Chirurgicalement vôtre > Emma Landas

Éditeur : Black Ink
Date de sortie : 11 septembre 2017
Lien d’achat : Amazon

« Jane Austen, Emily Brontë, William Shakespeare m’avaient convaincue à coups de milliers de pages que l’amour, même dans la mort, est triomphant !

Et pourtant, je suis là, à me demander si la vraie fin de toute histoire n’est pas celle d’Emma Bovary…

Jane, Emily, William, ils n’ont pas rencontré Terence Cesare.

Peut-être que s’ils avaient raconté qui il était dans leurs bouquins, ce qu’il allait me faire vivre…

Peut-être alors que j’aurais arraché la tête de Ken, éteint ma télé à Noël, et lu… je ne sais pas, tiens, des bouquins sur la guerre ou sur l’effet de serre…

Sûrement que j’aurais envisagé d’autres études, loin des hopitaux, loin des blouses blanches, loin de lui… »

Qui a dit que les plus belles histoires d’amour naissaient des contes de fées ?

Et si les contes de fées n’étaient pas ce que l’on croit, et qu’au final vous deviez tomber amoureuse du monstre sombre et obscur ?

Et si Amour et Souffrance ne devaient faire qu’un ?

Voudriez-vous toujours tomber ?…


L’avis de Marlène – Note ❤❤❤

Il y a certains romans qui vous marquent. Qui change votre vision de la vie et de l’humanité. [Chirurgicalement vôtre] est un de ceux-là. 

J’ai été totalement possédée par ce roman hors du commun. L’histoire est complexe et divisée en trois parties. Les deux premières se complètent à merveille, et la troisième assène le coup final !

La première partie nous plonge dans l’histoire ô combien compliquée de Selena. Le récit de son point de vue est captivant, Selena est comme vous et moi. Elle est simple, passionnée, humaine et attachante. Brisée par un passé tumultueux et des choix qui ont remis en cause toute son existence, elle va vivre ce que tout le monde peut vivre, elle va être attirée par un homme qu’elle ne devrait pas désirer. Son karma la met en garde, tous les voyants sont allumés, mais elle fonce vers le danger, elle va droit dans le mur pour grappiller les miettes que Terence voudra bien lui laisser… j’ai trouvé cette première partie très intéressante, avide d’en savoir plus, j’ai tourné les pages sans m’en rendre compte, me délectant de chaque rebondissements, aux prises avec des sentiments contradictoires. Puis vient la seconde partie… Et tout s’écroule dans mon petit monde de lectrice. Emma Landas se dévoile… elle montre son vrai visage me prouvant qu’elle a réussi à me manipuler, je comprends mieux son « bon chance » à la Liam Neeson ! Bordel ! Je suis tombée de haut, lancée à pleine vitesse sans parachute, putain la chute a été violente, terrible, j’ai essayé de me raccrocher à tout ce que j’avais cru possible… Mais je me suis retrouvée dans la tête de Terence. Dans toute sa complexité. Je ne vais pas m’étendre sur son personnage, car Terence est une énigme qui vous fera réagir de diverses façons. Je n’ai pas pu me résoudre à le détester, et pourtant, j’aurai dû… La seconde partie est une véritable claque, une énorme surprise, un cliffhanger percutant qui ne vous laissera pas indemnes. La complémentarité avec la première partie est saisissante. Tout s’assemble et le puzzle se reconstitue, attention à la chute ! La tonalité des deux premières parties sont totalement différentes. Emma Landas a vraiment réussi à donner à chacune des parties une personnalité propre aux points de vue de ses héros. Elle ajuste son style d’écriture à l’âme de ses personnages. Si bien que l’on a vraiment l’impression de lire deux histoires différentes, et c’est assourdissant, le ciel nous tombe sur la tête. Aucun effet de redondance entre ces deux parties. La troisième partie assène le coup de grâce, venant troubler le lecteur… La frontière entre la fiction et la réalité est très mince, et ce grand final m’a plongée dans une sorte de transe, j’ai réalisé la puissance de ce récit en lisant la toute dernière ligne, le visage ruisselant de larmes.

Ce roman est un coup de cœur monumental ! Je dois dire que le résumé est très implicite. On ne sait pas vraiment où l’on met les pieds. Dès les premières pages, j’ai été harponnée par la plume et le style de l’auteure qui sont singuliers, simples tout en étant très complets. Emma Landas a une plume riche et accessible, moderne, ponctuée de références cinématographiques, littéraires et culturelles qui m’ont énormément plu. J’ai trouvé sa plume idéale pour transmettre des émotions, quelles qu’elles soient, rire, larme, passion, haine, tristesse, tout y est ! Je me suis sentie proche de sa façon d’écrire. Emma Landas ne surjoue pas, j’ai eu l’impression qu’elle nous léguait une partie de son humanité à travers ses personnages et son histoire. Le milieu hospitalier est très bien exploité, le jargon médical enrichi l’histoire sans jamais perdre le lecteur car tout est cohérent et les métaphores qu’elle fait dans la vie de Selena sont diablement bien menées, j’avoue avoir eu le sourire à plusieurs reprises, il faut dire que notre héroïne n’est pas dénuée d’humour et d’autodérision, j’ai trouvé cela rafraîchissant et ça allège des passages lourds de sens.

La complexité de l’histoire est diabolique. En terme d’unicité et d’originalité, Emma Landas a fait fort, tant sur la forme que sur le contenu de l’histoire. Les deux versions s’imbriquent entre elles. Cette dualité qui perturbe le lecteur, qui le pousse sans cesse plus loin dans cette histoire ahurissante. L’auteure n’a pas choisi la facilité, qui a dit que la vie était facile, d’ailleurs ? L’aspect psychologique de l’histoire est poussé à son paroxysme. J’ai aimé lire au-delà des mots, percevoir ce que l’auteure nous offrait à travers les pages de ce livre. Elle aborde des thèmes difficiles et controversés avec intelligente, finesse et véracité ! Que ce soit le deuil, l’infidélité, la confiance en soi, l’amitié et l’amour. Elle a su me transmettre à merveille les sentiments de ses personnages, me plongeant parfois dans un désespoir sans fin. Elle m’a envoûtée, repoussée dans mes retranchements à plusieurs reprises. J’ai été totalement obnubilée par l’histoire de Selena et Terence. Les personnages secondaires, dont je ne vous parlerais pas de peur de spoiler l’histoire, sont saisissants, tout aussi complexes que nos deux héros. Ils jouent leur rôles à la perfection, et m’ont également laissée sans voix… Tellement leurs interactions sont mesurées, millimétrées et orchestrées d’une manière imprévisible. L’histoire est humaine, vraie, déchirante et addictive. J’ai trouvé le récit touchant, percutant et mené avec brio. L’auteure décortique de façon chirurgicale la personnalité de ses protagonistes. Elle expose dans son histoire des vérités qui font mal, qui marquent la vie de nos héros. On suit avec intérêt les moindres informations qui nous permettent de comprendre ce qui se joue sous nos yeux. Le récit est très équilibrée en terme de descriptions, de narration et de dialogue ! Ce qui entraîne une fluidité appréciable pendant la lecture. Par contre, petit réclamation, j’ai eu le palpitant pendant toute ma lecture, Emma j’espère que tu te rends bien compte de ce que tu fais vivre à tes lecteurs, parce que j’ai bien cru que j’allais te claquer dans les pattes, hein ! Plaides-tu coupable de sadisme ? 

Très peu de romans ont emprisonnés mes émotions comme celui-ci, le cœur battant, parfois les larmes aux yeux et les nerfs à fleur de peau, j’ai vécu cette histoire. Me voyant dans la peau de Selena, souffrant et me relevant comme jamais. J’ai été stimulée du début à la fin ! Intellectuellement et sexuellement parlant, je ne suis pas langue de bois, ce roman est excitant… la tension est intense et omniprésente. On est sans cesse sur le fil du rasoir et cela rend l’expérience de lecture unique. L’ambiance est parfois oppressante, comme si j’étais obligée de retenir mon souffle pour ne pas perdre la tête ! En terminant ce roman je suis encore sous le choc, comme si l’on m’avait confiée la tranche de vie de plusieurs personnes, perturbée par la fine frontière entre fiction et réalité. Emma Landas m’a achevé avec l’épilogue où la boucle est bouclée ! 

En bref, que dire de plus ? J’ai tout aimé, le contexte, les rebondissements, les personnages torturés mais pas caricaturaux, la plume et le style de l’auteure. Les surprises que l’auteure réserve à ses lecteurs sont de taille, et je n’aurais jamais imaginé ce que ce roman allait me faire vivre. Je ne suis pas sûre d’être encore totalement remise, voyez-vous. Je suis hantée par Selena et Terence, mais aussi par toute leur histoire où se mêlent passion, amour, haine, violence, trahison et manipulation. Je suis tombée sous le charme de la plume et du style d’Emma Landas. Elle a réussi à nous livrer une histoire équilibrée où toutes sortes d’émotions cohabitent pour notre plus grand plaisir. [Chirurgicalement vôtre] est une histoire vraie, sincère et très humaine. Emma Landas a composé une histoire où tout n’est pas tout noir ou tout blanc, où la vie reprend ses droits. Et cela rend l’histoire encore plus belle et vivante. 


Extrait

« Terence Cesare m’apparaît comme étant un homme dangereux. Aucun doute sur les signaux que ma conscience m’envoie. Pourtant, je suis désespérément attirée par lui, malgré l’écueil qui se profile.

Je crois savoir que les personnes les plus complexes sont les plus intéressantes, mais également les plus périlleuses, et pourtant, je semble prise au piège des mes propres convictions. »

Je remercie Emma Landas et les éditions Black Ink pour la confiance qu’ils m’ont accordée.

Un commentaire sur « Chirurgicalement vôtre > Emma Landas »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *