Que sonne l’heure > Peter James

111649534Editeur : Fleuve Noir

Livre : Broché – Poche

Kindle : ICI

Ebook : ICI

Brooklyn, 1922. En pleine nuit, un petit garçon se terre au fond de son lit : quatre hommes viennent de pénétrer chez lui. Ils tuent sa mère et enlèvent son père, le n° 2 du gang des White Hands. Désormais orphelin, il embarque pour l’Irlande avec sa sœur et sa tante. Sur le bateau, l’enfant jure de revenir chercher son père.
Brigton, quatre-vingt-dix ans plus tard. Une vieille dame est retrouvée chez elle, grièvement blessée. Elle a été torturée, son coffre-fort vidé et des œuvres d’art et antiquités pour une valeur de plus de dix millions ont été emportées. Roy Grace est chargé de l’enquête.
Mais à chacune de ses avancées, quelqu’un semble l’avoir précédé, remontant lui aussi la piste des voleurs. Gavin Daly, le frère de la victime, un vieil antiquaire richissime, retiré des affaires, est déterminé à retrouver une vieille montre cassée, une Patek Philippe de très grande valeur, qui s’est arrêtée une certaine nuit de 1922…

107633999Bien que l’enquête en elle-même m’a bien plu, je dois dire que ce n’est pas la première parution de l’auteur avec comme enquêteur Roy Grace, ce qui fait que j’ai démarré ma lecture avec quelques lacunes quand à connaître le personnage.

Je n’ai pas trouvé cela réellement gênant, mais le fait de savoir que j’ai des lacunes à ce niveau, m’a empêché de complètement apprécier le personnage.

L’enquête de Roy Grace nous embarque dans le passé, au début de la mafia New-Yorkaise dans les années 1850.

Une enquête sur fond de trafic d’œuvres d’art.

Je suis certaine, que si j’avais lu les précédentes enquêtes, je me serais plus attachée au personnage. Il faudra donc que je comble cette vilaine lacune.

Certains des personnages se connaissent déjà, alors que moi je les découvre, j’ai eu l’impression de prendre le train en marche. Si vous, de votre côté, cela ne vous gêne pas de na pas lire dès le début, alors foncez vous ne serez pas déçus du tout car l’auteur nous emmène dans une enquête plutôt bien prenante dont les indices ne sont donnés que quand il le faut. Si par contre vous préférez, comme moi, ne pas prendre le train en marche, alors peut-être aurez-vous un goût de manque en le lisant, mais néanmoins vous apprécierez votre lecture, tout comme ce fut le cas pour moi.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *