Piégés > Christy Saubiesty

Londres, 1853.

Aaron Wendell, riche héritier à la réputation sulfureuse, n’imaginait pas que sa vie serait bouleversée par une banale partie de campagne. Pas plus que la jeune Abigail Fischer, qui pensait avoir connu suffisamment de drames pour toute une vie. Dans leur dos, les jalousies s’exacerbent et dans l’ombre, l’ennemi les guette…

Paru aux éditions France Loisirs.


L’avis de Marlène – Note 4/5

C’est le second roman de Christy Saubiesty que je lis. J’ai découvert cette auteure avec [Ce qui m’attise] et j’avais vraiment envie de découvrir sa plume dans un contexte historique. Je ne lis de la romance historique que depuis très peu de temps, et je me régale vraiment avec ce genre. De plus, ici l’auteure nous offre une histoire d’amour passionnée et richement orchestrée avec de belles descriptions d’une époque et de lieux enchanteurs.

Dès le prologue, Christy Saubesty a su attiser mon intérêt, on se retrouve propulsé dans une autre époque, faite de coutumes particulières et de convenances à respecter. On comprend très vite où elle souhaite nous emmener, on fait connaissance avec nos héros, mais on est d’abord plongé dans le contexte historique et les dessous de l’histoire que vont vivre Aaron et Abigail. Les dés sont jetés, Aaron Wendell est un riche héritier, débauché notoire, promis au titre de Comte de Lumley, il n’aurait jamais imaginé voir sa vie basculer à ce point. Il en est de même pour notre Abigail Fisher, qui a vécu déjà bien assez de drames dans sa vie, hélas par un fâcheux concours de circonstance ils vont se retrouver piégés dans une situation inconfortable qui va les pousser à s’ouvrir l’un à l’autre… Les circonstances de leur rencontre sont assez singulières et irrévérencieuses… Rien de choquant de la part d’un libertin à la réputation sulfureuse… Mais cette rencontre marquera un tournant dans la vie de nos héros…

J’ai passé un très bon moment avec ce roman. Les personnages m’ont séduite dès leur entrée en scène. On ne peut qu’être attendrie par Abigail, qui se trouve être une jeune qui manque cruellement de confiance en elle, elle est réservée, innocente et ne connaît absolument rien à la vie mondaine. Elle est touchante de par son histoire et sa détermination à faire de ce qu’il faut pour être une femme respectable. Abigail est pleine de candeur, elle est piégée dans un monde qui l’effraie quelque peu, j’ai aimé son tempérament, sa timidité nous cache une femme passionnée qui a envie de liberté, elle souhaiterait vraiment être épanouie, mais vous découvrirez pourquoi elle ne mène pas une vie comme les autres. Son personnage apporte de la douceur au récit, mais aussi une bonne dose de fougue, j’ai adoré Abby un peu plus à mesure que j’avançais dans ma lecture. Aaron Wendell, quel coquin celui-là ! Sa réputation le précède et il aura bien du mal à se débarrasser de son étiquette de bourreau des cœurs, Aaron a plusieurs visages, j’ai aimé son personnage car il se bonifie avec le temps, même s’il méritait clairement d’être secoué par moment. Il est intelligent et très à l’écoute de son entourage. J’ai aimé sa personnalité malgré ses nombreux défauts, il est attentionné et généreux. On le découvre en tant qu’homme de bien mais aussi en tant que libertin invétéré ! Aaron est un de ces hommes charmeurs qu’il est difficile de repousser, son charme est tel qu’il a réussi à me séduire sans difficulté, malgré les moments où j’avais envie de lui hurler après.

Les personnages secondaires sont tout aussi charismatiques. Vous ferez connaissance avec les deux meilleurs amis d’Aaron, Crawford et Ellworth. Ces deux protagonistes sont très importants, ils gravitent autour d’Aaron, le conseillant et l’aidant sans cesse, partageant aussi quelque peu son goût pour la débauche. Ellworth est un gros coup de cœur pour moi, j’ai adoré son personnage, il est tout simplement parfait. Selina, la sœur d’Aaron est une jeune femme attachante que l’on voudrait avoir comme belle sœur, elle est enjouée, douce et très gentille. Elle sera vraiment un soutien pour Abigail. Vous découvrirez des personnages exécrables, qui mèneront la vie dure à nos héros. Grâce à eux, une intrigue pleine de suspense se met en place, le rythme du récit est entraînant, j’avoue ne pas avoir vu les pages défiler.

L’intrigue nous transporte dans un univers maîtrisé par l’auteure, les descriptions sont précises et s’incluent à merveille dans la narration. L’époque nous est dépeinte avec beaucoup de détails et de charme. La plume de Christy Saubiesty est un véritable régale pour l’imagination et les sens. Le récit conserve une petite connotation érotique, on sent l’électricité dans l’air, les aspirations et les désirs de nos personnages. J’ai aimé cette dualité dans l’histoire, la dynamique de la romance est particulière, nos héros vont devoir trouver leurs marques, s’affronter et se défier, c’est là que l’on se rendra compte de leur vraie personnalité, mais aussi de leurs doutes et de leurs peurs, s’ajoute à cela le danger qui rôde en permanence autour d’eux pour apporter une tension supplémentaire.

J’ai aimé cette ambiance rythmée par la jalousie et les manipulations. On sent bien le piège qui se referme sur nos personnages sans pouvoir l’éviter. Le scénario est vraiment captivant, grâce au style fluide et charmant de l’auteure, je me suis totalement immergée dans cette époque historique.

En bref, cette romance historique pleine de charme m’a vraiment passionné. J’ai passé un excellent moment avec nos héros qui ont réussi à me surprendre tout au long de l’histoire, il y a beaucoup de rebondissements qui rythment le récit nous entraînant sans cesse en peu plus dans l’époque que l’auteure nous dépeint avec beaucoup de charme et de réalisme. J’ai par dessus tout aimé le côté très passionnel de la romance grâce à la plume toujours aussi fougueuse de Christy Saubiesty, elle a trouvé la juste mesure entre sentiments et désir pour mon plus grand plaisir. Une romance historique à découvrir.


Extrait 

« Aaron contempla la jeune créature qu’il retenait contre lui.

Jamais encore il n’avait rencontré de femmes avec un tel regard. Un regard qui lui inspirait des choses n’ayant plus rien à voir avec la musique. Si vif, si pur. Il vous transperçait littéralement.

Finalement, il était peut-être bien d’humeur à la bagatelle… Il relâcha lentement son étreinte et laissa ses mains glisser le long des bras de la demoiselle jusqu’à ses poignets. L’alcool excusait tout ou presque, alors pourquoi pas…

— Mon cœur, chuchota-t-il en repoussant délicatement une mèche sur son front. Voulez-vous bien me raccompagner dans ma chambre ?

La jeune femme resta immobile, le regard fixé droit devant elle.

— Vous pourriez ainsi me border…

Elle eut une inspiration tremblante et cilla deux fois.

Quelque part dans la maison, des pas précipités approchaient.

— Et me tenir chaud…, ajouta-t-il. »

Je remercie Alexandra et les éditions France Loisirs pour cette superbe découverte ! 

Un commentaire sur « Piégés > Christy Saubiesty »

  1. Je viens d’acheter ce roman et je suis donc ravie de lire ton avis positif!! ça me donne envie de le commencer tout de suite…mais bon ça va être compliquée!!^^ Merci pour ta chronique en tout cas! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *