Terminus Elicius > Karine Giebel

513kfxhorclÉditeur : Belfond

Kindle : ICI

Livre : ICI

Lettres d’amour d’un assassin…

 » Ma chère Jeanne,

J’aimerais que vous m’aimiez comme je vous aime.

Mais, pour m’aimer, il vous faut me connaître.

Savoir ce que je suis… Certains diront un monstre.

D’autres chercheront des explications lointaines, surgies de mon passé.

Beaucoup jugeront, condamneront.

Mais qui comprendra vraiment ? Vous, je l’espère.

Hier soir, j’étais avec une autre femme que vous.

Mais je ne suis pas resté longtemps avec elle.

Juste le temps de la tuer… « 

10763399964222b7dAvant de débuter ma lecture, je pensais lire une histoire assez prenante.

Je peux dès maintenant dire que j’étais en dessous de la réalité.

Non seulement elle est prenante, mais je me suis prise au jeu de découvrir qui est réellement Elicius, j’ai eu pas mal de doutes en même temps que Jeanne sur la marche à suivre pour la suite (à savoir continuer le jeu de l’auteur des lettres ou le dénoncer à Fabrice un inspecteur pour qui elle a un petit béguin et qui est en charge de l’enquête sur ce tueur).

Jeanne, elle a une vie bien rangée, elle voudrait trouver l’homme qui fera battre son cœur pour toujours. Jusqu’au jour où elle trouve cette lettre laissée à son attention par un homme du nom d’Elicius. Une première lettre intrigante et qui pourrait faire peur ne sachant pas de qui elle vient exactement.

Au fil des pages, on découvre que Jeanne n’est pas la destinataire de ces lettres par hasard, c’est le choix fait par leur auteur. Mais pourquoi elle ?

Pour ma chronique je l’ai lu en numérique, mais il fait maintenant partie des livres que je veux absolument en version papier. Les amateurs de thrillers ne doivent pas passer à côté de celui-ci, il est indispensable qu’il fasse partie de votre bibliothèque.

Merci aux éditions Belfond pour ce service presse.

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *