Vise le soleil > Maître Gims

by

107894297Editeur : Fayard

Livre : ICI ou ICI

Ebook : ICI

Kindle : ICI

« Je suis de ceux qui visent le soleil juste pour vexer la lune. »
Rien ne prédestinait Gandhi Djuna, fils d’immigrés congolais sans papiers ballotés de squats en expulsions, à devenir Maître Gims, double disque de diamant et star du rap. Pourtant, dès la primaire, il se découvre une passion pour la scène et la musique. À l’âge où d’autres passent le brevet, ses acolytes et lui se lancent dans l’aventure Sexion d’Assaut. Malgré leur travail acharné et leur détermination sans faille, le chemin jusqu’aux spotlights des Zénith sera hérissé d’embûches.
Pour la première fois, Maître Gims, personnalité secrète, se confie sur son enfance et son adolescence chaotiques, sa conversion salvatrice, sa vie privée, les galères décourageantes des débuts dans le rapgame et les innombrables obstacles surmontés sur la route vers les sommets tant convoités.
Né en 1986 à Kinshasa, Maître Gims arrive en France à 2 ans. À 22 ans, après une jeunesse passée dans des conditions difficiles, il devient une star en tant que leader de la Sexion d’Assaut.Trois ans plus tard, Subliminal, son premier album solo, est double disque de diamant. Le 28 août 2015 sort Mon coeur avait raison, son second album, qui réunit ses deux voies musicales, rap et chant. Sans se reposer sur ses lauriers, il navigue aujourd’hui entre business, musique et humanitaire.

107633999Dans ce témoignage, Gandhi alias Maître Gims nous raconte en toute simplicité son parcours depuis son arrivée en France et même un peu avant alors que lui et sa famille sont encore à Kinshasa.
Si aujourd’hui il est cette personne qui je trouve reste humble face au succès, cela n’a pas toujours été le cas, il a vécu dans des circonstances difficiles. Passant de squat en squat, vivant expulsions après expulsions, ce n’est pas simple tout les jours pour sa famille.
Même à l’école ce n’est pas rose et violette, il est noir et le noir se fait rejeter, sauf par certaines personnes avec qui il est pour certains encore en contact voir ami avec.
Il nous parle de sa jeunesse, celle qui fait qu’aujourd’hui il aborde la vie d’une manière autre que si tout cela n’avait pas fait partie de sa vie. Il aurait pu lui aussi prendre le chemin facile du vol, du deal, de tout ce qui ferait qu’à ce jour il serait probablement derrière les barreaux. Et pourtant il nous avoue avoir lui aussi volé, mais il c’est limité aux confiseries, surtout les Twix qu’il adorait en ce temps là, et toujours maintenant je suppose qu’il les aime toujours.
Certains passages de son témoignages sont tellement émouvant que je n’ai pu retenir les larmes de couler, mais il en a tiré une telle force de son passé, que l’on ne peut s’empêcher de se dire que toutes ces choses que nous vivons font de nous ces personnes que nous sommes (même si je le sais déjà, un rappel de temps en temps ne fait pas de tort).
Il nous livre son passé, son présent et ce qu’il espère pour le futur, que ce soit pour lui ou ses enfants, je ne peux que lui souhaiter ce qu’il y a de meilleur.
Si vous aussi vous voulez en savoir plus sur l’interprète de « Bella » ou encore « J’me tire », n’hésitez pas à vous procurer son autobiographie.
Je vous ai ajouté une des chansons du temps où il faisait partie du groupe Sexion d’Assaut, ainsi qu’un de ses titres solo.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=Y7-vP7TnluY%5D
[youtube https://www.youtube.com/watch?v=ar8zt45bN14%5D

Merci aux éditions Fayard pour ce service presse.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *