Sur la ligne – Tome 3 : Sur l’autre rive > Bridget Page

sur-la-ligne-tome-3-sur-l-autre-rive-826996-264-432

Auto-édition

Date de sortie : 10 septembre 2016

BrochéICI

KindleICI

Pour Emma Adam comme pour Constant Marceau, il y a un avant et un après

Rien ne sera jamais plus pareil désormais. Il faut faire le deuil définitif de ce qui a été et accepter de risquer un pas vers un avenir encore bien incertain

C’est le difficile travail sur eux-mêmes que vont mener nos deux héros, en s’isolant loin de tout et de tous, en quête d’une dernière chance

Loin des lourds traitements thérapeutiques imposés à Emma, simplement armés de leur amour, ils tenteront de faire face au démon, soudés, indissociables

Constamment sur le fil du rasoir, Emma livrera un courageux combat pour sa survie, mais également pour son nouveau couple. Car, elle en est certaine, Constant est son avenir. Pour lui, elle affrontera son pire cauchemar : le diable en personne, Stanislas Courbillon

Entre désespoir et passion, ce dernier tome nous entraîne dans la spirale d’un pari amoureux insensé : transcender le mal lui-même.

AVIS

7229294plumes

Bonne Lecture ! 

Je remercie Bridget Page pour sa confiance et ce service presse. 

Sur la ligne est vraiment une saga hors du commun. Avec trois genres bien distincts Bridget a su nous livrer une histoire unique en son genre.

Ce troisième opus n’est pas un coup de cœur et je vais vous expliquer pourquoi.

Je pense que je n’étais pas dans un état d’esprit optimal pour lire ce dernier tome, je m’explique après une semaine passé à l’hôpital j’ai eu énormément de mal à entrer dans cette suite…On reprend là où nous avons laissé Emma et Constant à la fin du second tome, totalement démunis face au geste désespéré d’Emma.

Le second tome m’avait marqué et j’avais ressenti tout le désespoir d’Emma, métamorphosée depuis sa rencontre avec Stan qui est désormais son bourreau assoiffé de sang. Profondément perturbée psychologiquement, Emma sombre dans un état proche de la démence. Constant se retrouve dans une position délicate vis à vis de la jeune femme.

La première partie de ce troisième tome est assez perturbante, enfin pour ma part je l’ai trouvé déroutante. Elle est assez centrée sur la partie psychologique de l’état d’Emma, on sent l’énorme travail de recherche de l’auteure pour que son histoire soit crédible mais à mes yeux ce fut trop technique et médical pour que je puisse totalement me sentir en phase avec le récit. Je n’arrivait pas à me sortir de la tête les termes médicaux et l’ambiance oppressante qu’il y régnait..

Puis vient la seconde partie, l’isolement d’Emma et Constant. Leur bulle d’amour pour lutter contre le démon. J’ai tout de suite retrouvé ce que j’aime dans la plume de Bridget, c’est à dire l’espoir que tout est possible même à travers les ténèbres.

Nos héros vivent des heures sombres, rien ne sera facile pour eux..

Je sais que c’est pertinemment ce que Bridget a voulu pour le grand final de cette série, que l’on côtoie le mal et le bien dans une lutte acharnée avec la lumière au bout du tunnel.

Stan s’est infiltré et fait maintenant parti intégrante du psychisme d’Emma. Il est là, il rode pour surgir sournoisement, Emma se punie elle-même d’être en vie et encore plus lorsque le bonheur sonne à sa porte.

Aux côtés de nos deux héros j’ai vibré. Je n’avais de cesse envie qu’ils sortent de cet enfer, qu’ils aient le droit au bonheur qu’ils méritent. La notion de destinée est très intéressante, elle illumine cette histoire qui a de nombreuses phases d’ombre.

Ici, nous retrouvons de nombreux points de vues, ceux d’Emma et Constant mais aussi ceux des parents d’Emma, ce qui apporte vraiment un plus. J’ai pu me rendre compte de la façon dont tous les personnages géraient la situation. Avoir leurs pensées permet aux lecteurs d’imaginer totalement ce que la famille vit dans une situation telle que celle-ci.

En bref, j’ai été ravie de mettre un point final à cette histoire hors du commun. Bridget se démarque une fois de plus avec un multi-genre inattendu, une histoire choc que je n’oublierai pas de si tôt. Des personnages vivants qui ne demandent qu’à être heureux après une tourmente dévastatrice. Un récit original à découvrir sans hésitation.

112208021

L’état psychique de la femme de mes rêves s’est irrémédiablement dégradé, durant les quelques jours que nous avons partagés. J’aurais dû m’en rendre compte plus tôt. C’était évident, gros comme le nez au milieu de la figure. Cette fille, pleine de sang-froid lors de la prise d’otages, perdait pied peu à peu sous mes yeux, sans que je réagisse. Lorsqu’elle était près de moi, j’étais accaparé par sa bouche que je voulais explorer, son corps que je désirais si fort, ses yeux si incroyablement expressifs me hurlant combien je comptais, combien j’étais important, indispensable. Je ne ressentais rien d’autre que cette alchimie insensée entre nous, ces étincelles crépitant au bout de nos doigts, ce besoin furieux de s’appartenir.

 Mon avis sur ~Sur la ligne #1 – Sur le fil du rasoir~ – ICI

Mon avis sur ~Sur la ligne #2 – Au bord du précipice~ – ICI

A propos de MarleneEloradana

Marlène, trentenaire du sud de la France, véritable bookaddict, je ne suis jamais rassasiée quand il s'agit de lecture, dévoreuse de romances en tout genre mais surtout celles qui font vibrer et s'émouvoir au fil des pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *