Le talisman de Paeyragone, tome 1: Les sans plumes > Katja Lasan

111495638Editeur:CyPlog Editions

Collection: Pleiades

Livre: Ici

Ebook: Ici

Au décès de sa grand-mère, Elisa Duval se voit confier la garde d’un talisman, sauveur de son monde et de celui des Syams. La vie de la jeune femme, loin d’être jusque-là une aventure épique, prend un tournant inattendu. Elle, si maladroite et solitaire, s’allie à Kylian, un Syam Guerrier, balafré, arrogant et dangereux. Ensemble, ils doivent protéger le Talisman et sauver la famille d’Elisa, prise en otage par Locle, le terrifiant Seigneur des Ténèbres, avide d’anéantir les Syams et d’asservir l’humanité.
Dans un périple semé d’embûches et de créatures sans pitié, à travers la forêt et la brume, Elisa et Kylian se lancent alors dans une course effrénée contre la montre.

Avis

Merci aux Editions CyPlog pour ce service presse.

Ce récit nous plonge dans un univers de Bit-Lit où se mêlent des humains, des gobelins ou d’autres créatures fantastiques et surtout des Syams, ces êtres ailés magnifiques et puissants restant cachés des hommes afin de mieux les protéger. Un talisman unit ce peuple aux hommes, celui de Paeyragone, celui qui sera capable de repousser les ténèbres qui indéniablement envahissent notre monde, celui qui doit retrouver sa place dans le monde des Syams, celui que seul la Gardienne, Elisa, peut amener jusqu’à eux. C’est donc dans une course contre la montre que nous évoluons afin de repousser Locle et ses ténèbres, mais comme jamais rien n’est simple, le parcours de la Gardienne et de son protecteur ailé va être semé d’embûches, délicat et dangereux.

Elisa a tout d’une simple humaine à la vie bien trop calme, geek, introvertie et solitaire, elle va voir sa vie changer du tout au tout en se voyant confier le talisman. Complètement dépassée, n’arrivant pas à accepter la réalité, c’est une jeune femme touchante à qui on peu instinctivement s’identifier que nous voyons évoluer. Le chemin vers l’extraordinaire, le fantastique dans lequel elle évolue se fait en douceur et avec une bonne dose de réalisme donnant ainsi plus de  véracité à ce récit, nous permettant de l’accepter et de le concevoir au même rythme qu’elle. Elisa va devoir changer, se révéler à elle-même et sortir de sa carapace, ce changement est beau et subtil, elle va affronter ses peurs, les dangers, faire preuve de courage tout en restant la même, cette jeune femme maladroite au caractère bien trempé. Les émotions qu’elle véhicule sont intenses et apropriées, elle nous fait ressentir ses doutes, ses angoisses mais aussi sa détermination avec force, nous obligeant ainsi à totalement nous immerger dans son personnage, on vit donc chaque étape avec elle pour notre plus grand bonheur.

Kylian quant à lui est aussi exaspérant qu’envoûtant, il nous donne envie de le gifler pour la seconde qui suit nous faire fondre par sa douceur et tendresse cachée. Ce Syam est le protecteur d’Elisa, celui qui doit en permanence veiller sur elle et sa mission mais ce rôle ne lui convient clairement pas et il nous le fait bien savoir, c’est un guerrier, un être qui a besoin d’actions et de mouvements alors c’est relativement facilement que l’on accepte ses réparties acerbes, ses piques et son manque d’enthousiasme face à sa mission, mais on comprend vite que si l’on gratte un peu sous la carapace on découvre un syam aux convictions belles et douces, au passé marquant et à l’envie de changement pour connaitre l’amour et le bonheur. Cette dualité dans son comportement est très appréciable, on ne sait jamais à l’avance comment il va réagir, ce qu’il va faire ou non, dans quel sens vont tourner les choses et puis il nous maintient en haleine en permanence tant ses humeurs sont changeantes et par la même occasions nos réactions, il donne du peps et du rythme au récit.

Cette histoire est remplie d’évènements autant palpitants que profonds, on évolue tant sur le plan « terrain » que sur le plan plus personnel et émotionnel de nos deux protagonistes, il y a de l’action mais également des émotions et de la réflexion.  Le côté respect et culte de Gaïa (donc de la nature) est également bienvenue, sans partir dans le domaine de la magie nous comprenons l’intérêt de la protéger et la préserver. Et puis ces Syams sont tellement intrigants et captivants que c’est avec plaisir qu’on apprend à les connaître, qu’on se surprend à ne pas les idéaliser comme des anges bons et purs et qu’on se méfie également d’eux. L’association entre le réel et l’imaginaire est parfaitement dosée et l’alternance de point de vue entre différents personnages renforce notre sentiment de vivre et comprendre chaque étape et chaque émotion.

En conclusion, un premier tome riche en information et en actions qui pose des bases solides pour une suite que j’attends avec impatience.

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *