Les Écorchés #1 – Ruine > Tillie Cole

Pour vivre, il faut d’abord affronter la mort.

Kisa est la fille du chef de la mafia russe de New York qui tient le Donjon – un ring clandestin – et la fiancée d’Alik, un tueur endurci. Prisonnière de cet univers, Kisa ne rêve pourtant que de liberté. Jusqu’à ce qu’elle croise par hasard un sans-abris couvert de tatouages et de cicatrices qui éveille en elle des sentiments inconnus. Quelques jours plus tard, elle le revoit en train de combattre au Donjon. Alors qu’il sème la peur et la mort sur son passage, Kisa brûle de désir pour cet homme que tout le monde appelle Ruine. Mais celui-ci poursuit un but ignoré de tous : il cherche celui qui lui a volé sa vie et souhaite enfin assouvir sa vengeance qu’il attend depuis de longues années…

Paru le 1er décembre aux éditions MILADY.

Lien d'achat - ICI.


L’avis de Marlène – Note 4,5/5

Cette saga j’ai longuement hésité avant de prendre la décision de me lancer. J’ai suivi le conseil de ma copine BETTIEROSE BOOKS en découvrant le début pour voir si l’univers de l’auteure allait me plaire, et honnêtement au bout de cinquante pages, je n’avais pas envie de m’arrêter.

Avec [Les Ecorchés], Tillie Cole plonge ses lecteurs dans un milieu sombre et violent. Elle explore l’univers de la mafia Russe. Attention, je conseille à toutes les romantiques de passer leur chemin. Le récit n’est pas dénué d’amour et de sentiments, mais il faut être honnête, l’histoire de Kisa et Ruine est vraiment sombre. J’ai très vite perçu que j’allais être comblée par ce roman, c’est dingue parce que l’ensemble est très violent, très dur psychologiquement parlant et pourtant je ressors plus que convaincue par ce premier opus.

Revenons un peu sur l’histoire, Kisa est la fille du grand chef de la mafia Russe New Yorkaise, elle est promise à Alik, un véritable psychopathe, fils d’un autre mafieux. Kisa endure sa vie depuis son adolescence, elle avait des rêves qui se sont vite éteints lorsqu’elle est devenue la fiancée d’Alik. Complètement prisonnière de cette relation faite de violence, d’humiliation et de désespoir, Kisa fait la rencontre de Ruine, un sdf qui va tout faire pour combattre au Donjon, le must have en terme de combats clandestins. Kisa se sent irrémédiablement attirée par Ruine, se mettant en danger. Elle désire cet homme tatoué et couvert de cicatrices plus qu’elle ne le devrait. Mais Ruine cache de sombres secrets, il n’est pas à New York par hasard, il cherche à assouvir sa vengeance… Il n’a qu’une chose en tête mais Kisa pourrait s’immiscer dans ses projets.

Petite mise en garde, ce roman s’adresse à des lecteurs avisés, le récit comporte des scènes de violences physiques et sexuelles, il y a du sexe non consenti et un contexte historique très sombre. Je pense qu’il vaut mieux être préparés avant de se lancer dans ce genre d’histoire, il faut évaluer vos envies et vos attentes vis à vis de cette saga. Maintenant si vous vous sentez assez courageux pour plonger dans les bas fonds New Yorkais et découvrir la réalité des combats clandestins alors foncez parce que ce premier opus s’avère vraiment excellent.

Je me suis très vite acclimatée à l’univers mis en scène par Tillie Cole, j’étais conditionnée, je m’étais préparée psychologiquement pour apprécier cette histoire à sa juste valeur. Tillie Cole n’y va pas de main morte, elle m’a captivée par l’ensemble de l’histoire de Kisa et Ruine, je passe à côté du coup de cœur parce que le dénouement apparaît assez vite dans l’histoire, même si j’avais déjà des doutes, j’aurais aimé que la grande révélation arrive un peu plus tard, mais franchement je chipote un peu car je me suis régalée avec ce livre.

Les forces de ce roman sont les personnages qui sont touchants, résilients et uniques. Evidemment, ils sont ancrés dans une réalité faite de violence, d’argent, de sexe et de pouvoir. Le sang et la mort font partie de la vie de nos héros. Kisa est une héroïne avec une grande force de caractère, malgré le fait qu’elle subisse sa vie, je l’ai trouvé très forte. Elle est la fille du chef de la mafia russe de New York, mais son statut ne lui octroie aucun passe droit, la preuve, elle se retrouve fiancée à un homme violent, un véritable fou furieux… Kisa sait catalyser la violence d’Alik mais elle endure tout de même toutes sortes de sévices physiques et psychologiques. Je me suis attachée à elle parce qu’elle encaisse, elle est endurante, c’est une femme qui a perdu ses rêves d’amour. Mais sa rencontre avec Ruine va bouleverser son monde. J’ai tout de suite découvert une Kisa plus lumineuse, avec de l’espoir et de l’amour au fond des yeux. Ruine m’a vraiment touché, son histoire est un crève cœur, j’ai eu tellement mal pour lui, pour le mal qu’on lui a fait. On l’a transformé en bête assoiffée de sang… Un tueur sans émotions avec pour seul but de se repaître de la mort de ses adversaires. Ruine est un personnage troublant, j’ai vraiment souffert en découvrant son histoire. On lui a volé sa vie, il m’a émue presque aux larmes. Ruine ne vous laissera pas indifférents, vous ressentirez forcément quelque chose pour lui. J’avais vraiment envie qu’il fasse tomber son masque, et au moment où les révélations sont tombées j’ai ressenti une haine profonde pour les responsables de sa déchéance. C’est un personnage complexe qui va devoir réapprendre à vivre, on le découvre vraiment à l’état de bête sauvage. On cherche son humanité derrière cette façade de tueur sans pitié.

Les personnages secondaires sont tous très intéressants. Forcément j’ai détesté Alik, mais d’une force. C’est un être violent, gangrené par tous les vices possibles et imaginables. Alik a un rôle très important dans ce premier opus, je l’ai trouvé captivant malgré l’écœurement qu’il a provoqué chez moi. Alik est dérangé, psychologiquement instable, j’ai eu tellement peur pour Kisa, tout au long de l’histoire. J’ai adoré Talia, qui est souvent un soutien pour Kisa. D’autres personnages viennent enrichir l’histoire au fil des pages, des personnages que l’on retrouvera dans la suite de la saga.

Je pense que ce que j’ai préféré dans ce roman c’est l’intrigue qui est vraiment très intense. J’ai aimé le cheminement de l’histoire qui oscille entre passé et présent. Cela nous permet vraiment de comprendre l’ampleur de tout ce qu’a vécu Ruine. Les rebondissements sont vraiment surprenants et ils tombent au bon moment pour sans cesse relancer l’intérêt du lecteur. Je vais m’attarder sur les émotions que j’ai ressenti à la lecture de ce roman. Je suis passé par une multitude de sentiments. Bien sûr la dureté de l’histoire m’a parfois poussé dans mes retranchements mais la pureté des sentiments qui vont se développer entre Kisa et Ruine est tellement belle que cela a occulté tout le reste. J’ai trouvé cette histoire d’amour très belle au milieu des ténèbres. Il y a un certain équilibre qui se fait lorsque l’on avance avec nos personnages. J’ai eu peur que le côté dark l’emporte et pourtant je ne me suis pas sentie aussi mal à l’aise que ce que je m’étais imaginée. J’ai au contraire été piquée au vif, j’ai ressenti de la colère et de la haine envers certains personnages, de l’empathie et l’amour pour Kisa et Ruine. Les chapitres s’alternent avec les points de vues de nos héros, dans ces chapitres, vous avez quelques flash back qui apportent énormément de compréhension. J’ai été sous le choc à plusieurs reprises mais l’espoir a toujours pris le dessus dans cet univers clandestin. J’ai été étonnée d’aimer autant ce roman et surtout d’adhérer à l’univers de la mafia russe, je déteste cela dans les films mais j’avais envie de le découvrir dans un roman et j’ai bien fait car j’ai passé un excellent moment.

La plume de Tillie Cole est comme de l’acide, c’est corrosif, intense, sombre et violent mais elle a un don pour susciter de l’émotions avec ses mots. Elle a su mêler l’amour dans les méandres de l’horreur qu’elle nous dévoile. J’ai adoré l’écriture de l’auteure, sa façon d’ancrer son univers dans notre réalité. J’ai été captivée par tous les aspects de l’histoire de Kisa et Ruine. Ce roman est terriblement addictif, une fois commencé je n’ai pas eu envie de le poser.

En bref, ce roman a été une énorme surprise pour moi. L’histoire de Kisa et Ruine est déchirante, préparez-vous à plonger dans un univers sombre où la soif de sang et la violence sont légion. Tillie Cole aborde un univers codifié qui vous donnera des sueurs froides. Elle explore les méandres d’un milieu gangrené par le vice et la mort. L’histoire d’amour trouve sa place dans la douleur mais elle est magnifié par un lien pur et indéfectible. Je frôle le coup de cœur pour Ruine ! J’ai hâte de lire le second tome. Ce roman s’adresse tout de même à un public averti qui aime repousser ses limites et découvrir des histoires d’amour dans un milieu malsain et violent.


Extrait 

-Fais-moi la lecture, dis-je en fermant les yeux.

Kisa prend une longue inspiration et recommence à lire depuis le début :

-« Ils étaient destinés de toute éternité à se rencontrer : un garçon et une fille, deux coeurs coupés en deux, envoyés, chacun de leur côté, en des contrés perdues, car Dieu voulait s’assurer que l’amour vrai résiste bien à l’épreuve. Il voulait vérifier que les deux moitiés d’une même âme parviennent à s’unir à nouveau, même lorsque toutes les chances ne sont pas de leur côté. Les années passent. Tous deux connaissent la souffrance. Tous deux connaissent la tristesse. Mais un jour tandis qu’ils s’y attendant le moins, le hasard les met en présence l’un de l’autre. La question est : se reconnaîtront-ils ? Et, si oui, retrouveront-ils le chemin de l’amour ? »

Je remercie les éditions Milady pour cette lecture. 

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

8 commentaires sur “Les Écorchés #1 – Ruine > Tillie Cole

  1. Je suis contente de voir que, comme moi, tu as aimé. Comme je le disais, c’est vraiment mais vraiment particulier et pourtant ça marche.
    Ruine m’a touchée, mais Kisa aussi. En revanche, pour les autres tomes, je vais attendre un peu. J’ai l’impression que mon esprit a besoin de digérer tout cela un peu plus.

    1. Oui je comprends ton sentiment envers les autres tomes. Je te donnerai mon ressenti étant donné qu’ils se trouvent déjà dans ma Pal ! Je suis curieuse de voir ce que nous réservent les autres personnages et la suite de l’intrigue. Je vais les espacer quand même avec d’autres lectures plus douces !

  2. Je suis rassurée de voir que tu as aimé 🙂 Tu le sais, moi je n’ai pas poursuivi ma lecture, l’univers trop sombre ne m’a pas fait rêver et je n’arrive pas à être à l’aise dedans. Mais je serais curieuse de lire tes chroniques sur les autres tomes, histoire de voir ce que ça donne par la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *