Les mariés écossais #2 – Le prétendant des Highlands > Julia London

À la mort de son époux, Daisy préfère fuir l’Angleterre et son cortège de prétendants uniquement intéressés par sa fortune. Si elle ne veut pas que son jeune fils perde son héritage, elle devra se remarier dans l’année. Mais, à présent qu’elle peut choisir, elle compte bien trouver un fiancé à son goût. Un fiancé comme Robert, son ancien amour, qui a promis de la rejoindre dès qu’il a appris sa situation. Mais un homme instille le doute en elle : l’intransigeant seigneur MacKenzie. Un Écossais solitaire qui conteste sans détour la sincérité de ses prétendants. Et plus Daisy proteste, plus il semble déterminé à lui ouvrir les yeux…

Paru le 1er novembre 2017 aux éditions Harlequin France.


L’avis de Marlène – Note 4/5

Me revoici pour vous parler à nouveau d’une romance historique. Je peux le dire, je deviens légèrement accro à ce genre. Surtout lorsque cela se passe en Ecosse et que nos héros sont des Highlanders. Que je suis faible, vraiment ! J’avais adoré le premier opus de cette série qui mettait en scène Arran, le père de Cailean que nous allons découvrir dans ce roman. Et j’ai envie de dire, tel père tel fils… Ils ont tous les deux une prestance magnétique et leur charisme m’a de nouveau éblouie.

Daisy, notre narratrice et héroïne, va nous conter son histoire. Depuis le décès de son époux, Daisy a préféré fuir l’Angleterre pour que son fils puisse découvrir les terres qui lui appartiennent. Des terres situées en Ecosse. Daisy doit malgré tout penser à l’avenir de son fils, et son défunt mari a pris des dispositions pour que sa veuve se marie dans les trois ans qui suivront son décès, et ce pour pouvoir prétendre à son héritage. Notre héroïne n’a jamais oublié son premier amour Robert, et maintenant qu’elle a le choix d’épouser qui elle veut, elle compte bien attendre que Robert la rejoigne… Mais ce sera sans compter sur sa rencontre avec le Seigneur MacKenzie, un écossais qui n’aura de cesse d’attiser son désir et son courroux. Cailean prendra un malin plaisir à semer le trouble chez Daisy en la faisant douter de la sincérité de tous les prétendants qui se présenteront à elle pour demander sa main.

J’ai aimé ce second tome autant que le premier, et ce, parce qu’il est totalement différent. Si Cailean a le même charisme que son père, il n’en demeure pas moins différent. Et l’intrigue est elle-aussi très différente. On fait très vite connaissance avec nos héros. Daisy est une femme passionnée, après deux ans de veuvage, elle éprouve le besoin de retrouver une certaine intimité avec la gent masculine, et sa rencontre avec Cailean va attiser les braises de son désir inassouvi… Notre héroïne est un peu sauvage, elle n’a pas froid aux yeux et elle s’avère être une charmeuse insolente. Les doutes feront rage en elle, elle ne peut avoir ce qu’elle désire plus que tout, car elle doit penser à l’avenir de son fils. Mais peut-elle s’unir une fois de plus à une personne par intérêt ? J’ai aimé la fougue de Daisy, le façon dont elle assume sa féminité malgré les convenances de l’époque. Sa façon de se sacrifier pour son fils et détriment de son épanouissement de femme. Le Seigneur Cailean MacKenzie est un héros de haut vol, j’ai adoré son personnage. Il nous apparaît comme un homme rustre assez bourru, dépourvu de manière, en même temps c’est un Highlander, un pur et dur. On décèle un côté dangereux dans sa personnalité, c’est un homme tout aussi passionné que Daisy mais qui muselle son désir. C’est un homme loyal et aimant. Cailean est aussi arrogant et énervant par moment mais j’ai admiré sa façon de se comporter avec le fils de Daisy.

Il y a tout un tas de personnages secondaires qui gravitent autour de nos héros. On découvre d’un côté les convenances à l’anglaise, les membres de la famille de Daisy qui sont sur la défensive envers les écossais qu’ils vont rencontrer. Et de l’autre côté, nous prenons plaisir à découvrir le peuple de Cailean, et sa famille aussi. J’ai bien évidemment détesté ce Robert, son personnage ne m’a pas plu du tout mais je dois avouer qu’il a joué son rôle à merveille.

Le dénouement de l’histoire ne m’a pas surprise plus que cela mais j’avoue que je me suis laissée porter par le récit. J’ai tellement aimé les personnages que je n’ai pas fait cas du manque d’originalité dans l’intrigue. La plume de Julia London est toujours aussi efficace et je ne me lasse pas de découvrir son univers peuplé d’Highlanders. J’adore de plus en plus évoluer en Ecosse. Ce pays m’enchante réellement et j’ai hâte d’y retourner prochainement.

En bref, entre passion et aventure, Julia London nous offre une romance historique pleine de charme et de danger. J’ai adoré la personnalité de nos deux héros et la dynamique de leur relation qui conserve un côté interdit. J’ai passé un excellent moment avec ce roman.


Extrait 

« Cailean était un homme d’expérience, pourtant le plaisir que lui avait procuré ce baiser inattendu, torride, l’effrayait. Un plaisir qui se manifestait de manière ostensible dans son corps mais devait aussi se lire sur ses traits. Raison pour laquelle il remit les cigares au majordome et se retira dans la chambre qui lui avait été allouée pour la nuit.

Il était en proie à des pensées et des sensations qu’il n’avait plus éprouvées depuis des mois. Les femmes étaient de si étranges créatures, virevoltant, charmeuses, tout en arborant de mystérieux sourires.

Il était déstabilisé par ce baiser. Il l’avait bouleversé, éveillant en lui un désir tout à fait inattendu. Le désir… de quelque chose qu’il ne savait définir… »

Je remercie Mélanie et les éditions Harlequin pour leur confiance. 
Mon avis sur le tome précédent. 

Les mariés écossais #1 - Unie au Highlander.

3 commentaires sur « Les mariés écossais #2 – Le prétendant des Highlands > Julia London »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *