Timide > Sarah Morant

timide-841470-264-432.jpg

ÉditeurHachette Roman

Date de sortie : 9 novembre 2016

BrochéICI, KindleICI, EpubICI

Discrète parce que c’est tellement plus facile de fuir le jugement des gens plutôt que de l’affronter en face.

Réservée parce qu’elle se sent tellement mieux en faisant comme si rien ne c’était passé.

Aimée parce qu’il va entrer dans sa vie, et tout bouleversé tel un jeu de quille…

Une fille timide peut cacher tellement plus. Il faut juste qu’une personne prenne la peine de le découvrir.

avis

2737153plumes

Bonne Lecture ! 

Je remercie les éditions Hachette et Netgalley pour leur confiance et ce service presse. 

Cela ne va pas être très original mais j’ai été très attirée par la couverture de ce roman que j’ai juste trouvé sublime et très accrocheuse, j’ai essayé de percevoir la timidité de notre héroïne à travers son regard et je pense que la couverture correspond très bien au personnage d’Eléonore.

Eléonore est une adolescente timide, dès le début du roman on apprend à la connaître, à comprendre ce qui la rend si timide. Son attitude est bel et bien le reflet d’une souffrance profonde. Une manière pour elle de trouver la sérénité.  Et je vous avoue que je n’ai eu aucun mal à m’identifier à elle. Comme si nous étions faites de la même façon. L’auteure a choisi un thème très intéressant et elle l’a traité avec beaucoup de finesse et de tact. Elle nous dévoile son personnage féminin pour que l’on puisse se faire un avis dès les premières pages. Je vous avoue que j’étais intriguée par ce résumé qui n’en dévoile pas beaucoup.

Très vite je me suis pris dans l’histoire et j’ai adoré l’entrée en scène de Jason. Jason c’est l’image même du rebelle, du garçon qui assume tout de sa personnalité et très vite il se rapproche d’Eléonore. Il fera tout pour découvrir ce que cache la jeune fille. Jusque là l’histoire m’a vraiment captivée et j’ai trouvé la plume de l’auteure totalement addictive malgré un choix narratif assez perturbant. Le mélange première personne et troisième personne m’a quelque peu dérangée. Le récit prend un tout autre tournant lorsque Tyler, l’ex-meilleur ami d’Eléonore refait surface.. Et à partir de là, le triangle amoureux entre en jeu et j’ai moyennement accroché à ce que l’auteure nous a réservé pour la fin du roman.

Je crois que les triangles amoureux ce n’est vraiment plus pour moi. Les doutes qu’Eléonore ressent à mesure que l’on avance dans le roman m’ont un peu agacé alors que j’ai adoré le duo Jason/Eléonore. L’arrivée de Tyler perturbe l’héroïne et l’auteure nous plonge dans un récit ponctué de retours en arrière qui malgré tout nous permettre de comprendre un peu plus les réactions d’Eléonore.

Sarah Morant a voulu innover en nous soumettant une romance assez originale avec un style narratif peu conventionnel mais elle a décidé de faire entrer en jeu énormément de composante dans son histoire ce qui brouille un peu la fluidité du récit. Malgré un début addictif j’ai été déçue par le dénouement de l’histoire et même si j’ai apprécié ma lecture j’en attendais autre chose.

En bref, Timide se veut révolutionnaire avec une narration totalement désordonnée sans doute pour apporter un vent nouveau dans la romance new adult. J’ai adoré le personnage d’Eléonore et le thème central de l’histoire mais je n’ai pas été convaincue par le dénouement final. De nombreux clichés entre aussi en jeu dans cette romance ce qui est dommage car le potentiel est là. Mon avis est strictement personnel et je vous invite à découvrir ce roman pour vous faire votre propre avis.

112208021

« On ne naît pas en étant timide.
Soit les autres, et leurs regards, nous mettent mal à l’aise. Peut-être parce qu’on est mal dans sa peau. Peut-être parce qu’on a peur d’être jugé ou qu’on a des complexes. On peut alors surmonter ce fichu trait de caractère qui bousille nos examens oraux. Pour certains, il suffit d’un relooking, d’un régime ou d’une nouvelle coupe de cheveux pour s’accepter et s’ouvrir aux autres.
Soit on s’est simplement renfermé après avoir affronté un obstacle trop grand… Et il est presque impossible de s’en sortir seul. »

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *