Késako #4 Les Plumes Voyageuses

15870593.pngVoici un concept que j’ai découverts sur Facebook, et que nous allons un peu plus approfondir.

L’idée est de créer une chaîne formée par des écrivains – en herbe ou confirmés tout le monde peut jouer le jeu ! – afin de partager avec autrui des textes de toutes natures. Poésie, musical, héroïque, fantasy et pourquoi pas même cuisine ou témoignage historique. Les mots clefs sont : fun, inspiration et partage

default_57686e5bff7ce0532358f68bc03c1e0bMais qui mieux que les organisatrices pour vous expliquer le concept des Plumes Voyageuses ?

Nous l’avons fait sous forme d’interview, mais si après cela vous avez encore des questions, surtout n’hésitez pas à les mettre en commentaire, je suis certaine que vos questions trouveront leurs réponses ☺


Hello les filles,

Avant de commencer, je voudrais vous remercier d’avoir accepté de répondre à mes questions, et ainsi faire connaître ce projet des plumes voyageuses.

Voulez-vous dire quelque chose avant que nous commencions les questions ?

» Sandy : Merci pour cette interview, ça fait chaud au cœur !

Allez, cette fois, c’est parti pour le jeu des questions/réponses ☺


Comment est née l’idée de proposer ce concept ?

» Sandy : Avec Aurélie on discutait d’écrits, de la notion de partage, de faire plaisir, et peu à peu l’idée de créer une chaîne géante de générosité plumesque est venue :

» Aurélie : j’ai des souvenirs d’avoir accompli des échanges épistolaires, dans mon adolescence, avec un ami. Nous avions chacun créé un personnage (nous, mais à la Renaissance, en fait) et nous nous échangions des lettres d’amour courtois, toujours lyriques, sur la fin même en alexandrins. En parlant avec Sandy de ce projet des Plumes Voyageuses, j’ai repensé à ces échanges, et je me suis dit que c’était un super projet à partager… Et puis nous sommes toutes les deux dans le milieu de l’écriture, et passons pas mal de temps à échanger autour de nos propres écrits, c’est toujours tellement agréable de découvrir les textes d’autres plumes…

Pourquoi via Facebook et pas sur un blog ou encore un forum ?

» Sandy : Facebook me semble plus adapté, c’est par définition un réseau social interactif. C’est instantané et visible par beaucoup d’entre nous.

» Aurélie : c’est notre premier mode de communication et d’échanges, à Sandy et moi, et à beaucoup de gens dans notre monde. C’est le moyen le plus pratique, et ça permet de vrais échanges et une vraie communication entre les différents membres.

Pourriez-vous expliquer le concept des plumes voyageuses ?

» Sandy : Le principe est qu’une fois tous les participants inscrits, chacun envoie un de ses textes à une personne donnée. Les textes se transmettent ainsi un par un, au gré des plumes !

» Aurélie : chaque personne qui reçoit le texte de la plume précédente le garde, et envoi le sien à la suivante. C’est une façon de faire découvrir une plume à une personne connue ou inconnue, par un biais épistolaire, comme dans le temps. Ça fait toujours plaisir de recevoir un courrier ! J A la fin, nous compilerons tous les textes pour les diffuser via le groupe, mais la personne qui reçoit le texte en a la primeur ! Les textes peuvent être très variés, mais ne doivent pas dépasser certaines limites (pas de caractère explicite, raciste, insultant, etc, les bases, quoi).

Avant de le lancer, aviez-vous des idées précises sur ce que cela donnerait ? Sur la réactivité des écrivains en herbe ou confirmés ?

» Sandy : Personnellement, je ne pensais pas que l’idée plairait autant et que les participants soient à ce point impatients et contents de participer !

» Aurélie : j’étais un peu inquiète, aussi, même si je pensais que le projet méritait de vivre et d’enthousiasmer du monde ! Au final, on a une vraie diversité d’écrivains confirmés ou en herbe, tous motivés, qui ont tous hâte de recevoir leur lettre…

Pensez-vous refaire une chaîne une fois celle-ci terminée ?

» Sandy : Oh oui ! Pourquoi pas une chaîne électronique, afin que  tout le monde dans l’univers tout entier puisse participer à sa guise sans être apeuré par les frais d’envois ou l’inquiétude quant à communiquer son adresse postale personnelle.

» Aurélie : clairement ! Electronique ou papier, nous envisageons les deux, et les participants de cette première chaîne semblent déjà motivés pour recommencer l’aventure, et ont des idées pour une suite, alors comment s’arrêter là ? J

Si oui, garderez-vous le concept tel qu’il est actuellement ou changerez-vous quelque chose ?

» Sandy : Comme je le disais précédemment, rendre la chaîne immatérielle pourrait être vraiment intéressant !

» Aurélie : il y a aussi des idées qui naissent concernant le contenu éventuel d’une prochaine chaine… Nous en parlerons quand cette chaine sera achevée et que nous réfléchirons à la prochaine !

Pensez-vous que cela va créer une interactivité entre les personnes participantes (autre que le fait d’envoyer et recevoir une lettre) ?

» Sandy : Espérons-le ,ce serait la cerise sur la gâteau huhu

» Aurélie : je ne sais pas s’il y aura une interactivité personnelle, enfin, dans mon cas j’échange pas mal avec Sandy, qui m’a envoyé la première lettre, et avec la personne à qui j’ai envoyé la mienne ! Mais au sein du groupe, ce serait vraiment chouette de fonder un petit noyau qui ait envie de partager plus de choses, oui ! J


Pour ma part, je trouve le concept original et plutôt sympa, je voulais donc vous aider à le faire connaître via le blog, j’espère que cela vous ramènera de nouvelles participations.

Ah une autre question me vient à l’esprit juste maintenant. Une personne qui n’est pas auteur peut-elle participer à cette chaîne des plumes voyageuses ? Je pense que si tout le monde n’est pas capable d’écrire un roman, la plupart des gens peuvent néanmoins écrire une lettre quelle qu’elle soit.

» Sandy : Oui bien sûr ! C’est une chaîne pour tous les écrivains, auteurs ou non !

» Aurélie : écrivains confirmés ou non, tout le monde est le bienvenu !! L’important est d’avoir l’envie de participer et de partager son amour pour l’écriture, la lecture… cet univers-là dans son ensemble ! D’ailleurs, clairement, tous les participants actuels ne sont pas écrivains « professionnel », mais tous partagent la même passion ! J


Je n’ai pas d’autres questions qui me viennent, mais si vous avez quelque chose à ajouter, c’est le moment.

» Sandy : Encore merci à toi, vraiment ♥

» Aurélie : oui, un grand merci pour cette envie de nous faire connaitre un peu plus ! Je n’ai qu’une chose à rajouter : venez nous rejoindre pour participer à la prochaine « édition », que nous lancerons en 2017, c’est certain ! J


Merci à vous deux d’avoir pris le temps de répondre à mes quelques questions.


Alors voila, vous en savez plus maintenant sur le concept des Plumes Voyageuses 🙂

Envie de rejoindre le groupe Facebook ?

Rien de plus simple, suivez ce lien : ICI

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

0 commentaires sur “Késako #4 Les Plumes Voyageuses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *