Baby spot > Isabel Alba & Michelle Ortuno

logo_rentreelitteraire51rckmg3g9l-_sx354_bo1204203200_Éditeur : La Contre Allée

Livre : ICI

Tomás, un garçon de douze ans, vit dans une banlieue de Madrid. Un soir d août, son ami Lucas est retrouvé pendu à une poutre, sur un chantier abandonné. Tomás se met alors à écrire. Son récit prend l apparence d un roman noir.

107633999

Voici le livre que j’ai reçu dans le cadre des matchs de la rentrée littéraire 2016 sur PriceMinister. Lorsque vous croisez ces deux hashtags, eh bien c’est que vous êtes en présence d’un des livres participants à ces matchs : #MRL16 #PriceMinister


Voilà un livre surprenant dont la première chose qui m’a attirée fut la couverture pour le moins étonnante. Je trouve qu’elle laisse place a beaucoup de mystère, en la voyant on ne sait pas trop à quoi s’attendre.

1460127631-intrigue

Lorsque je l’ai reçu, j’ai adoré passer ma main sur la couverture, elle est vraiment spéciale, elle semble fragile et en même temps coriace. Elle est très agréable au touché, légèrement en relief (un peu comme si l’on touchait l’intérieur d’un carton).

Vient ensuite le moment de se lancer dans la lecture.

tumblr_inline_ob1rnlpbvq1up3yw8_500Bon ok je ne ressemble pas vraiment à cela vu que je suis un peu moins poilue quand même !!! :-p

Il n’est pas très long à lire, et pourtant on se laisse facilement embarqué avec les mots de ce jeune garçon qui nous raconte une partie de sa vie.

Il ne veut rien oublier, pas comme avec ces films dont on ne se souvient pas forcément de tout, lui, il veut se souvenir de tout.

Sa solution ?

Il va écrire ce qu’il ressent, ce qu’il voit, un peu à la manière d’un journal intime sauf que ce n’est pas écrit pareil.

Dans son histoire, on ressent beaucoup de souffrance, à certains moments on a envie de le prendre dans nos bras pour lui donner cette tendresse qu’apparemment il n’a pas venant de sa mère, ni de personne d’autre. A d’autres moments, j’ai eu envie de le secouer pour lui faire comprendre qu’il doit prendre sa vie en main sans s’occuper de l’avis des autres.

Mon souci est que j’ai eu un peu de mal avec les nombreuses répétitions, il revient souvent sur ce qu’il a déjà dit précédemment, cela donne un effet de lourdeur à l’histoire. Un peu comme s’il fallait un certain nombre de page obligatoire et que pour atteindre ce nombre il faut absolument continuer d’écrire. Cela vient peut-être de la traduction, mais comme je n’ai pas lu le version originale, je ne peut pas non plus le certifier.

2mdgnyhJe suis ravie d’avoir découvert ce livre et son auteure, ainsi qu’un éditeur que je ne connaissais pas, et je vous conseille de faire cette jolie découverte vous aussi 🙂

tumblr_m2kexx0yrc1qlzz9to1_500Merci à PriceMinister et aux éditions La contre allée pour ce service presse.

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

0 commentaires sur “Baby spot > Isabel Alba & Michelle Ortuno

  1. Je crois que l’aspect répétitif rend compte du côté obsessionnel de l’enfant qui raconte ce drame. Un effet de style qui plaît ou non.
    Je suis contente de voir que tu as choisi ce roman pour les matchs PriceMinister en tout cas !

    Moka – Marraine des Matchs PM 2016

    1. Oui, je pense que c’est un effet recherché, c’est pour cette raison que je dis que cela peut être gênant ou que c’est un effet de la traduction. Si cela m’a un peu déroutée, au final cela n’enlève en rien que c’est une belle histoire bien prenante.
      Je suis ravie de l’avoir découvert en tout cas 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *