November 9 > Colleen Hoover

Fallon et Ben se rencontrent par hasard alors que leur vie est en train de changer.

La jeune femme est sur le point d’aller s’installer à New York où elle espère poursuivre une carrière d’actrice au théâtre. Ben veut devenir écrivain.

Ils se croisent comme des étoiles filantes mais l’intensité de ce qu’ils partagent les pousse à se fixer un rendez-vous annuel, le neuf novembre.

Fallon devient alors la source d’inspiration du roman de Ben. Chaque rendez-vous est une mine d’informations pour lui et, pour tous les deux, c’est le moyen de faire le point sur leur vie.

Jusqu’au jour, un neuf novembre évidemment, où Fallon se met à douter de ce que Ben lui raconte sur lui-même. Peut-il avoir inventé sa vie comme un roman ? Et pourquoi ferait-il une chose pareille ?

Paru le 26 octobre 2017 aux éditions Hugo new romance


L’avis de Marlène – Note ❤❤❤

Lire un roman de Colleen Hoover a toujours une saveur particulière. Pour ce livre, je voulais absolument le lire à la date exacte, c’était tout simplement symbolique. Et je ne regrette pas ce choix ^^

Cette nouvelle romance s’est terminée par un joli coup de cœur, même si j’avais tout de même deviné une partie de l’intrigue. Malgré cela, j’ai tout de suite été emportée dans ce récit. J’ai aimé l’originalité de cette romance. Vous imaginez vous, vivre une aventure telle que celle de Fallon et Ben ? Nos deux héros vont se rencontrer un soir, leur attirance est immédiate et magnétique… Mais Fallon est sur le point de partir s’installer à New York, le temps qu’ils  passent ensemble cette soirée là les poussent à se donner rendez-vous tous les ans le 9 novembre. Chaque année ils ne se verront que ce jour-là, n’ayant aucune nouvelle le reste de l’année. Ces jours qu’ils attendent tous les deux avec impatience vont enrichir leur vie, renforcer leur lien mais aussi mettre leurs sentiments à l’épreuve du temps…et des obstacles qui se dresseront sur leur chemin. Mais vous savez que la vie s’accompagne toujours d’événements que l’on ne prévoit pas, et Fallon va finir par douter de la sincérité de Ben, ne sachant plus vraiment discerner le vrai du faux. Quel secret Ben cache-t-il ? Est-ce que l’amour s’écrit réellement au futur ? 

Ce roman a vraiment des particularités qui le rendent unique en son genre. En même c’est du Colleen Hoover, et j’avoue que je suis toujours agréablement surprise par les histoires qu’elle nous propose. Il n’y a vraiment qu’avec Never Never que je n’avais pas accroché. Ici l’auteure nous livre un récit très addictif, qui se joue sur un seul jour de l’année, vous imaginez un peu le truc ! Chaque année Fallon et Ben vont se retrouver le 9 novembre, ne sachant pas ce qu’ils vivent le reste de l’année. Ce jour qui a plusieurs significations pour nos héros. J’ai eu très peur d’être perturbée par cet aspect de l’histoire, je me suis demandé comment Colleen Hoover allait s’en sortir pour m’emporter dans une histoire si énigmatique. Et bien c’est une fois de plus un coup de cœur ! 

L’intensité de l’histoire réside sur le fait que l’on attend avec impatience de découvrir tous les 9 novembre qu’ils vont vivre, de ces jours si particuliers découlent des éléments pour nous faire comprendre la vie de nos héros. Les années passent et nos héros mûrissent et deviennent des personnes différentes. Fallon et Ben vont traverser des périodes très difficiles. Leur relation est loin d’être simple, d’ailleurs par rapport au contexte, c’est très intriguant.

L’intrigue est très prenante, le mystère plane autour du personnage de Ben. Il est écrivain, son projet de roman va se concentrer sur sa relation avec Fallon. Et sur le fondement de cette histoire. Cette constante suscite beaucoup d’émotions et d’interrogations chez le lecteur. Ben se sert-il de Fallon pour écrire son roman ? Est-il réellement celui qu’il dit être ? Car comment Fallon pourrait-elle être sûr de ce qu’il prétend être alors qu’ils ne se voient qu’une journée par an ? Est-ce suffisant pour connaître une personne ? J’ai aimé nos deux héros principaux, Fallon est une héroïne qui a souffert mais qui essaye de garder le cap, elle va beaucoup s’épanouir aux côtés de Ben, et ce, même s’il ne se voit qu’une fois par an. J’ai adoré Fallon, en même c’est une amatrice de romance, alors je ne pouvais que l’aimer. Ben quant à lui est un personnage qui cache un peu son jeu, on le sent très mystérieux, mais chaque année nous avons des indices, des détails sur lui et sur sa vie. Je me suis attachée à lui au fil des pages, cela n’a pas été immédiat car j’avais trop de doutes à son sujet…

L’addictivité de ce roman est décuplée par l’aspect mystérieux de la relation de nos héros. Leur relation se base sur leur attirance immédiate de leur première rencontre. Mais le destin décide de les éloigner loin l’un de l’autre. Fallon et Ben saisissent l’opportunité de voir où la vie les mènera, et qui sait… l’amour sera peut-être au bout du chemin !

Colleen Hoover sait manier les mots avec beaucoup de finesse. Ici les thèmes qu’elle aborde dans ce roman sont percutants. Vous serez confronter au deuil, à des événements dramatiques mis en scène avec intelligence et tact.  Colleen Hoover nous pousse loin avec cette histoire, et même si j’ai rapidement mis le doigts sur l’aboutissant de l’intrigue, je n’en ai pas moins été comblée par la romance et l’originalité du récit.

La plume de l’auteure est très dense dans ce roman, elle nous fait ressentir énormément d’émotions, allant de la joie à la peine, de l’attente au soulagement, de l’amour à la haine, des regrets et à la culpabilité, autant de sentiments qui vont être décortiqués à la loupe par l’auteure. Le récit est très équilibré, l’humour allège le contenu dramatique du récit, et l’auteure a su vraiment rendre l’histoire de Fallon et Ben très belle et touchante. J’ai beaucoup souris, autant que j’ai eu le ventre noué. On appréhende jamais assez de lire un roman de cette auteure. La narration à double voix nous permet d’assembler les pièces du puzzle, tour à tour on a les pensées de nos deux héros. C’est une narration que j’affectionne tout particulièrement.

November 9, c’est le destin hors du commun de deux héros brisés par la vie. Un destin que Fallon et Ben décide de prendre en main d’une manière totalement inédite. November 9, c’est de l’intensité du début à la fin, c’est des vagues d’émotions qui vous percutent de plein fouet. C’est deux héros liés par une rencontre qui marquera leur vie à jamais. C’est du grand Colleen Hoover. 

En bref, November 9 est un joli coup de cœur pour moi. J’ai été totalement séduite par l’originalité du récit, tant sur le fond que sur la forme. Colleen Hoover arrive toujours à m’émouvoir, peut importe de quelle manière, mais elle y arrive ! Fallon et Ben sont deux héros que j’ai aimé, années après années, 9 novembre après 9 novembre. J’ai aimé la mise en scène de l’histoire qui rend l’ensemble très addictif et intense. Les sujets abordés rendent ce livre percutant, le récit se veut parfois drôle, parfois émouvant et déchirant, le tout en captivant le lecteur. Un roman qui se lit d’une traite et que l’on termine le cœur battant à tout rompre. 


Extrait

-Ben. Tu sextotes, là…

-Je quoi ?

-Quand un mec sexy parle bouquins avec une fille, c’est comme s’il lui balançait des sextos mais à haute voix et en parlant de livres au lieu du sexe. Et là, ça n’avait rien d’un texto. Bon, d’un sexto non plus, mais c’est l’effet que ça m’a fait…

Il s’écroule de rire. Je me rapproche encore de lui, pose une main sur son torse, me penche en susurrant :

-Surtout n’arrête pas. J’en veux encore, Ben. Tu préfères les eBooks ou…

Du bout de l’index, je descends lentement le long de son torse.

-…ou les volumes à reliure rigide ?

L’air béat, il croise les mains sous sa tête.

-Ah oui, surtout les volumes rigides. Et je ne suis pas sûr que tu puisses entendre ça, mais… j’ai ma propre PAL. Tu devrais la voir, Fallon. Elle est énorme.

Je remercie Magali et Stéphanie des éditions Hugo new romance pour leur confiance. 

 

 

Un commentaire sur « November 9 > Colleen Hoover »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *