My Favorite Mystake > Chelsea M. Cameron

my-favorite-mistake-tome-1-860275-264-432

ÉditeurHarlequin

Collection &H

Date de sortie : 25 janvier 2017

Liens d’achatAmazon – Numilog

De la colère (beaucoup), de l’humour (aussi), du sexe (brûlant) et des émotions brutes: une vraie romance New Adult.

Taylor est furieuse. Comment l’université a-t-elle pu lui imposer de partager sa minuscule chambre d’étudiante avec un colocataire homme ? Et pas n’importe lequel : Hunter Zaccadelli.

Un bad boy tatoué, terriblement sexy, qui joue de la guitare comme un dieu et qui ne perd pas une occasion de lui dire à quel point il a envie d’elle. Autrement dit, le genre de type trop beau et trop sûr de lui, à fuir comme la peste sous peine de tomber amoureuse et de souffrir atrocement. Elle n’a donc qu’une solution : tout faire pour qu’il déménage, avant qu’il soit trop tard…

image

Je remercie Mélanie et les éditions Harlequin pour leur confiance et ce service presse.

Le résumé de ce roman était plus que prometteur et même si le contenu est légèrement différent par rapport à l’idée que je m’en étais fais j’ai passé un très bon moment avec Taylor et Hunter.

Hunter nous est présenté comme un véritable bad boy, tatoué et sexy… S’il en a l’apparence il n’en a aucunement l’attitude sauf bien sûr si vous pensez que pousser une fille à bout est une façon de se comporter comme un bad boy. On est d’accord ce n’est pas du tout l’archétype même du mauvais garçon. Hunter s’avère être un jeune homme arrogant, sûr de lui et terriblement agaçant par moment et pourtant je suis tombée sous son charme en le découvrant au fil des pages. En découvrant ce que son apparence cache réellement. J’ai aussi totalement craqué pour le côté artiste de l’homme, il joue de la guitare avec passion et fait passer de nombreuses émotions à travers les passages où il se perd dans les mélodies qu’il joue à Taylor.

Je vais reprendre la phrase d’accroche et de présentation de ce roman, « De la colère (beaucoup), de l’humour (aussi), du sexe (brûlant) et des émotions brutes: une vraie romance New Adult. » Je suis presque totalement d’accord avec cette phrase, à une chose près. Le sexe dans ce roman n’est vraiment pas le point central de leur relation même si Hunter ne cache pas son envie de mettre Taylor dans son lit. De ce côté on est davantage dans la provocation qui poussera Taylor à bout, qui la poussera à affronter ses démons intérieur.

Dès le départ, la plume de l’auteure m’a embarqué dans son histoire, si bien que je ne me suis pas posé beaucoup de question pendant ma lecture. Je ne suis pas rentré dans l’aspect crédible de l’intrigue de départ… Hunter se voit attribuer le même logement que Taylor et ses colocataires Renée et Darah… C’est l’incompréhension totale pour les trois filles et pourtant elles n’ont aucun recours car les logements universitaires sont mixtes… Le pire dans tout ça c’est que Taylor va devoir partagé SA chambre avec Hunter, ici j’ai perçu dès le début leur attirance. Et c’est bien à ce niveau que je n’ai pas tiqué. C’était le choix de l’auteure de dérouter ses lecteurs avec la base de son scénario, alors j’avoue soit ça passe soit ça casse.

Personnellement j’ai vraiment trouvé cette lecture agréable, au niveau des personnages et de leur relation, la situation peut sembler classique dans le genre, sans grande nouveauté mais la mise en scène l’auteure m’a plu et j’ai voulu découvrir ce que nos héros cachaient derrière leurs attitudes si extrêmes. Taylor est une jeune femme qui contient énormément de colère en elle, elle aura bien du mal à communiquer avec Hunter. Elle se réfugie sans cesse dans la violence qu’elle n’arrive pas à contenir. Le fait qu’elle soit notre narratrice est assez intéressant car cela nous permet d’appréhender son attitude. Hunter n’est définitivement pas un bad boy, son corps est marqué par l’encre de ses tatouages mais leur signification expliqueront sa philosophie de vie. Ce personnage masculin est peut être un peu trop lisse par moment, il est tellement gentil derrière son arrogance qu’on a tendance à attendre le faux pas…

Chelsea M. Cameron a énormément misé sur les sentiments et le développement de sa romance. Ses deux héros sont incompatibles sur le papier et pourtant leur rencontre sera une révélation. J’y est vu là une belle histoire de renaissance pour Taylor, tel un papillon elle déploiera ses ailes pour arrêter de vivre dans la peur et la colère. Elle affrontera ses démons en combattant face à Hunter.

Je me suis attachée à tous les personnages, surtout la famille de Hunter avec Mase et Harper. Leur petit groupe d’amis est très sympathique et l’ambiance du roman est vraiment addictive. J’ai aussi aimé la différence avec les autres romans du genre c’est à dire qu’il y est beaucoup moins de sexe. L’auteure a vraiment utilisé cet aspect pour broder la relation de nos héros sans jamais leur faire franchir le pas trop rapidement. Et je dois dire que pour une fois c’était plaisant de se concentrer plus sur les émotions que sur l’attraction physique.

En bref, [My Favorite Mystake] est un roman qui plaira ou qui ne plaira pas. Personnellement je me suis de suite sentie emportée dans l’histoire de nos personnages sans trop me poser de question, sans réfléchir à ce que j’allais découvrir ou ce que j’avais envie de découvrir. J’ai découvert des personnages marqués par la vie qui ont des séquelles de leur passé mais qui ne demandent qu’à avancer et trouver un équilibre. La plume de l’auteure fut une belle surprise car je l’ai trouvé fluide, addictive et centrée sur les émotions et les réactions de nos héros. Sur cette histoire, les avis seront divergents, soit on accroche dès le début, soit on passe à côté. Pour ma part l’ensemble à fait son petit effet et je vous recommande de vous laissez tenter par cette romance New Adult.

975391extrait

Qu’est-ce qu’il avait de si spécial ? Est-ce que c’étaient ses tatouages ? Sa façon de m’appeler Missy ? Sa manière de parler aussi ouvertement de sa sexualité ? Peut-être que c’était tout à la fois.

En tout cas, c’était un cocktail irrésistible…auquel je devais absolument résister. Jamais je ne tomberais amoureuse. Jamais je ne serais avec quelqu’un comme lui. Quand on aimait quelqu’un, on finissait toujours par souffrir. L’autre nous utilisait et nous jetait quand il n’avais plus besoin de nous…

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *