Coeur itinérant #2 – Inaccessible > Jane Harvey Berrick

Combien de fois peut-on jouer avec ses sentiments ? Quand l’amour nous a démoli, doit-on lui donner une seconde chance ? À quel moment l’optimisme devient-il de la stupidité ?

Et que se passe-t-il quand l’homme qu’on aime ne cesse jamais de bouger et de voyager ? Doit-on se dire au revoir ou abandonner tout ce pour quoi on a travaillé et tout ce qu’on a connu jusqu’à maintenant ? Une fête foraine peut-elle devenir son chez-soi ?

Oh. Vous pensiez que j’avais les réponses ? Non, désolée. Pas de réponses, juste un bon nombre de questions et un cœur qui aimerait prendre le dessus sur mon cerveau.

Une personne peut-elle devenir un foyer ?

Paru le 6 décembre 2017 dans la COLLECTION INFINITY.


L’avis de Marlène – Note ❤❤❤

Quel bonheur de poursuivre l’histoire d’Aimee et Kes. J’attendais ces retrouvailles avec impatience et je ne suis pas déçue car la magie était encore là avec ce second opus… L’amour de nos héros a traversé les années, défié tous les obstacles… Mais une personne peut-elle devenir notre foyer ?

Kes est un électron libre, Aimee le sait depuis qu’elle l’a rencontré à l’âge de dix ans… C’est un aigle fou, un homme qui vibre avec l’adrénaline qu’il ressent lors de ses représentations… Aimee en est consciente, elle l’a vu au fil de l’été qu’elle a passé avec Kes et ses amis forains. En dépit de tout l’amour qu’elle porte à cet homme indomptable, notre héroïne avait pris une décision difficile à la fin du premier opus, une décision qui m’avait brisé le cœur mais que j’avais aussi compris.

J’ai aimé le résumé de cette suite… Il laisse planer le mystère, on ne sait pas du tout à quoi s’attendre, surtout que nos héros sont imprévisibles, enfin surtout Kes ^^ Aussi je vais essayer de vous livrer mon ressenti au plus juste sans vous dévoiler la teneur de ce second opus.

J’ai trouvé l’histoire d’Aimee et Kes merveilleuse, et ce, depuis leur plus jeune âge. J’ai été émerveillée par la puissance de leur amour, par leur résilience et leur manière de fonctionner. Aimer un homme tel que Kes n’est pas une chose aisée et notre héroïne doit livrer bataille pour exister à ses côtés. J’ai adoré retrouver nos personnages, que ce soit nos héros ou encore les personnages secondaires qui tiennent une place très importante dans cette histoire. Car avant d’être une histoire d’amour c’est aussi une histoire de famille, de liens forts et d’appartenance. J’ai été captivée par l’univers des forains. C’est la force de cette série, ce milieu est si magique et mystérieux. Méconnu et souvent mal perçu cette ambiance particulière m’a vraiment passionnée, j’ai aimé en découvrir chaque aspect. L’auteure nous fait vivre une aventure extraordinaire aux côtés de ses personnages. Kes est toujours aussi charismatique, on vibre avec lui et Aimee. J’ai trouvé que son personnage était en constante évolution, car s’il reste attaché à ses racines et que sa vie se trouve sur les routes avec la fête foraine, et bien il s’est davantage ouvert au monde extérieur, j’ai aimé les efforts qu’il a fait et son attitude envers Aimee. C’est un homme passionné, avec un caractère très fort et dominant, Kes est un homme redoutable qui a encore des blessures profondes qui le concernent directement… Aimee est toujours aussi adorable. On retrouve la jeune femme douce et aimante mais qui a maintenant un caractère très affirmé, il faut de la poigne pour évoluer aux côtés de Kes. Elle a du répondant et j’aime qu’elle ait développé cette force de caractère, c’est aussi une femme courageuse et déterminée à avoir un avenir aux côtés de l’homme qu’elle aime. Aimee a trouvé sa place au sein de la communauté des forains, et cela ne s’est pas fait sans difficulté.

J’ai aimé retrouver chaque personnage. Zach, Tyler, Zef, Ollo… Ils ont tous trouvé une place dans mon cœur car ils forment une grande famille, de celle sur qui on peut compter quoi qu’ils arrivent. J’ai aimé leur lien indéfectible.

Ce second opus m’a encore fait vibrer, Jane Harvey Berrick a encore joué avec mes émotions. On peut dire que j’ai eu l’impression d’être dans un manège à sensations fortes. Mais qu’est-ce que j’ai aimé être ballotté dans tous les sens car les émotions étaient authentiques, elles résultaient de situations ô combien touchantes, émouvantes et parfois même déchirantes. L’auteure a un vrai talent pour l’écriture, son histoire est originale, addictive et tumultueuse. Elle explore un univers qui était totalement inédit à mes yeux et elle l’a exploité à la perfection en tirant des leçons de la vie de ses héros. Avec l’univers forain elle met en avant le jugement des gens face à un mode de vie différent, elle nous montre ce que ces gens subissent, la mauvaise réputation, le regard des gens et j’ai aimé entrevoir ce monde où la magie opère avec ces personnes qui donnent tout pour apporter du bonheur dans la vie des autres partout où ils passent.

L’intrigue de cette suite est loin d’être de tout repos. Aimee et Kes n’ont pas fini de se battre pour leur amour… J’ai eu le souffle coupé à plusieurs reprises, on en prend plein la vue. Les spectacles sont fabuleux, j’ai ressenti la moindre crainte d’Aimee quand Kes enfourchait sa moto pour ses acrobaties… Leur histoire d’amour est plus vraie que nature, une relation d’une intensité époustouflante. Leur amour était tellement palpable, leur appartenance aussi et le lien qui les unit tellement beau… Kes est un véritable diable, avec un regard de braise il vous ferait fondre en un dixième de seconde, Jane Harvey Berrick nous offre des scènes érotiques de haut vol, elles ont une importance particulière dans le récit, elles ne servent pas uniquement à apporter un côté sulfureux à l’histoire, non du tout, et même si Kes est un amant généreux et insatiable et bien le sexe a une signification dans chacune des scènes. C’est ce qui sublime aussi leur relation, car ici c’est un véritable catalyseur, c’est le ciment de leur couple… La promesse d’un amour éternel !

J’avais peur de lire ce second tome, car souvent quand j’attends si impatiemment un livre, il y a un risque que je sois déçue car je suis peut-être plus exigeante. Ici cette suite était tellement à la hauteur du premier opus, et ce, jusqu’au remerciement de l’auteure que je remercie à mon tour pour cette sublime romance. Mon petit doigt me dit qu’il y aurait l’histoire de Zef… J’espère qu’elle parviendra jusqu’à nous en France… Parce qu’honnêtement je sais que je souhaite suivre cette auteure qui a su me faire rêver avec un univers singulier, des personnages ô combien attachants qui ont traversés vent et marée pour vivre leur amour…

En bref, c’est sur un coup de cœur que je termine l’année 2017 ! Je trouve le titre de cette suite très bien trouvée, Kes est inaccessible d’une certaine manière, il n’y a qu’une manière pour le garder, lui laisser sa liberté… J’ai aimé chaque second que j’ai passé avec Aimee et Kes, j’espère retrouver très vite le plaisir que j’ai ressenti avec cette saga ^^ Une découverte qui restera gravée dans mon cœur et que je vous conseille fortement ^^


Extraits 

« Nous avions bu du champagne pendant que Kes sirotait son eau. Nos regards se croisaient souvent et il n’arrêtait pas de sourire.
Plus je buvais et plus j’avais envie de le toucher. Ou peut-être que j’étais ivre de lui. De ses larges épaules, de son ventre musclé, de ses pommettes saillantes, de ses yeux bleu-gris qui me lançaient des étincelles. J’étais ivre de sa façon de me regarder, de sa façon de me tenir la main, de la chaleur que je ressentais dans son toucher ainsi que son regard et parce que je savais que nos corps se colleraient de nouveau. J’étais ivre, je me noyais, je tombais, je flottais. J’étais comme un objet dérivant dans un océan de désir et d’amour. »


« — Un latte ? demanda-t-il doucement.
J’acquiesçai et il se leva pour aller faire la queue. Je profitai de l’opportunité pour l’étudier sans que ses yeux féroces et interrogateurs ne me prennent pour cible.
Il avait l’air fatigué. Des ombres noires donnaient à ses iris un côté plus argenté que gris et quant à la peau de son cou, elle était recouverte d’une barbe qui ne faisait qu’accentuer l’ecchymose sur sa joue. Bien sûr, la barista ne se priva pas de le regarder. Je ne pouvais pas lui en vouloir.
Sans la veste en cuir, on voyait bien le t-shirt soulignant ses biceps, son torse musclé et ses abdominaux. Mais il y avait plus que son apparence. La façon dont il se comportait le rendait charismatique, on était obligé de le regarder et de savourer l’attention qu’il nous portait.
Je l’avais toujours considéré comme mon soleil personnel. Rien que le fait de me tenir près de lui me réchauffait. Ça n’avait pas changé. Je savais que j’étais toujours amoureuse de Kes et que ça non plus, ça n’avait pas changé, mais cela ne signifiait pas que nous étions faits l’un pour l’autre. »


— Eh bien, ma chère, la fête foraine est dans ton cœur à présent.

— Oui c’est vrai.

— Ce n’est pas facile de choisir d’aimer un homme libre.

Je voulus lui demander ce qu’elle voulait dire, mais honnêtement, je pouvais très bien le deviner moi-même. Kes obéissait à beaucoup moins de règles qu’une personne ordinaire. Il n’était pas facile à aimer et ce pour plusieurs raisons, mais il avait volé mon coeur des années auparavant. Je me sentais complète uniquement lorsque nous étions ensemble.

Je remercie Blandine et la collection Infinity pour leur confiance. 
Mon avis sur Coeur itinérant #1 - Hors de portée.

3 commentaires sur « Coeur itinérant #2 – Inaccessible > Jane Harvey Berrick »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *