Kraft > Matthieu Biasotto

107280098Livre : ICI

Ebook : ICI

Rattrapé par la crise de la quarantaine, Gabriel est au bord du gouffre.
Pour son anniversaire, Delphine, sa femme, organise une soirée en amoureux.
Une ultime tentative pour sauver leur couple en perdition.
Tout bascule, lorsque Delphine est assassinée sous les yeux de son mari.
Une exécution froide qui marque le début d’une magistrale descente aux enfers.
Gabriel va connaître les heures les plus sombres de sa vie.
A la recherche de réponses et d’une mystérieuse enveloppe kraft, il découvre les travers de la femme qu’il vient de perdre.
Lorsqu’il commence à comprendre, la partie vient de s’achever.
A moins qu’une nouvelle ne débute…

107633999Lorsque Matthieu Biasotto m’a parlé de son livre, il m’a prévenue que son univers était peut-être un peu spécial, que je pourrais avoir du mal. Alors je vais le rassurer directement en lui disant que j’adore son univers, et que j’en redemande…

Juste un conseil avant de vous donner mon avis, c’est un livre à lire lorsque vous êtes au calme, il ne vous faut aucunes distractions, car entre l’histoire en elle-même et les flashbacks, si vous avez ne fusse qu’une minutes d’inattention, c’est foutu vous êtes perdu.

Delphine, la femme de Gabriel, va lui organiser une petite soirée en amoureux pour fêter son anniversaire. Mais cela ne va pas finir comme c’était prévu. En effet, Gabriel, va voir sa femme se faire tuer devant lui.

Matthieu nous offre son univers, il a dès le début son point de départ, son trajet et le point d’arrivée, il vous emmène là où il a décidé de le faire sans possibilités de faire un pas sur le côté.

Dans cette histoire, nous nous posons pas mal de question, et ce dès le commencement, mais si à la fin nous avons reçu les réponses que nous attendions, Matthieu ne nous livre pas tout en une fois, chaque « révélation » est faite au moment précis où elle doit l’être, chaque chose est dosée avec précision.

Encore une fois, je me suis laissé prendre dans ma lecture, j’ai commencé assez tard en me disant que j’allais lire deux ou trois chapitres avant d’aller dormir … eh bien je n’ai aucune volonté, ou alors l’auteur est tellement bon qu’il réussi à m’empêcher de vouloir me coucher avant d’avoir lu le dernier mot, d’avoir vu le point final. Je pense qu’il y a un peu des deux, mais pour ma défense, il est juste impossible de lâcher ce livre avant la fin.

Matthieu a un univers bien à lui, un univers que l’on peut qualifier de percutant, qui pourrait être dérangeant pour certains, mais pour moi il est juste parfait, il est unique et c’est cela qui fait que j’en redemande. C’est le deuxième livre que je lis de lui, et dans un totalement différent vu que mon premier était une romance (la première de Matthieu), qui fut pour moi un coup de coeur, mais je peux dire qu’il a réussi à me faire devenir accroc à sa plume.

Par contre, maintenant j’ai un petit soucis, chaque livre que Matthieu a publié me fait de l’oeil et je ne sais faire un choix. Mais je peux vous certifier que vous aurez une nouvelle chronique concernant un de ses livres assez régulièrement, je veux tous les lire.

 

Merci à Matthieu Biasotto pour sa confiance.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *