Frénésie Picturale > Bergen Grey

by

51s5tepixrlÉditeur : BoD

Livre : ICI

Kindle : ICI

Vivant à St-Germain en Laye, julien Touvier est un artiste peintre talentueux, mais paumé et sans employeur.
Par l’intermédiaire de son ami journaliste Stéphane Méric, il fait la connaissance de Sophie Pennet, gérante de galerie et directrice de collection parisienne à la réputation sulfureuse.
Comme par magie, cette rencontre va transcender son art et l’emporter dans une frénésie créatrice donnant lieu à des œuvres étranges, dérangeantes mais toutes incroyables.
Le succès est immédiat. Les ventes des toiles s’envolent et il parcourt les galeries de France avec la même réussite.
Parallèlement, Julien devient la proie de cauchemars tout aussi étranges que ses toiles et très ressemblants par ailleurs. Ceux-ci se produisent de plus en plus souvent et ont de plus en plus d’emprise sur lui…

107633999r6ar1bff35S’il y a une chose qui me fascine depuis toujours, c’est les émotions qu’un peintre arrive à faire transpirer de ses toiles. Pour ma part, je suis fan de Gauguin (entre autre), je suis allée une fois à une expo lui étant consacrée, je suis restée en admiration une éternité devant une de ses toiles « Vahine no te miti », elle paraît simple lorsque nous la regardons, et pourtant je suis restée comme un enfant qui voit le père Noël pour la première fois, j’étais simplement fascinée.

Mais nous ne sommes pas là pour parler de ma passion pour Gauguin, n’est-ce pas ?

Revenons un peu sur « Frénésie picturale » ☺

A travers ses mots, ses phrases, l’auteur parvient à nous faire ressentir les émotions qui sortent des peintures de Julien, comme si nous-même nous trouvions devant chacune d’elles. Je peux vous dire que c’est un point que j’ai trouvé relativement bien développé, parfois même un peu trop, mais nous ne sommes pas dans l’excès qui aurait pu desservir l’histoire. Même si parfois j’ai trouvé qu’il y avait trop d’information, l’auteur nous les donne juste quand il faut pour que le lecteur se sente complètement prit dans l’histoire.

Un autre point, c’est l’humour. Les notes de bas de pages de l’auteur, par exemple, m’ont fait sourire, parfois même plus.

En bref, « Frénésie picturale » est un livre que je vous recommande sans hésiter.

Merci à Bergen Grey pour sa proposition de service presse.

You might also like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *