L’enfer de Faust > Vincent Faucheux

107280365.pngEditions : Chat Ailé

Livre et PDF : ICI

« L’enfer de Faust » est une histoire mélangeant polar et fantastique où un inspecteur et une jeune génie en informatique devront s’associer pour traquer un tueur en série qui sévit sur Skype.
Une jeune fille, seule dans sa chambre un soir, discute via Skype.
Belle et heureuse, elle a trouvé l’amour. Si absorbée qu’elle ne sent pas le souffle glacé derrière elle. L’ombre s’approche, doucement. Son interlocuteur voit cette ombre et crie et… Trop tard. La connexion est coupée. On retrouve la jeune fille morte étranglée.
Et ce n’est que le début, une deuxième puis une troisième personne sont retrouvées ainsi… Même tueur, même mode opératoire et aucun indice, pas d’ADN, pas d’empreintes, pas de traces d’effraction. La police est sur les dents.
Georges Lucas, inspecteur féru de Sherlock Holmes pense que le tueur sévit via Internet. On lui désigne d’office un partenaire, Simon, jeune génie en informatique, effronté et moqueur.
A deux, ils devront traquer ce tueur fantôme.
Entre suspens, fantastique, conflit de générations, amitié et amour, suivez les aventures de ce couple improbable qui chasse « Faust »
Mais qui est réellement ce « Faust » ?

Nouvelle époque, nouvelle génération de tueur…?

107633999Un thriller palpitant qui ne vous fera réfléchir sur votre propre utilisation d’internet et ses nombreux sites.

Au départ, le seul lien qui uni les victimes c’est un site de rencontre.

Le tueur ne laisse derrière lui aucune trace permettant de l’identifier ou encore de donner un soupçon de piste à la police. Elles ont toutes été étranglées, mais aucunes empreintes même partielle, aucun morceau de cheveu, rien, aucuns indices.

Georges Lucas (je ne parle pas ici du réalisateur, mais bien de notre enquêteur) va faire équipe avec un génie de l’informatique pour tenter de trouver ce qui lie les victimes via leurs ordinateurs.

Un site de rencontre apparemment comme les autres, on commence à se parler et si on a des affinités on passe plutôt sur Skype ou encore Facebook, c’est quand même plus simple pour se parler. Sur Skype, certains enclenche même leur webcam, ce qui donne une autre dimension à leurs rencontres virtuelles.

Et c’est là que tout bascule …

Une ombre passe devant l’écran, puis plus rien, le noir complet. Seule chose qui apparaît « L’enfer de Faust ».

Mais qui est ce Faust ?

Pourquoi et comment choisit-il ces victimes là plutôt que d’autres ?

J’ai adoré ce tandem que forme le policier et le génie en informatique. Au départ tout les sépare, sauf l’enquête. Mais au fil des pages ils vont apprendre à se connaître, à s’apprécier, même si ce n’est pas simple, surtout dans de telles circonstances.

Verrez-vous encore internet de la même manière après l’avoir lu ?

Je n’allais déjà pas sur les sites de rencontres, mais là je suis vaccinée à tout jamais.

 

Merci aux éditions Chat Ailé pour ce nouveau service presse.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *