U4 – Contagion > Trébor, Hinckel, Grevet, Villeminot

contagion

Editeur: Syros

Livre: Ici

Kindle: Ici

resume-tissianabp

Le virus U4 a décimé 90% de la population mondiale, n’épargnant que les adolescents entre 15 et 18 ans et de rares adultes. Jules, Koridwen, Stéphane et Yannis font partie des survivants. Mais ils ne sont pas les seuls…

 » Je m’appelle Séverine, le monde est ravagé et je crois que je suis enceinte. Je m’appelle Philippe, moi, président de la République française, je n’ai pas pu sauver ma propre famille. Je m’appelle Nicolas, je suis bloqué en Espagne avec mes potes : tout le pays est mort sauf nous, touristes français. Je m’appelle François, c’est de la folie mais par amour, je suis prêt à redevenir un hors-la-loi. Je m’appelle Koridwen, j’ai l’impression d’avoir déjà vécu ça…  »

lavis-tissianabp

Merci aux Editions Syros pour ce service presse.

Ce 5e volet de la saga U4 est différent des quatre autres, en effet ici on retrouve tous les auteurs et beaucoup plus de personnage ce qui confère immédiatement une bonne cadence de lecture et un perpétuel renouveau, cela attise et maintient notre curiosité et nous captive.

Chaque style d’écriture, de narration, d’illustration et même de vision de l’histoire apporte sa propre touche et ses différences, quand on feuillette ce livre on peut dans un premier temps être dubitatif face à cette diversité et pourtant on se rend rapidement compte que c’est bien cela sa force, d’un chapitre à l’autre on change d’auteur et donc de style, on voit d’autres aspects de l’histoire, un découvre d’autres évènements et on ressent d’autres émotions, c’est vraiment très bien pensé et organisé. C’est également intéressant de retrouver nos 4 personnages principaux dans d’autres actions ou moments, on à l’impression de les découvrir d’avantage, de mieux les cerner et ainsi mieux comprendre leurs faits et gestes dans leur volet respectif.

Autre point appréciable c’est d’avoir des chapitres sur l’avant et l’après U4, on voit ainsi l’histoire dans son ensemble, cela permet de mieux appréhender les récits et imaginer d’avantage les scènes dans leur ensemble avec plus de précision.

Enfin, petite nouveauté dans ce volet : les illustrations. C’est un véritable plus pour cet opus, cela surprend, intrigue et nous aide à nous imprégner des actions dessinées, de plus, il s’agit de scènes présentes dans les autres volets ce qui apporte une sensation de déjà vu et donc de maîtrise de l’évolution de l’histoire.

Attention, sil es 4 précédents opus peuvent se lire dans l’ordre que l’on souhaite, Contagion est bel et bien à lire en dernier si vous ne voulez pas être spolié.

En conclusion, une fin pour cette saga faite de manière originale, agréable et captivante qui donne là encore une force, une intensité et une grande probabilité à l’histoire U4.

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *