Sous l’emprise du sultan > Maddy Nelson

cover95567-mediumEditeur : Harlequin

Kindle : ICI

Ebook : ICI

Lorsque Layla pénètre dans le magnifique palais décoré de mille et une bougies, de dorures raffinées et des plus belles étoffes de soie, elle sait qu’elle a bien fait d’accepter de venir à cette soirée organisée par le mystérieux sultan Akhbad Sheb Khan. Une soirée merveilleuse, jusqu’à ce qu’elle se fasse bousculer par un inconnu. Aussitôt, Layla voit rouge et décide de donner une leçon de politesse à ce malotru, même si elle doit avouer que son regard ébène, son sourire arrogant et son charme magnétique ne sont pas pour lui déplaire. Mais alors qu’elle se félicite de sa réaction, elle surprend les regards scandalisés des autres convives. Pourquoi ces réactions ? Elle n’aurait quand même pas… Non, ce serait terrible… Lorsque les gardes viennent la chercher, son pire soupçon se confirme : l’inconnu n’était autre que le sultan Akhbad Sheb Khan. Et il requiert une entrevue avec elle sur-le-champ…

107633999Lorsque j’ai vu la couverture de ce livre sur le site NetGalley, je n’ai même pas lu le résumé, je voulais le lire.

Lorsque l’on débute l’histoire, nous avons une femme qui semble farouche, qui ne se laisse pas faire par n’importe qui, qui n’est pas du genre niaise. Je suis d’accord sue le fait que le coup de foudre existe, que l’on peut très vite tomber sous le charme d’une personne. pourtant, ici, j’ai eu une impression de rapidité qui m’a un peu perturbée, j’avais l’impression d’avoir passé des pages alors que cela n’étai pas le cas.

Quand nous rencontrons le sultan, c’est un homme détruit par la mort de sa femme, pas un jour ne passe sans qu’il ne pense à elle. Il paraît même impossible a réellement consoler. pourtant en peu de temps ils sortira les grands mots à Layla, un peu comme si sa femme était complètement oubliée.

Si l’histoire en elle-même est assez bien écrite, à cause de cette rapidité, je n’ai pas accroché autant que me laissait le présager la couverture (eh oui j’ai toujours aimé lire les histoires dans les grands palais, les sultans, les hommes riches. Je ne suis pas une adepte d’Harlequin pour rien lol).

Je pense que si certains passages étaient ajoutés, nous n’aurions plus cette impression de rapidité qui pour moi, a gâché ma lecture.

Je ne dirais pas que je n’ai pas aimé mais plutôt que cette histoire n’était, au final, pas faite pour moi. Elle plaira j’en suis certaine, même si je reste sur un avis plutôt mitigé.

Merci à Chloé et aux éditions Harlequin pour leur confiance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *