Le principe de parcimonie > Mallock

109037426Editeur : Fleuve

Livre : ICI

Kindle : ICI

 » L’avenir de l’homme est dans le moins.  »

On a volé la Joconde. À la place du mystérieux sourire apparaît le visage hideux de la barbarie. Plus qu’un crime, c’est un manifeste. Polichinelle écarlate et Paganini du rasoir, le monstre qui répond au nom de Docteur Ockham excelle à découper l’anatomie de ses très médiatiques victimes. Performance iconoclaste ou massacre dément ? Paris frissonne. La terreur tout autant que la fascination règnent.

Alors que la Seine, en pleine crue centennale, engloutit métro, monuments et musées de la capitale, Mallock, tour à tour commissaire et critique de cette exposition apocalyptique, va devoir démasquer Ockham avant qu’il n’accomplisse son ultime promesse, son grand oeuvre : repeindre le monde aux couleurs du chaos. Un livre phénomène !

107633999Je dois avouer que c’est le tout premier livre de Mallock que je lisais, mais ce ne sera pas le dernier.

Une chose vraiment appréciable, c’est que les chapitres ne sont pas tirés en longueur, c’est une chose que j’ai vraiment aimé car un chapitre trop long quand je dois arrêter de lire eh bien je n’aime pas couper dans un chapitre mais bien à la fin. Avec celui-ci ce fut donc possible.

J’ai déjà lu plusieurs critiques des parutions de Mallock, et pour l’avoir enfin découvert de moi-même via Le principe de parcimonie, je regrette vraiment de ne pas m’être lancée bien avant.

En quatre mots : inondation … Joconde … Paris … immersion.

Mallock est un personnage haut en couleur que j’ai adoré, il mène son enquête de main de maître, mais attention à l’adversaire qui peut tout faire capoter.

Ce livre, il a beau avoir plus de 400 pages, je l’ai dévoré en un temps record, je ne m’attendais pas du tout à arriver à la fin si vite (enfin façon de parler lol je ne l’ai pas lu en 2h), j’étais prise dans l’enquête et je n’ai pas vu les heures tourner, un vrai régal.

La plume de l’auteur m’a convaincue de par sa délicatesse à me prendre dès le départ et à me relâcher au moment du mot fin, une plume sans temps morts qui m’a ravie.

Un enquêteur et un auteur à découvrir sans attendre si vous le connaissez pas.

 

Merci à Julie de chez 12-21 pour sa confiance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

0 commentaires sur “Le principe de parcimonie > Mallock

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *