Metropol #1 > Corps-à-corps > Martin Holmen

by

61liywgwjzl-_sx315_bo1204203200_Editeur : Hugo & cie – Thriller

Livre : ICI

Kindle : ICI

Même s’il ne monte plus sur le ring, l’ex-champion de boxe Harry Kvist se sert toujours de ses poings.

Pour gagner sa vie, d’abord, grâce à sa petite officine de recouvrement de créances.
Et pour survivre, tout simplement. Survivre dans le Stockholm des années 1930, où la Grande Dépression est aussi rigoureuse que l’hiver. Tout juste trouve-t-il quelque réconfort dans le sexe, avec des femmes ou des hommes de passage.

Lorsqu’il est accusé d’un meurtre qu’il n’a pas commis, Kvist va devoir naviguer entre les bas-fonds et les beaux quartiers, les bars clandestins et les bordels, pour retrouver la seule personne qui puisse l’aider à prouver son innocence.

107633999Lorsque le coupable est tout désigné, pourquoi se prendre la tête à trouver le vrai coupable ?

En sachant que c’est le premier tome de la trilogie, je me demande franchement où vas nous embarquer l’auteur. Ce premier tome est déjà tellement prenant, il est sombre et en même temps on a envie d’avancer dans l’histoire, nous sommes, nous aussi, dans les tourments de Kvist, on plonge en même temps que lui dans les bas-fonds de son passé.

En tant que lecteur, nous savons qu’il n’est pas coupable, et pourtant au fil des pages, tout le désigne, l’étau à l’air de vouloir se resserrer autour de lui, comme s’il fallait absolument que le coupable ce soit lui et pas une autre personne.

Malgré cette noirceur véhiculée par l’auteur, il y a aussi quelques moments où nous ne pouvons nous empêcher d’avoir le sourire face à certaines situations rocambolesques.

Kvist, c’est le genre de personnages que l’on aime détester et en même temps on voudrait l’aider. C’est le genre de personne qui nous fait tourner en bourrique mais que l’on aime malgré tout. C’est une personne blessée par la vie qui ne lui a pas fait de cadeau, qui ne tente pas de prévoir l’avenir, il voit demain et c’est déjà bien.

Kvist, c’est le mauvais garçon sur lequel la vie a tendance à continuer de s’acharner dessus alors que lui ne demande rien.

Vite vite la suite, cette fin me frustre à un point que j’ai eu comme une envie de crier en tournant la dernière page…

Merci à Magali et aux éditions Hugo & Cie pour leur confiance et cette superbe découverte.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *