Késako #1 Qu’est-ce qu’une bonne chronique ?

by

chroniquesEn parcourant la blogosphère, nous avons la possibilité de lire pas mal de chroniques. Certaines sont très longues, certaines plutôt courtes. Mais certaines de ces « longues » chroniques ne donnent pas forcément envie de lire le livre, alors que d’autres qui sont assez « courtes » nous donne envie de nous lancer dans la lecture du livre en question.

Quelles sont donc les différences ? Pourquoi une courte donnerait plus envie qu’une longue (je parle de chroniques hein, je précise pour les esprits pervers qui rôdent dans le coin !) ?

Nous avons eu envie de vous donner notre avis sur cette question, nous n’avons pas la science infuse, vous percevez peut-être les chroniques différemment. Dans ce cas n’hésitez pas à nous donner votre avis sur la question et je me ferai un plaisir de l’ajouter à cet article.

Happy & Sad Emoticon ButtonsAvant de commencer, il faut savoir que chroniqueur est un métier réel. Ce que nous nous faisons, certes nous donnons notre avis sur tel ou tel livre en espérant que cet avis vous donne envie de vous aussi vous lancer dans sa lecture, mais nous ne sommes pas des professionnelles, nous le faisons par amour de la lecture, par plaisir, par envie de partager notre passion.


Selon Alouqua :

Sachez déjà que je n’ai pas la science infuse, que vous pensez peut-être différemment de moi en ce qui concerne les chroniques. Mais ici je vais simplement dire ce qu’est pour moi une bonne chronique, celle qui me donne envie de lire le livre dont il est question.

Déjà, il ne faut pas qu’elle en dise trop sur l’histoire en elle-même, autrement eh bien je ne vois pas trop l’intérêt que j’aurais de lire le livre si tout est déjà dévoilé sur une chronique. Il m’est déjà arrivé à plusieurs reprises de ne rien dire du tout sur l’histoire, mais je développe plus le côté émotions que j’ai pu ressentir lors de ma lecture, ou encore je parle de la plume de l’auteur (je peux vous en citer plusieurs dans lesquelles je ne dis absolument rien sur l’histoire). Il ne faut pas non plus qu’elle fasse 3 km de longueur, pour ma part, j’aime les chroniques pas trop longues, il m’arrive d’aller directement au bout d’une chronique pour en lire uniquement la fin si celle-ci est trop longue.

Ce fut d’ailleurs un vrai challenge pour moi d’écrire une chronique de pas loin de 1000 mots à la demande de l’auteur car simplement je trouve cela trop long, pas pour la rédaction en elle-même, mais bien pour les personnes qui la liront. J’aime qu’on lise mes avis en entier donc je n’aime pas les faire trop long non plus, justement parce que moi je ne suis pas une adepte des chroniques très longues lorsque j’en lis moi-même.

Au lieu de parler de l’histoire, j’aime que les chroniques nous donnent le ressenti de la personne qui a lu le livre, que cette personne nous explique pourquoi les autres devraient eux aussi lire le livre en question. Et pour cela je trouve qu’il n’y a pas non plus besoin d’écrire une chronique de 20 pages A4. Voila pourquoi mes avis ne sont jamais très long, j’essaye d’aller à l’essentiel pour vous expliquer ce que j’ai aimer ou pas, les émotions que j’ai ressenti, la manière que l’auteur a de nous emmener dans son univers.

Au final, ce que j’ai pu ressentir ou aimer dans un livre ne sera peut-être pas votre manière de percevoir les choses, vous n’aimerez peut-être pas un livre que j’ai adoré. Nous ressentons avec notre propre vécu, avec nos propres envies. Mais différemment aussi selon notre âge, pour ma part je suis proche de la quarantaine, donc forcément, mon vécu n’est pas le même que celui d’une femme de 20 ans. Même chose en ce qui concerne les chroniques d’ailleurs.

Finalement ce qui est pour moi une bonne chronique ne le sera pas pour vous, et inversement, mais le but principal est que celle-ci donne envie de lire le livre et non qu’elle le descende en flèche. Lorsque l’on accroche pas à une histoire, inutile de ne lui donner que des points négatifs, j’estime qu’il y a toujours du positif dans un livre et cela même si moi je ne l’ai pas apprécié. Voila pourquoi vous lirez rarement des avis négatifs venant de moi. Mais attention, je ne suis pas là non plus pour mentir ou faire de la lèche aux éditeurs ou auteurs, je dis ce que je ressens et cela en positif ou négatif, tout en tentant de faire sortir le positif malgré tout. Comme je le dis plus haut, mon avis ne sera pas le vôtre, si je n’ai pas aimé un livre, peut-être qu’à vous celui-ci plaira. J’en ai déjà fais l’expérience, certains livres sont des coups de cœur pour certaines chroniqueuses alors que moi j’ai trouvé l’histoire plate ou banale. C’est justement ce point-ci qu’il faut voir avant tout en écrivant notre chronique, que notre point de vue ne sera pas celui d’une autre personne.

Il faut également faire attention à l’orthographe, à la longueur des phrases, à la syntaxe, à la mise en page de la chronique. Ce sont de petites choses auxquelles il faut regarder car lire une chronique où il y a des fautes à chaque phrase, … je lâche vite l’affaire. Là non plus je ne suis pas un dico ambulant, il m’arrive que certaines fautes paraissent dans mes chroniques, ce sont souvent des fautes d’inattention ou de rapidité car je tape vite et parfois je ne me relis pas avant de publier sur le blog.

Eh bien voila, moi qui n’aime pas faire long pour les chroniques, je viens de me lâcher un peu sur cet article lol, j’espère malgré tout que vous l’aurez lu jusqu’au bout ^^

Selon Marlène :

J’ai trouvé cela intéressant de publier cet article sur le blog, l’idée vient de ma jumelle maléfique Brigitte et je trouve cela très sympa d’échanger notre point de vue sur ce qui est une bonne chronique..

C’est certain que nous n’avez pas tous la même manière d’appréhender un livre et encore moins d’en donner son ressenti. De base une bonne chronique n’est pas forcément positive à mes yeux. Attention, étant plutôt bon public il est très rare que j’ai des chroniques totalement négatives, cependant cela arrive que je n’accroche pas au contenu d’un livre. Ce qui rend l’exercice de la chronique très stimulant car il faut exprimer son avis avec objectivité et développer ce qui ne nous a pas plus en respectant le travail de l’auteur et de l’éditeur.

Une bonne chronique vous fera passer un message clair sur l’ouvrage en question que ce soit positif ou négatif.. Je n’ai pas la même façon d’évaluer un livre que vous très certainement, et d’ailleurs sur quoi évalue-t-on un livre ? Nous n’avons pas les mêmes attentes il est donc impossible de qualifier réellement ce qu’est un bon livre et donc une bonne chronique.

Pour ma part, je refais toujours un point sur l’histoire en essayant de me cantonner au résumé en donnant quelques indications supplémentaires. Je parle de mon ressenti mais aussi de ce que j’ai pensé de l’histoire et des personnages en général, en terminant avec le style et la narration de l’auteur. Je conclue avec un paragraphe qui résume mon avis pour ceux qui comme Brigitte n’aimeraient pas trop les chroniques longues. J’aime y insérer un extrait car généralement j’aime bien trouver des extraits dans les chroniques.

Comme Brigitte l’a relevé nous ne sommes pas des professionnelles mais nous sommes en étroite collaboration avec les maisons d’éditions et à mes yeux c’est une grande opportunité de pouvoir comprendre comment cela se passe dans le monde de l’édition. Ils nous donnent l’occasion de partager avec vous nos avis et ce avec passion et sincérité.

Cet article relève une autre problématique dans ce milieu.. L’honnêteté.. Personnellement si je n’ai pas aimé un roman je vais le dire, avec une bonne argumentation et du respect mais je serais honnête et je pense que c’est ce que l’on attend de nous.. Je l’avoue, mon avis devient plus critique à mesure que je lis car c’est toujours difficile de trouver le petit quelque chose qui fera que le livre sort de l’ordinaire cependant cela me permet d’écrire des chroniques constructives et qui selon vous seront peut-être décisives sur votre choix de lecture. Le but est bien évidemment de donner envie de lire le roman en question mais aussi d’être d’une honnêteté sans faille, toujours de mon point de vue bien sûr ^^

J’espère que vous nous donnerez votre avis sur la question car j’ai hâte de vous lire.


Selon vous maintenant, quelle serait la meilleure chronique, celle qui vous donne directement envie d’acheter le livre ?

 

You might also like

0 comment on Késako #1 Qu’est-ce qu’une bonne chronique ?

  1. Jess Dogstar
    19 novembre 2016 at 17 h 32 min (2 années ago)

    Moi ce que je n aime pas c est quand les chroniques en disent trop sur l histoire ….
    Un petit résumé vu par le chroniqueur et ses ressentis mais fait évitez de donner les moments clés je trouve

    Répondre
    • brigittealouqua
      19 novembre 2016 at 18 h 23 min (2 années ago)

      Entièrement d’accord avec toi, comme je le dis, si on donne trop de partie de l’histoire, nous n’avons aucun intérêt à acheter le livre vu que l’on sait déjà tout.

      Répondre
  2. sevylivres
    19 novembre 2016 at 21 h 04 min (2 années ago)

    J’aime quand elle n’est pas trop longue, la chronique ! 😀 Franchement, là, je suis allée au bout de l’article, mais j’ai fini un peu en diagonal. Lire à l’écran est pour moi difficile, alors, quand c’est trop long, je zappe. Après, pareil, ne pas en dire trop sur l’histoire. Remarque, je me souviens d’un auteur qui présentait ses livres en salon, il en disait tellement de l’histoire que les gens partaient sans acheter ! Ben oui, on connaissait la fin avant d’ouvrir le livre !

    Répondre
    • brigittealouqua
      19 novembre 2016 at 21 h 31 min (2 années ago)

      Oui voila il est où l’intérêt d’acheter si on connait l’histoire ?

      Répondre
  3. bibliblogueuse
    20 novembre 2016 at 8 h 52 min (2 années ago)

    Article intéressant ! Je rejoins ce qui a été dit ; pour moi, une bonne chronique, qu’elle soit plutôt positive ou plutôt négative ne doit pas être trop longue. En revanche, j’attends qu’elle soit argumentée pour permettre aux lecteurs de savoir si tel point leur plaira ou au contraire risque de les gêner à la lecture du livre présenté. Bien sûr, c’est difficile et très subjectif, mais cela permet de se faire une idée.

    Répondre
    • brigittealouqua
      20 novembre 2016 at 12 h 05 min (2 années ago)

      Oui voila cela reste très subjectif, ce qui me plait ne te plaira pas forcément.

      Répondre
  4. froggy80
    21 novembre 2016 at 7 h 40 min (2 années ago)

    Très bel article sur le sujet… qui si vous me le permettez, je pourrais éventuellement répondre moi aussi à cette question.

    Répondre
    • brigittealouqua
      21 novembre 2016 at 13 h 09 min (2 années ago)

      Merci 🙂
      Oui bien entendu, plus nous avons de réponse mieux c’est, je les ajouterai d’ailleurs sur cet article 🙂

      Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *