Seuls au monde > Caroline Mongas

by

518st-pvvlÉditeur : Harlequin

Kindle : ICI

Ebook : ICI

Pour Déborah, Daniel Saint-Ferrant, le prestigieux patron qu’elle assiste fidèlement depuis plus de six ans, est un playboy égocentrique, irrespectueux et capricieux.
Pour Daniel, Déborah Evreux est une assistante efficace et irremplaçable… mais parfaitement ennuyeuse, coincée et tout sauf attirante.

Lorsqu’ils prennent conscience qu’ils sont les deux survivants du crash de leur jet privé, le soulagement de ne pas être seul sur cette île au décor paradisiaque se mêle à l’appréhension face à la perspective d’une cohabitation forcée. Car, en dehors du contexte purement professionnel, ils ne se supportent pas, c’est un fait. Mais il se pourrait bien que le soleil tropical leur permette de se voir l’un et l’autre sous un tout autre jour…

107633999

Bien que l’endroit et les personnages soient différents, en lisant ce livre, j’ai pensé à la série « Le destin de Lisa ». Ne me demandez pas pourquoi, mais voila, c’est comme ça lol.

Perso, j’ai adoré l’humour que parsème l’auteure dans cette histoire, certes il y a de la romance, c’est même la trame principale lol, mais l’humour présent fait du bien et donne un ton léger à cette aventure.

Si au départ, je me suis dis qu’on allait certainement tomber dans les clichés (le patron arrogant et la secrétaire canon qui se cache derrière un « déguisement »), j’ai été surprise par la tournure qui, bien que rentrant dans ces clichés, est différente de par son humour, sa légèreté.

C’est vrai que l’on se doute de la fin, ou encore de certains événements qui surviennent, mais cela ne m’a pas empêché de passer un excellent moment. Peut-être est-ce justement dû à cet humour que l’on retrouve un peu partout dans le livre.

AVIS

2737153plumes

Lecture sympa ! 

Il me fallait une lecture légère, sans prise de tête et drôle. Et bien j’ai trouvé ce qu’il me fallait avec Seuls au monde.

Evidemment ce j’ai aimé c’est le cadre paradisiaque de l’histoire et les personnages qui sortent de l’ordinaire.

Si de prime abord on a l’impression qu’ils sont Mr et Mme tout le monde on comprend vite qu’il n’en est rien. Déborah est une jeune femme qui se cache derrière un physique ingrat alors qu’elle est finalement très jolie. On va la découvrir petit à petit pour mieux la cerner.

Monsieur Saint-Ferrant, le patron arrogant qui use de son pouvoir si sa pauvre secrétaire.. Là encore j’ai aimé le découvrir dans des situations improbables sur l’île et j’avoue avoir jubilé de le voir galérer ^^ Mais lui aussi a autre chose à offrir que son arrogance.

J’ai passé un bon moment avec ce roman parce que je n’avais pas d’attentes particulières en le commençant, j’avais juste envie de me détendre et de rire. Alors c’est un récit assez court et pourtant à mes yeux il ne manque rien à cette histoire.

Le gros plus de l’histoire de Caroline Mongas est sans doute sa plume très agréable, elle ne nous sert pas forcément quelque chose de très original et pourtant ça fonctionne et je me suis laissé divertir par la romance de Déborah et Daniel.

Le fait que cela se passe sur une île m’a dépaysé. Si vous souhaitez découvrir des personnages hauts en couleurs et une histoire pleine d’humour alors laissez-vous tenter.

Merci à Chloé et aux éditions Harlequin pour leur confiance.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *