Sinners of Saint #1 – Vicious > L.J Shen

Il est le pire qui pourrait lui arriver… ou le meilleur

Vicious. Le nom qu’il s’est choisi parle de lui-même. C’est un homme froid, cruel… et immensément riche. Ce qui veut dire qu’il a le monde à ses pieds. Millie ne fera plus jamais l’erreur qu’elle a commise dix ans plus tôt, quand elle a cru qu’elle pouvait se mesurer à lui, répondre à ses provocations, lui rendre coup pour coup. Ils n’étaient que deux adolescents, et pourtant il a détruit sa vie, l’a forcée à l’exil, loin de sa famille et de tout ce qu’elle connaissait. Alors, le soir où il surgit dans le bar de Manhattan où elle travaille à présent, adulte, plus beau et plus… dangereux que jamais, Millie sait qu’il n’y a qu’une solution : fuir. Mais elle ne se fait pas d’illusions, si Vicious est venu la chercher, rien ne l’arrêtera. Une menace autant qu’une promesse…

Paru le 2 novembre 2017 aux éditions Harlequin France.


L’avis de Marlène – Note 5/5

Vicious, Vicious, Vicious… Quel démon ! Quel homme magnétique ! Ce roman est une romance sombre, qui flirt avec la dark romance de par la personnalité vicieuse de son héros, cependant nous ne sommes pas dans de la DR pure et dure, ce qui ne m’a pas empêché d’être totalement conquise par l’histoire de Vicious et Emilia. C’est tout à fait le genre d’histoires d’amour que j’affectionne car les émotions suscitées par l’histoire sont bouleversantes et très diversifiées.

Avant de lire le résumé, la couverture m’avait déjà convaincue, il fallait que je lise ce roman. Je fais partie de ces lectrices qui sont faibles face à de telles couvertures. De plus, elle a beaucoup de sens dans l’histoire, c’est donc vraiment bien joué. L’auteure ne tergiverse pas, elle nous expose d’entrée de jeu la personnalité acerbe de son héros, Vicious, c’est le nom que s’est choisi Baron Spencer… Le cauchemar d’Emilia. Vicious est cruel, froid, égoïste, vicieux et sûr de lui. Dès l’adolescence, il a plus de pouvoir que quiconque et il ne s’est pas privé d’abuser de son statut social. Il va briser les rêves et la vie d’Emilia, la forçant à l’exil, loin de tout et de sa famille… Lorsqu’il resurgit dix ans plus tard dans le bar où elle travaille, Emilia sait que son cauchemar est sur le point de reprendre vie… Comment pourra-t-elle résister à cet homme brut qui a tout pouvoir sur sa raison ? 

Ce roman c’est tout simplement une tuerie. L’alliance d’émotions pures et intenses avec un scénario addictif au possible. Je suis tout rentrée dans l’histoire, la plume de L.J Shen est excellente, c’est incisif, un peu rude et l’histoire est menée avec beaucoup d’intelligence. La froideur qui se dégage de Vicious est sidérante, je dois dire que son aura est perturbante, parce qu’on devrait le détester mais l’auteure a fait en sorte que nous soyons davantage intrigués par son personnage. J’ai eu énormément de mal à le cerner,  à me faire un avis sur lui car j’étais subjuguée par sa prestance… Fichu charisme ! Vicious est un personnage complexe qui assume son attitude, il a adopté une sorte de philosophie de vie qui le conduit à être imbuvable, il tire son plaisir de la souffrance des autres. Il aime le contrôle, le pouvoir et la provocation est son passe temps favoris. Et par dessus tout il aime faire de la vie d’Emilia un enfer ! Alors quelles sont ses intentions lorsqu’il va retrouver Emilia dix ans plus tard ? 

Emilia m’a vraiment plu par sa singularité. C’est une héroïne qui a un sacré courage et une force de caractère admirable. Malgré sa faiblesse a résister à son attirance malsaine pour Vicious, la vie d’Emilia est une lutte de chaque instant. Elle est unique et ne rentre dans aucun moule. Elle a toujours été différente, elle s’est toujours démarquée par son attitude désinvolte et paisible. Avec Vicious dans les parages elle est vulnérable, c’est une personne pleine de bonté et elle voit le bien partout… même chez Vicious, elle se prend à espérer qu’il ne soit pas si mauvais… Emilia m’a plu car c’est la seule qui ne craint pas Vicious, elle lui tient tête et le défie sans arrêt. C’est une artiste, une rêveuse et j’ai trouvé ce côté de sa personnalité très intéressant car cela sert vraiment son histoire avec Vicious.

Les personnages secondaires sont intéressants. Ils enrichissent l’intrigue et rendent les interactions captivantes. Je dois que chacun apporte son lot d’émotions. Ils mettent en scène des thèmes et des émotions qui secouent les lecteurs. On aura une vision d’ensemble de l’amitié, de la famille et de la complexité des sentiments amoureux ainsi qu’une bonne dose de souffrance pour parfaire le tout.

L’intrigue, parlons-en ! L.J Shen tisse son histoire autour du point fort de son roman, Vicious est l’élément central et cela rend le récit hypnotique. Je me suis sentie sans cesse sur le qui-vive, ne sachant jamais ce que Vicious allait nous réserver. La dynamique de la romance est envoûtante et nébuleuse, presque perturbante car on ne sait pas sur quel pied danser et Vicious sait se montrer cruel, imprévisible et particulièrement odieux. J’ai aimé la manière dont l’auteure a organisé son scénario, entre passé et présent, on suit les deux points de vue de nos héros. Le point de vue de Vicious le rend un peu plus « humain »… un peu hein ^^ Cela nous permet une bonne compréhension de son vécu et de sa personnalité. Le récit est très équilibré, ce qui nous donne une facilité déconcertante à dévorer cette petite merveille.

Ce roman c’est aussi une tension permanente, on ne peut pas forcément parler de tension sexuelle, il y en a mais elle ne prédomine pas sur la tension qui règne par rapport à la froideur de Vicious. C’est d’ailleurs ce que j’ai le plus aimé, j’ai été déboussolée par son personnage. La romance est vraiment bien menée, l’auteure nous sert un jeu de séduction unique et addictif. Vicious agit telle une drogue, difficile de se désintoxiquer, c’est un poison qui s’infiltre et qui contamine tout et tout le monde. Le côté sexy du roman est d’autant plus délicieux qu’il a une véritable signification. L’auteure ne nous vend pas du sexe gratuit juste pour émoustiller ses lectrices, cet aspect est aussi maîtrisé à la perfection et mêlé à des émotions réelles et contradictoires.

En bref, avec [Vicious], L.J Shen nous propose une romance sombre et addictive, un récit porté par des personnages singuliers et uniques. Elle a mis en scène une intrigue intelligente, provocatrice, perturbante et totalement addictive. J’ai trouvé l’affrontement entre Vicious et Emilia captivant et étourdissant. Les retournements de situations et les rebondissements sont vraiment fascinants. L’ambiance du roman est parfois troublante, légèrement anxiogène, elle est vraiment rythmée et passionnée, l’auteure nous offre vraiment une romance avec tout un panel d’émotions à ressentir. L.J Shen a fait de moi une de ses nouvelles lectrices totalement convaincue par son talent d’écrivaine. 

Laissez-vous séduire par Vicious, cet être froid, manipulateur et torturé. Laissez-vous envoûter par son magnétisme et sa totale indifférence. Une chose est sûre, Vicious vous fera réagir ^^ Préparez-vous à découvrir les secrets de cet homme insondable.


Extrait

« -Pourquoi cette obsession pour les cerisiers en fleur ? ai-je demandé.

Je me posais cette question depuis dix ans. Des cerisiers en fleurs, ou des fleurs de cerisiers, elle en avait toujours mis partout. Sur ses manuels, sur son sac à dos, sur ses vêtements, sur ses chaussures, sur ses mains et sur ses bras. Ce n’étais d’ailleurs pas un hasard si la nuance de ses cheveux rappelait celle des cerisiers du Japon.

-Ils symbolisent pour moi la beauté éphémère… Et je les rattache aussi à l’un de mes plus beaux souvenirs s’enfance.

Elle eut un sourire rêveur et attendri.

-Quand j’étais petite, ma grand-mère m’emmenait chaque printemps à Washington D.C pour le festival des cerisiers en fleur. J’attendais ce moment toute l’année. On avait pas assez d’argent pour passer une nuit à l’hôtel, ni pour aller au restaurant de barbecue, mais quand même, c’était génial.

Elle a soupiré.

-L’année de mes sept ans, elle a eu le cancer. Elle a beaucoup souffert. Avant de mourir, pour m’expliquer qu’elle ne reviendrait plus, elle m’a parlé du sakura du Japon. Là-bas, la floraison des cerisiers est très courte, mais d’une beauté à couper le souffle. Et quand la pluie et le vent font tomber les fleurs, le sol est couvert d’un tapis de pétales roses, et c’est encore plus beau. Ma grand-mère disait que la vie est comme la floraison des cerisiers. D’une beauté à couper le souffle, mais éphémère. C’est avec elle que j’ai compris qu’il fallait profiter des joies de l’amour et de la vie. Et surtout de la présence de ceux que l’on aime, parce qu’elle n’est pas éternelle.

Elle a fermé les yeux et elle s’est tue.

Mais j’ai compris qu’elle pensait au moment où je l’avais éloignée de ceux qu’elle aimait. »

Je remercie Mélanie et les éditions Harlequin pour leur confiance. 

4 commentaires sur « Sinners of Saint #1 – Vicious > L.J Shen »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *