Les Héritiers #2 – Le prince brisé > Erin Watt

Reed Royal a tout. Il est beau, riche et possède une position sociale enviée de tous. Dans son école où ne sont admises que les familles de l’élite locale, les filles lui courent après et les garçons rêvent d’être comme lui.

Et, pourtant, personne ne l’intéresse en dehors de sa famille. Mais ça, c’était avant l’arrivée d’Ella.

Ce qui avait mal commencé à l’arrivée de la jeune protégée de son père se transforme en quelque chose de radicalement différent. Un besoin de l’avoir près de lui, de la protéger.

Or, à cause d’une erreur idiote, Ella va s’éloigner. Le chaos s’installe chez les Royal, et le monde de Reed s’effondre. Ella ne veut plus avoir affaire avec lui. Elle pense qu’ils ne font que s’autodétruire. Et si elle avait raison ? Secrets, trahisons, ennemis. Des situations jusque-là inconnues pour Reed. S’il veut récupérer sa princesse, Reed va devoir lui prouver qu’il est un type bien.

Paru le 1er février 2018 aux éditions HUGO NEW ROMANCE.

Lien d'achat - ICI


L’avis de Marlène – Note 5/5

ATTENTION, il s’agit du second opus de la saga [LES HÉRITIERS], la chronique peut contenir des spoilers sur le tome précédent. 

Aussitôt reçu… Aussitôt lu ! Et oui, comme bon nombre d’entre vous, la fin du premier opus m’avait laissée totalement démunie et vraiment en colère. C’était l’incompréhension totale et les deux auteures ont très bien joué leur coup. Un cliffhanger de fin magistral qui n’a pas manqué de me faire ruminer moult hypothèses quant à la suite.

Dans ce second opus, on plonge directement dans l’univers de Reed, un univers qui vient de s’effondrer une fois de plus, quoi qu’il arrive Reed a l’impression qu’il bousille tout et au fond c’est peut-être un peu vrai… Toujours est-il qu’il se retrouve perdu depuis l’éloignement d’Ella. La seule chose qui avait réussi à le rendre meilleur s’est envolé et le chaos est de retour chez les Royal… Vous allez me dire mais n’était-il pas déjà là ? Et bien, dans le premier opus, les frères Royal avaient trouvé un certain équilibre auprès d’Ella, elle a réussi à les rendre meilleurs, tous autant qu’ils sont. Mais voilà toutes les bonnes choses ont une fin. Reed réussira-t-il à reprendre sa vie en main alors que tout se ligue contre lui ? Réussira-t-il à reconquérir Ella et à lui prouver qu’il est digne de son amour ?

Cette suite s’avère tout aussi excellente que le premier tome. Les auteures ont su nous livrer un second tome palpitant sous haute tension. J’ai aimé l’entrée en matière dans les pensées de Reed, j’avais vraiment besoin de savoir ce qu’il pensait de toute cette situation catastrophique, on se rend très vite compte de l’ampleur des dégâts et que nos héros ne sont pas au bout de leurs peines. Reed a toujours été un meneur, celui que l’on suit les yeux fermés parce qu’il est un Royal et qu’il a repris le flambeau lorsque Gideon est parti à l’université, mais dans ce second opus, tout s’effondre. Le départ d’Ella va provoquer une véritable descente aux enfers pour les Royal. Reed ne parvient plus à réfléchir et à garder son sang froid, pour Easton c’est une accumulation d’excès, de frasques et de débauches. Les jumeaux eux n’ont pas l’air plus touchés que ça mais ils n’étaient pas très proches d’Ella. Gideon quant à lui reste un grand mystère.

On découvre dans cette suite des personnages métamorphosés. Je me suis énormément inquiétée pour Ella dans les premiers chapitres. C’était une attente insoutenable de ne pas avoir de ses nouvelles. Reed nous apparaît sous un autre jour, il est changé à jamais. J’ai aimé le voir se remettre en question tout en gardant sa suffisance qui lui est propre car il reste un Royal quand même ^^ Reed est plus réfléchi dans cette suite, on le sent très tourmenté et il se livre beaucoup plus à nous. Quelque part, c’est vraiment dans cette suite que j’ai eu la certitude qu’il avait beaucoup de potentiel. C’est un héros qui m’a enfin fait rêver car il y a vraiment du bon en lui. Mais Reed ne comprendra pas tout de suite l’importance de ne pas avoir de secret pour Ella et cela pourrait bien lui jouer de sales tours. Ella quant à elle est aussi changée par les événements du premier opus. Elle a dû encaisser toute sa vie, paraître heureuse et vivante et voilà seulement au moment où elle croit avoir droit au bonheur que Reed la trahie de la pire des façons… Ella nous démontre une fois de plus qu’elle est une jeune femme forte mais ici attention car sa dureté pourrait l’induire en erreur… Je l’ai trouvé super courageuse face à ce qu’elle va vivre. C’est vraiment une héroïne moderne qui nous démontre qu’elle n’a besoin de personne pour vivre. Je me suis aussi préoccupée d’Easton, il m’a fait beaucoup de peine, j’avais envie de l’aider à surmonter l’absence d’Ella. Je dois dire que j’adore la relation qu’ils ont, leur duo fonctionne très bien. On sent qu’un lien les unit, ce n’est pas de l’amour au sens propre du terme mais c’est une profonde affection dont Easton est dépendant. Dans cette suite, Easton déraille totalement et cela ne m’a pas plu, je n’ai pas aimé le voir dans l’autodestruction. Il fait vraiment parti de mes chouchous dans cette saga. Gideon a encore été au centre de mon attention, et oui cet homme sombre m’attire, il cache quelque chose et on en apprend un peu plus ici mais pas assez à mon goût, je trépigne d’impatience à l’idée de découvrir son histoire. On retrouve évidemment Callum et Brooke. Mon dieu que d’émotions avec ces deux personnages. Les détracteurs d’Ella vont être nombreux dans ce second opus, la pauvre n’aura que très peu de répit.

L’intrigue de cette suite est magistrale, rythmée et acharnée. Entre les secrets, les menaces et les manipulations, le lecteur se retrouve embarqué dans une multitude d’imbroglios. Nos héros vont essayer de reprendre le dessus, de vivre aux côtés les uns des autres. Les auteures ne nous ménagent pas, franchement j’ai lu ce second tome en apnée, tellement j’étais captivée par ce qui se jouait sous mes yeux. Forcément, j’ai enragé, exulté à certains moments ; j’avais envie de hurler, de mettre des claques à certains personnages. Cette saga me stimule énormément, elle me pousse à réagir de diverses façons. J’adore l’ambiance anxiogène de l’histoire, on ne sait jamais à quoi s’attendre, à quels coups bas ou à quels rebondissements se préparer. Evidemment, l’histoire d’amour est toujours au cœur du récit, Ella et Reed ont des griefs l’un envers l’autre. Reed a merdé et j’ai aimé qu’il soit prêt à faire amende honorable auprès d’Ella. Le scénario s’avère incroyablement complexe et pourtant tout s’enchaîne bien, je ne me suis jamais sentie perdue entre les personnages et le dénouement de l’histoire.

La romance est tout aussi compliquée. Ici il est question de confiance, de pardon et d’acceptation. Des sentiments profonds vont heurter la sensibilité de nos personnages, car en amour rien n’est jamais facile. J’ai aimé la façon dont Ella a su rester maîtresse d’elle-même. Néanmoins je l’ai trouvé un peu têtue par moment ^^

Je me demande vraiment comment les deux auteures se partagent le travail d’écriture. Je ne saurais dissocier le style de chacune. Tout ce que je sais c’est que je suis furieusement accro à cette saga. J’ai adoré ce second tome, je me suis accrochée page après page. Et puis je suis arrivée à cette fin horrible… Pourquoi ? Mais Pourquoi ? Non, j’avoue que ce final est encore pire que la fin du tome précédent. Car ce n’est pas un cliffhanger qui nous tombe dessus mais bien deux… Si si et c’est violent je vous assure.

En bref, ce second tome est vraiment un régal. Une tension permanente tient le lecteur en haleine, j’ai dévoré ce roman d’une traite, il ne pouvait en être autrement, j’avais trop attendu pour l’avoir entre les mains, il me fallait des réponses ^^ Erin Watt nous propose vraiment une saga qui regroupe tous les ingrédients que j’aime dans la new romance. Une intrigue sous haute tension, des personnages qui cachent tous des secrets et une histoire d’amour qui évolue au milieu de ce chaos. C’est vraiment une saga à ne pas louper, un véritable phénomène !


Extrait 

La trahison de Reed vit à l’intérieur de moi à présent. Ça coule dans mes veines comme du goudron noir qui détruit ce qui reste de mon cœur, comme un cancer fulgurant.

Reed m’a détruite. Il s’est joué de moi. Il m’a fait croire que quelque chose de bon pouvait exister dans ce monde de merde. Que quelqu’un pouvait ressentir quelque chose pour moi.

J’aurais dû m’en douter. J’ai passé toute ma vie dans le caniveau, en tentant frénétiquement de ramper pour m’en sortir. J’aimais ma mère, mais je désirais tellement plus que la vie qu’elle nous offrait. Je voulais mieux que les appartements miteux, les restes moisis et ce combat désespéré pour rejoindre les deux bouts.

Callum Royal m’a offert ce que maman ne pouvait pas m’offrir, de l’argent, une éducation, une belle demeure où habiter. Une famille, une…

Une illusion, murmure une petite voix amère dans ma tête. Ouais, je suppose que c’était ça. Et la chose la plus triste, c’est que Callum ne le sait même pas. Il ne se rend même pas compte qu’il vit dans une maison remplie de mensonges.

Je remercie Magali et Yoann des éditions Hugo New Romance pour cette lecture.
RETROUVEZ MON AVIS SUR LE TOME PRÉCÉDENT.

LA PRINCESSE DE PAPIER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *