Au plus près du mal > Frédérique Balland

107445246Editions : Grasset

Livre et ebook : ICI

Tandis que les enquêteurs établissent les premières constatations, elle furète, regarde, examine. Les scènes de crime lui parlent.

Psychologue de la police, certains diraient « profileuse » mais elle n’aime pas ce terme, Frédérique Balland cherche à élucider ce qui se tait et pourtant signifie. Pourquoi le meurtrier a-t-il recouvert sa victime d’une couverture ? Pourquoi les a-t-il toutes attachées de la même façon ? Pourquoi cet assassin a-t-il tué les victimes qui se débattaient et laissé en vie celles qui se sont résignées ?

Avec les policiers de la Brigade criminelle,  au célèbre « 36 » ou à Versailles, elle a travaillé plus de huit ans. Elle côtoie les enquêteurs, mais surtout les suspects. Elle ne dit rien, elle n’écoute pas ce qu’ils disent. Elle regarde autre chose. Leurs gestes, leurs yeux, leurs nerfs. Elle remonte leurs parcours. Et approche leur enfance, aussi.

Son métier ? Analyste de profil.

Les criminels obéissent à une logique. Frédérique Balland a appris à la comprendre, du moins à l’approcher, jusqu’aux frontières du mal.

107633999Moi qui aime les séries ou les films où l’on aborde le côté psychologique des criminels, des meurtres, je ne pouvais que lire un livre qui en parle.

Frédérique Balland nous offre un morceau de sa vie à travers ce livre.

Une vie bien remplie, et pas que de belles choses, mais un travail difficile, qui la fait entrer dans des esprits torturés ou malade. Des personnes qui passent à l’acte, qui franchissent la limite de l’acceptable.

Pourquoi ?

Voila la question principale. Elle doit découvrir le pourquoi du passage à l’acte.

Un témoignage vraiment poignant sur un métier difficile mais utile pour bien trop d’enquêtes.

Un témoignage à lire, si vous aussi vous voulez, comme moi, en savoir plus sur ce métier de « profileur » au sein des enquêtes criminelles.

Maintenant j’en sais beaucoup plus qu’à travers n’importe quel film ou série, et franchement je tire mon chapeau à toutes les personnes exerçant ce métier.

 

Merci aux éditions Grasset pour ce service presse.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *