons réaliste, j’ai peut-être tout ce dont j’ai besoin, cela dit, j’en veux plus.

Il doit payer pour ce qu’il a fait, et je compte bien lui prendre tout ce qu’il a, tout ce à quoi il tient. Je veux le détruire.

Et puis, je dois avouer que cela déclenche en moi une montée d’adrénaline dont je ne peux plus me passer. La satisfaction fait partie du jeu, de ce jeu de plus en plus addictif. Dans le monde où je vis, où j’obtiens tout ce que je veux en un simple claquement de doigts, les occasions comme celle-ci se font rares. Il faut savoir les apprécier. D’autant plus que les belles choses finissent par s’effacer, par disparaître, surtout en ce qui me concerne.


*RÉSUMÉ*

Quand deux destins opposés se rencontrent.

Louise et Marco viennent de deux univers totalement opposés. Louise est responsable de projet au prestigieux MIT de Boston, Marco est le fils de Max Gardani, chef du plus puissant clan mafieux de la Côte d’Azur. Ils n’auraient jamais dû se rencontrer, et pourtant… Quand Max meurt, dans des circonstances plus que suspectes, Louise se retrouve en tête sur la liste des accusés.

Quel lien mystérieux relie Marco et la jeune femme ? Que détient-elle qui la rend si dangereuse aux yeux du fils du Parrain ?

Pour le savoir, Marco devra renoncer à ses certitudes… et surtout résister à la passion qu’il ressent quand il est à ses côtés.

Après le succès de On the Road with You, retrouvez la plume vive et addictive d’Anne Cantore, dans un tout autre registre.


*PREMIÈRES LIGNES*

– Allons, lâche-le, il est temps de partir. Instinctivement, l’enfant se recroqueville dans le giron maternel, espérant ainsi échapper à la voix dure et froide qui vient de claquer.

– Juste une minute, Jacek ! Je ne le vois pas si souvent, soupire la femme. L’homme grogne. Il a un geste d’impatience, mais elle ne s’en préoccupe pas. Elle caresse les cheveux noirs de l’enfant.

– Marco, la mamma ti vuole tanto bene, ti amo, non devi mai dimenticarlo. Tu es si beau. 5 ans ! Comme tu es grand, mon chéri ! En dépit de la chaleur étouffante de cette fin de journée, le petit se niche encore plus près du corps de la femme. Il respire le parfum capiteux qui s’en exhale, chassant ainsi de ses narines l’odeur de moisi de ce vieil appartement. Avec sa menotte, il goûte à la douceur soyeuse de la belle robe rouge fendue haut sur la cuisse. Ses longs cheveux bruns lui offrant un rideau de protection, la femme glisse à l’oreille du garçonnet :

– Marco, quand mamma te le dira, tu iras te cacher sous la table. Tu as compris ? L’enfant lui jette un regard perplexe. Dans les yeux saphir de sa mère, dans la main qui s’enfonce contre son petit buste, il perçoit plus qu’il ne saisit toute l’urgence de la question. Docilement, il acquiesce.

– Giulia, ça suffit maintenant ! Tu le reverras à Noël ! Pose ce gosse ! L’homme sépare brusquement l’enfant de sa mère. Marco tombe à la renverse. Il ne pleure pas. Il est habitué à être rudoyé. Ça lui est devenu indifférent.

– Figlio di… La gifle donnée à toute volée lui coupe la respiration. Giulia s’effondre lamentablement sur le sol. Jacek la redresse vivement sur ses hauts talons.

– Moi ? Fils de pute ? Fais gaffe, Giulia, je ne suis pas comme ton gosse ! Mesure ton langage, salope ! J’en connais qui aiment beaucoup les petits garçons.

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *