Revivre à Butternut #3 – Clair de lune sur le lac > Mary McNear

Entrepreneur hyperactif, Reid Ford vivait à cent à l’heure, jusqu’à ce terrible accident de voiture. Désormais, le corps brisé, perclus de douleurs, il habite un chalet isolé au bord du lac de Butternut, où ses nuits sont hantées par d’épouvantables cauchemars. Comment ne pas s’aigrir dans ces conditions ? Odieux, Reid voit défiler avec indifférence les aides-soignantes qu’il terrorise… Jusqu’au jour où se présente Mila Jones.

Elle est jeune, très certainement incompétente, et elle ne sera pas longue à démissionner comme les autres, décide-t-il. Mais contre toute attente, la fragile Mila lui tient tête et ose même confisquer les médicaments dont il abuse. D’abord furieux, Reid est vite intrigué par son comportement. Mila vit dans la terreur. Elle se cache, c’est évident. De qui ? Il se pourrait bien qu’elle dissimule des blessures aussi cruelles que les siennes…

Paru le 27 septembre 2017 aux éditions J’ai Lu pour Elle.


L’avis de Marlène – Note 4/5

Je retrouve la collection Promesses des éditions J’ai lu pour elle ! Et j’aime beaucoup cette collection qui nous offre des romances douces et pleines d’émotions. Ici direction Butternut, une petite bourgade pleine de charme. On va faire connaissance avec Mila Jones, une jeune aide soignante qui a besoin de prendre un nouveau départ dans la vie. Fraîchement débarquée à Butternut, elle va rencontrer son nouveau patient, Reid Ford qui a besoin d’une surveillance constante suite à un grave accident de voiture. Mais Reid est loin d’être docile, il s’avère être un homme dénué de savoir vivre, qui terrorise les aides-soignantes en charge de sa santé. Pour lui, Mila sera comme les autres, inutile et incompétente, il ne se remet pas de son accident, et il est persuadé qu’elle ne restera pas longtemps avant de démissionner. Mais c’était sans compter sur la ténacité et la patience de Mila qui osera tenir tête à son patient, quitte à le pousser dans ses retranchements, mais Reid perçoit que Mila cache quelque chose, son attitude trahit une peur évidente, mais de qui ou de quoi peut-elle bien avoir peur ? 

Cette romance contemporaine m’a énormément plu. Le récit n’est pas spécialement original et il y a un coté assez prévisible, et pourtant j’ai passé un excellent moment à Butternut avec nos deux héros. Je me suis tout de suite attachée à Mila, j’avais envie de connaître tout d’elle, de savoir ce qu’elle fuyait ! C’est une héroïne passionnante et passionnée qui rêve de devenir infirmière. Elle est déterminée à réaliser son rêve. J’ai trouvé qu’elle avait une grande force de caractère pour reprendre sa vie en main malgré les stigmates qu’elle garde d’un passé trouble. Elle trouvera une certaine sérénité à Butternut malgré le caractère exécrable de son patient. Elle devra prendre sur elle pour apprivoiser l’ours qui vit près du lac. Reid Ford est un héros qui ne manque pas de charisme, au-delà du fait qu’il ait un caractère très fermé depuis son accident. Il ne supporte plus rien ni personne, et il voit d’un mauvais œil l’arrivée de Mila. Reid était un bourreau de travail, un homme qui se complaisait dans une vie rythmée par le boulot et les aventures passagères, il n’avait guère le temps d’apprécier la vie qu’il avait, mais maintenant… il doit se réadapter avec les aléas de son accident. J’ai aimé son côté bourru, sa façon de se protéger des autres, Reid est un survivant qui garde lui aussi un traumatisme de ce qu’il a vécu et aux côtés de Mila, il entrevoit enfin l’espoir…

Les personnages secondaires trouvent leur place naturellement autour de nos héros. Je les ai trouvé tous très attachants. Ils sont assez approfondis pour que l’on puisse les cerner et se faire un avis sur eux. Evidemment, certains sont plus charmants que d’autres. Ils ont tous une histoire qui leur est propre et qui les rend indispensables à ce qui va se jouer entre Reid et Mila.

La romance va se dérouler tout en douceur, nos héros vont s’apprivoiser car ils ont tous les deux des blessures. Ils ont tous les deux un tempérament qui se complète. J’ai aimé que la romance soit au centre du récit tout en laissant la place à une belle tranche de vie. On découvre nos héros, leurs envies, leurs rêves et leurs espoirs. A mes yeux, le gros point positif de cette série est Butternut, évidemment c’est un élément central. J’ai adoré le cadre de vie de nos héros, cet endroit plein de charme qui apaise tous les maux de nos personnages. Un lieu vraiment reposant qui offre des paysages à couper le souffle, je me suis imaginée maintes et maintes fois face au lac en pleine nuit avec les reflets de la lune et les bruits de la nature ambiante.

La plume de Mary McNear est très agréable, propice à la littérature romantique. J’ai aimé son style très touchant qui suscite de belles émotions chez le lecteur. Ici l’ambiance nous emmène dans une romance très sentimentale, axée sur les ressentis de nos héros, sur leurs états d’âmes, sur leur histoire et leur avenir commun. La narration à la troisième personne me plait dans ce genre d’histoire car nous passons d’un personnage à l’autre pour mieux comprendre leur point de vue. On est vraiment dans une romance contemporaine où les émotions sont mises en avant. L’attirance de Reid et Mila s’installe lentement, elle se mêle à leur quotidien. J’ai adoré le dénouement de l’histoire même s’il ne m’a pas surprise.

En bref, douceur, émotions et amour sont au rendez-vous de cette jolie romance contemporaine. Je me suis énormément attachée à Reid et Mila. J’ai été charmée par Butternut et ses habitants. L’auteure vous promet de belles heures de lecture rythmées par des rebondissements qui feront battre votre cœur. La romantique en moi a été comblée par cette jolie histoire d’amour.


Extrait

« D’une manière générale, Reid n’était pas doué pour la pédagogie. Il manquait de patience et n’y prenait aucun plaisir. Pourtant, il enseigna à Mila comment se positionner, tenir le galet, balancer le bras et bouger le poignet. Après plusieurs essais infructueux, elle parvint enfin à faire rebondir son caillou deux fois de suite à la surface de l’eau. Elle se tourna vers lui, enchantée, réjouie comme une enfant.

Posant le regard sur elle, il décela cette lueur qu’il avait remarquée dans ses yeux quand elle s’était emportée ce matin. Comme un peu plus tôt, elle s’en trouvait transformée, et lui, complètement désarmé. C’était la raison pour laquelle il l’avait laissée pousser son fauteuil jusqu’au monospace sans protester. Il était trop surpris par la manière dont la colère la métamorphosait pour lui opposer la moindre résistance. A présent, elle n’était pas fâchée, elle était tout simplement… vivante. Présente. Jolie. Très jolie… »

Je remercie Myriam et les éditions J’ai Lu pour leur confiance. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *