Stand Out #1 – Boby > Jane Devreaux

 » Je ne veux plus avoir peur, je ne veux plus lutter contre ce que je ressens. « 

Des motards casqués et armés font irruption dans le stade où l’équipe de Boby s’apprête à jouer. En essayant de se défendre, Boby découvre que l’un des assaillants est une frêle jeune fille, Mila, dont le regard ne va plus le lâcher. Alors quand les fl ics l’embarquent, il prend en une seconde une décision qui va changer le cours de sa vie : la sauver. Pourtant tout les oppose : il est d’un milieu aisé, elle ne connaît pas sa vraie famille. Il a fait des études de sport, roule en 4×4, elle est sans papiers et vit dans un squat. Mais Mila rêve d’une vie normale où elle pourrait exercer son talent de graffeuse, et Boby découvre en Mila celle qui peut donner un sens à sa vie trop lisse. Pourront-ils essayer de vivre ensemble et de se construire un avenir, malgré leurs secrets et un entourage plus que malveillant ?

Il leur faudra une grande dose de délicatesse et d’écoute pour enfin admettre que les barrières sont faites pour être repoussées et que leurs différences sont un atout.

Jane Devreaux prouve encore une fois avec Boby, son sens aigu des difficultés du passage de la jeunesse à l’âge adulte, et crée 2 personnages que l’on est pas près d’oublier.

A paraître le 8 février aux éditions HUGO NEW ROMANCE.


L’avis de Marlène – Note ❤❤❤

Je suis complètement survoltée depuis que j’ai terminé ce roman, j’avais déjà apprécié la saga [Close-up] de Jane Devreaux, c’était tout naturel que je poursuive avec [Stand Out], d’autant plus qu’elle se concentre sur des personnages intrigants que j’avais hâte de connaître. Ce premier opus nous narre l’histoire de Boby et Mila, c’est une histoire d’amour avec un grand A. Je suis encore sous le choc de toutes les émotions que j’ai ressenti avec ce récit. J’ai tellement aimé ce roman que je ne sais pas par où commencer, je ne veux pas trop me disperser et encore moins trop en dévoiler…

Jane Devreaux n’y va pas par quatre chemins, on entre très vite dans le vif du sujet. Mila surgit dans la vie de Boby tel un diable sortant de sa boite, leur rencontre se fait sous le coup de l’adrénaline, leur destin se selle dès le premier regard qu’ils échangent. Boby passe en mode autodéfense, et même s’il ne connaît pas cette jeune femme au regard d’un bleu si clair, il va tout faire pour la sauver, jusqu’à prendre une décision qui va changer le cours de sa vie. Mais nos héros n’étaient pas destinés à se rencontrer, ils ne viennent pas du même milieu… Boby évolue dans un milieu aisé, même si cela ne le définit en rien. Quant à Mila, elle ne connaît pas ses origines, c’est une sans papiers qui ne connaît que la dure réalité de la rue… Alors que leur univers se percutent de plein fouet, ils vont devoir apprendre à s’apprivoiser, mais arriveront-ils à dépasser tous les obstacles qui se dresseront sur leur chemin ? Se comprendront-ils alors qu’ils n’ont rien en commun ? Mila qui n’aurait jamais pu imaginer meilleure seconde chance dans la vie arrivera-t-elle à accepter cette nouvelle vie ? 

Je dois vous avouer que je reste encore sous le coup de l’émotion. Ce roman c’est un énorme coup de cœur ! Je ne m’attendais pas du tout à être bouleversée à ce point, à découvrir une histoire aussi intense et percutante car c’est bien de cela qu’il s’agit, j’ai été touchée de nombreuses façons avec Boby et Mila. L’auteure nous propose une histoire plus mature que les précédentes, son univers est ancré dans une réalité qui se mêle à la perfection avec la fiction et la romance.

Boby ne m’avait pas laissée indifférente dans [Close-Up], son incroyable capacité d’écoute et sa gentillesse m’avait séduite, et j’étais curieuse de découvrir sa personnalité. Boby est irrésistible, c’est un fait, c’est un jeune homme exceptionnel. Je me suis tout de suite attachée à lui, il m’a ébloui avec sa force de caractère, sa façon de prendre Mila sous son aile alors qu’il ne la connaît et qu’elle est susceptible de lui attirer des ennuis. Boby se dévoue corps et âme pour personnes qu’il aime, c’est un ami loyal et il est d’une bonté d’âme incroyable. Ce mec est admirable, il n’y a pas d’autres mots. Je ne tarirais pas d’éloge à son sujet car c’est un homme juste et droit dans ses baskets, il n’est pas parfait et ses imperfections le rendent encore plus humain. Son évolution est captivante, il n’hésite pas à se remettre en question, il apprend de ses erreurs… Vous l’aurez compris, je suis tombée amoureuse de lui ! Sa rencontre avec Mila va bouleverser son univers, terminé la routine avec ses entraînements de rugby et ses soirées entre potes, non l’arrivée de Mila va remettre toute son existence en question, j’ai aimé le cheminement de l’histoire, Boby va devoir composer avec la personnalité sauvage de Mila. Notre héroïne est un personnage complexe, c’est une jeune femme qu’il va falloir apprivoiser, tout comme Boby d’ailleurs, car sa vie n’est qu’un champ de ruine. Elle n’a jamais rien connu d’autre que la pauvreté et la rue… Mila est sauvage, elle a dû s’endurcir pour survivre et elle ne sait pas comment vivre autrement. Mila m’a beaucoup touchée, mon dieu que je me suis attachée à elle malgré ses réticences et ses doutes. Jane Devreaux nous dresse le portrait d’une jeune apeurée mais très résiliente, elle vit sans cesse dans la peur de tout perdre, parce qu’elle ne connaît que ça. Elle n’a jamais eu l’amour d’une mère et d’un père, et même si elle fait partie d’un groupe soudé, elle ne sait pas ce qu’est réellement l’amour avec un grand A, l’amour qui transcende et qui ressuscite, et pourtant Boby pourrait bien lui offrir cette vie et cet amour, mais Mila est en quelque sorte traumatisée par toutes les années qu’elle a passé dans la rue et sans le sou.  Mila est une héroïne singulière, tout comme l’était Sandre dans [Close-Up], elle vous captivera du début à la fin, elle vous mettra en colère et elle vous attendrira car il ne peut en être autrement tellement son personnage m’a semblé réel. C’était troublant de découvrir son quotidien, cela m’a serré le cœur tellement de fois, j’avais moi aussi envie de la sortir de là et de lui offrir la belle vie qu’elle mérite. Jane devreaux aime nous offrir des héros hors du commun, Mila en est une, c’est une artiste qui m’a donné des étoiles dans les yeux…

Dans [Stand Out], vous allez faire connaissance avec pas mal de personnages secondaires. Maintenant la question que je me pose, c’est est-ce que je vous parle d’eux ou pas ? Et bien, déjà on retrouve ceux que l’on connaît déjà, à savoir, Josh, Sandre, Steve, Marcy… C’est furtif mais ils sont là, et ça m’a fait un bien fou de les retrouver, il faut savoir que le récit se chevauche avec la saga [Close-Up], ce qui est vraiment un plus à mes yeux. En ce qui concerne les nouveaux protagonistes, vous allez apprendre à connaître les personnes qui gravitent dans l’univers de Mila, des gens dans le besoin qui doivent parfois faire des choses illégales pour s’en sortir, mais des gens qui ont plus de sens moral que certaines personnes aisées, je n’approfondirais pas plus sur eux car ce serait spoiler l’intrigue. Sachez que ces personnages vous feront réagir obligatoirement, en bien ou en mal, dans la compréhension et l’incompréhension. Vous apprendrez à connaître la famille de Boby ! #largentnefaitpastout Et oui, Boby est issu d’un milieu aisé et pourtant les apparences sont trompeuses et l’argent ne fait pas le bonheur… Là aussi la complexité est de mise, le milieu social dans lequel évolue la famille de notre héros est fait de faux semblants, de manipulation et de tromperie.

L’intrigue aurait pu être simple… Mais non seulement elle est complexe mais aussi addictive au possible, j’aime bien cette expression ces derniers temps, et ici elle a tout son sens. En commençant le roman, je voulais juste lire quelques chapitres pour découvrir un peu cette histoire, et quelques heures plus tard, à exactement 2h33 du matin, je terminais le roman… Ah vous connaissez le célèbre adage, juste encore un chapitre… Le scénario est diablement bien mené. Je dois dire que l’ensemble est cohérent et l’auteure a réussi à rester crédible dans les rebondissements et le dénouement, dans les réactions de ses personnages et des liens qui se tissent entre eux. Jane Devreaux nous plonge dans un récit où la dureté est contrebalancée par l’espoir de cette hypothétique fin heureuse. Nos héros seront mis à rude épreuve, les enjeux de ce récit sont considérables, je ne m’attendais pas à une histoire si complexe et bouleversante. J’ai été chamboulée par l’univers de Mila, l’auteure a pris des risques en abordant un milieu défavorisé sans tomber dans trop de drama, elle a maintenu un équilibre constant du début à la fin. Les rebondissements sont lourds de sens, assourdissants et honnêtement j’ai été surprise à maintes reprises. Je n’ai pas vu venir certains twist qui ont eu le don d’augmenter mon rythme cardiaque. En bref, au niveau de l’intrigue c’est vraiment bien joué, tout y est, les émotions, les surprises et un contenu aussi divertissant que touchant. L’aspect psychologique de l’histoire est très important, Jane Devreaux nous livre du concret, une réflexion poussée sur des situations qui sont inconnues pour nos héros.

Jane Devreaux régale aussi les fans de romance avec ce premier opus. Et oui, vous connaissez l’amour avec un grand A ? Avez-vous rencontré votre âme sœur ? Je ne vais pas trop m’étaler sur la dynamique amoureuse qui est très intéressante, je vais juste vous dire que j’ai eu peur, que mon cœur a fait des embardées de folie et que j’applaudis Jane d’avoir si bien maîtrisé un schéma qui me gêne très souvent quand cela n’est pas bien exploité. Ici je dis chapeau, cela me prouve que lorsque l’écriture et la tactique sont bonnes et bien je peux facilement me laisser aller en fermant les yeux. Ce qui m’amène à vous dire que le roman est aussi très sexy car Jane a sorti sa carte « audace » en nous propose des scènes de sexe passionnées et presque vitales, on perçoit l’urgence dans les gestes de nos héros, on palpe leur attirance et les sentiments qui se mêlent aux corps à corps divins. Ici encore le choc de leur milieu entre en scène, j’ai adoré cette dualité entre Boby et Mila, la façon dont ils se sont donnés l’un à l’autre, c’était tellement évident, passionné que s’en est devenu grisant, impossible de rester insensible à cette plume incendiaire, car le sexe dans ce roman est un aboutissement, presque un espoir de rédemption et d’union.  La romance a une sensibilité à fleur de peau, les émotions sont brutes et l’émotion vous submergera.

Avant de conclure, je souhaite revenir sur la plume de Jane Devreaux. A mes yeux, elle a beaucoup évoluée depuis [Close-Up], elle nous propose un récit très mature et abouti. Elle est allée au bout des choses sans jamais choisir la facilité, private joke, la vie n’est pas facile, et elle a gardé cette constance. Je dois avouer que j’ai trouvé son écriture intuitive, limpide et ô combien addictive. Mais j’ai du mal à trouver mes mots pour vous dire exactement ce que j’ai pensé de sa façon d’écrire ce roman, c’est juste que cela m’a semblé si réel, j’ai presque eu l’impression d’y être, de me sentir concernée par le destin de nos héros. On sent dans cette histoire que Jane y a mis tout son cœur, que ses personnages sont un prolongement d’elle-même, elle défend aussi des valeurs qui lui sont chères. Elle aborde des thèmes difficiles, comme la pauvreté, le rejet d’autrui, les droits de la femme mais aussi les notions d’amitié, d’amour en passant par la famille. J’ai aimé aussi la psychologie dont a fait preuve l’auteure, on ne s’en rend peut être pas compte mais la vie de Mila est vraiment indéfinie, la notion d’identité est très bien abordé tout au long de l’histoire.

En bref, ce premier opus de [Stand Out] est un véritable coup de cœur. Je reste sans voix à la fin de cette histoire, Jane Devreaux nous revient en force avec une saga qui bouleversera les lecteurs sans jamais en faire trop. Le récit est d’une justesse implacable dans les thèmes abordés et j’ai été surprise à de nombreuses reprises grâce à des twist que je n’ai pas vu venir. Boby et Mila vont se frayer un chemin directement dans vos cœur, il ne peut en être autrement. Pour ma part, je suis encore bouleversée et j’attends le tome consacré à Diego avec impatience.

[Stand Out] c’est incisif, addictif, émouvant et parfois déchirant. C’est une lutte de tous les instants où nos personnages vont se dépasser pour s’aimer. Jane Devreaux met l’accent sur les difficultés que l’on peut rencontrer dans la vie, elle est douée pour mettre en lumière la complexité des sentiments amoureux et met en avant des personnages qui se trouvent à la croisée des chemins <3 Cette romance est un petit miracle, une histoire de seconde chance poignante et exceptionnelle.


Extrait

Boby Storman garde ses distances, et nous nous détaillons en silence. J’aime comme son jean tombe sur ses hanches, comme son sweat marine moule son torse et ses manches relevées soulignent ses bras impressionnants. Je me demande s’il dissimule quelques tatouages. Si c’était le cas, qu’est-ce qu’ils représenteraient ? Que cache ce bel apollon ? Je chasse ces idées avant d’envisager son corps nu et la façon dont ses muscles feraient bouger les motifs sur sa peau. Il ne devrait jamais être là, revenir me chercher ou je ne sais quoi, il va me faire disjoncter. Jamais un mec ne m’avait fait cet effet-là, et ça me terrifie. On n’est pas censé perdre le contrôle quand votre vie dépend de votre bon sens. Je croyais l’avoir compris, je croyais pouvoir réfléchir avant d’agir, même dans les pires situations, et pourtant, depuis qu’il est à mes côtés, je suis incapable de la moindre pensée cohérente.

Je détaille les murs usés qui auraient bien besoin d’une couche de peinture, j’ai repéré une fissure qui longe le plafond et je la contemple pour éviter de le regarder, lui, afin d’essayer de retrouver mes esprits. L’endroit est minuscule et j’ai le sentiment de manquer d’oxygène depuis qu’il est là. Il n’y a qu’une table et deux chaises, et je tente de me cramponner au montant de l’une d’elles pour ne pas faiblir sous son regard déstabilisant. Est-ce qu’il me juge ? Est-ce qu’il cherche à me comprendre ? Est-ce qu’il veut savoir si je mérite vraiment son étrange visite ? Mais pourquoi est-il venu ?

Je remercie Magali et Marion des éditions Hugo New Romance pour cette lecture. 

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

4 commentaires sur “Stand Out #1 – Boby > Jane Devreaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *