Ce qu’il nous faut c’est un mort > Hervé Commère

109899564Editeur : Fleuve

Livre : Fleuve ou Amazon

Ebook : ICI

Kindle : ICI

Trois garçons pleins d’avenir roulent à flanc de falaise.
C’est la nuit du 12 juillet 1998, celle d’I will survive. Ce que la chanson ne dit pas, c’est à quel prix.

Les Ateliers Cybelle emploient la quasi-totalité des femmes de Vrainville, Normandie. Ils sont le poumon économique de la région depuis presque cent ans, l’excellence en matière de sous-vêtements féminins, une légende – et surtout, une famille. Mais le temps du rachat par un fonds d’investissement est venu, effaçant les idéaux de Gaston Lecourt, un bâtisseur aux idées larges et au coeur pur dont la deuxième génération d’héritiers s’apprête à faire un lointain souvenir. La vente de l’usine aura lieu dans l’indifférence générale.

Tout le monde s’en fout. Alors ce qu’il faudrait, c’est un mort.

De la corniche aux heures funestes de Vrainville, vingt ans se sont écoulés. Le temps d’un pacte, d’un amour, des illusions, ou le temps de fixer les destinées auxquelles personne n’échappe.

107633999Une chose que j’aime dans les thrillers, c’est quand l’auteur réussi à ce que passé et présent se croisent sans que cela ne perde le lecteur, que le tout se fasse naturellement, sans prise de tête et surtout sans que le lecteur doive se dire « C’est maintenant ou avant ? ». Eh bien c’est un point qu’a réussi Hervé Commère avec ce livre dans lequel je me suis plongée avec délice.

Une autre chose que j’apprécie également dans mes lectures en général, c’est quand un récit me force à la réflexion sur ce qui m’entoure, sur des faits d’actualité présente ou passée. C’est ce que vous propose Hervé, il nous parle de chômage, des soucis d’argent que chacun peut rencontrer dans sa vie, et d’autres sujets tout autant d’actualité.

Par contre, j’ai trouvé que la partie « thriller » était placée au second plan, cela m’a un peu perturbé je dois bien l’avouer, je m’attendais à ce qu’elle prenne beaucoup plus de place. Cela n’enlève rien à ce que je trouve le livre réussi, mais c’est néanmoins mon petit bémol.

Un des points qui est très bien développé est le rapport qu’il existe entre les personnages qui ne sont pas forcément évident dès le départ mais qui nous permet de mieux les comprendre, de mieux les apprécier à leur juste valeur.

Un livre à découvrir sans hésiter et que je vous recommande malgré mon petit bémol.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *