Ca peut pas rater ! > Gilles Legardinier

by

ca-peut-pas-rater

Editeur : Fleuve Editions

Broché : ICI

Kindle : ICI

– J’en ai ras le bol des mecs. Vous me gonflez ! J’en ai plus qu’assez de vos sales coups ! C’est votre tour de souffrir !
Ma voix résonne dans tout le quartier. Et là, trempée, titubante, épuisée, je prends une décision sur laquelle je jure de ne jamais revenir : je ne vais plus rien leur passer. On remet les compteurs à zéro. On renverse la vapeur. Je vais faire payer ce fumier. Chaque joueur doit vous donner mille baffes. Je vais me venger de tout. Puisque aucun bonheur ne descendra d’un ciel illusoire, je suis prête à aller chercher le peu qui me revient jusqu’au fond des enfers.
La gentille Marie est morte, noyée de chagrin. À présent, c’est la méchante Marie qui est aux commandes. À partir de maintenant, je renvoie les ascenseurs et je rends la monnaie de toutes les pièces. Les chiens de ma chienne sont nés et il y en aura pour tout le monde. La vengeance est un plat qui se mange froid et je suis surgelée. La rage m’étouffe, la haine me consume.

received_7130210821855771

« ça peut pas rater ! » est un livre qu’on m’a conseillé et donc j’ai eu envie de voir ce que cela donnait. Cela m’a permis de découvrir la plume de Gilles Legardinier, car oui c’est le premier roman de cet auteur que je lis.

Ce que je vais vous dire de ce roman c’est que je l’ai trouvé drôle voir absurde par moment. L’auteur fait dans l’ironie, tout est dans l’exagération.C’est une histoire à prendre au second degré. Je trouve que l’héroïne, Marie, est un sacré numéro. Ensuite par moment il y a aussi des passages plus sérieux qui sont selon moi plein de sagesse et de bon sens.

Ce roman montre très bien les étapes d’une rupture ( bon c’est sur que ça c’est moins drôle) c’est-à-dire la tristesse, la colère, l’envie de vengeance, perte de confiance … Jusqu’à l’envie de reprendre du poil de la bête, passer à autre chose et avancer de nouveau. Au fur et à mesure on sait comment ça va se terminer cette histoire et quand cela se confirme, on n’est pas déçu, on s’en réjoui.

J’ai passé un bon moment à lire cette histoire même si vers la fin je trouvais que c’était long. Je vois en ce livre un message d’espoir et qu’il ne faut pas baisser les bras.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *