Ce qu’on fait sans plaisir > Morgan Caine

102490991Editions : Rokh Editions

E-book : Amazon

Norman Seward, un paisible professeur d’Harvard, est retrouvé à son domicile, abattu d’une balle. Sa femme Amanda a disparu.

Le FBI et les US Marshals débarquent aussitôt à Boston. L’ex-mari d’Amanda Seward, Gregory Heller, vient de s’évader de la prison de Haute-Sécurité d’Indianapolis, où il purgeait une peine de perpétuité sans possibilité de libération. En effet, il y a huit ans, Gregory Heller a sauvagement assassiné ses deux enfants, Tim et Lauren, âgés de cinq et trois ans, et a éventré son ex-femme, Amanda, qui allait se remarier.

Est-ce lui qui est venu s’en prendre de nouveau à la malheureuse ? La chasse à l’homme commence.

Pendant ce temps, Jordan Adams est bien ennuyée. Son amie Margie Connors a disparu… La police pense qu’elle a peut-être été prise en otage par Gregory Heller dans sa cavale meurtrière.

Parallèlement à Red et Watson, Jordan va mener l’enquête. Celle-ci va réveiller d’anciens démons, et raviver de vieilles blessures. Nul n’en sortira indemne.

107633999Un point que j’ai beaucoup aimé dans ce livre, c’est que nous avons beaucoup de personnages, mais que malgré tout nous ne nous sentons pas perdu, chaque personnage a sa personnalité propre et à chaque moment nous pouvons les différencier.

On pourrait croire que du fait que nous ayons plusieurs enquêtes en même temps, nous pourrions nous perdre, mais non pas du tout, je n’ai pour ma part, pas eu de mal à m’y retrouver. Les sujets finissent par se regrouper, et tout devient alors plus simple à suivre. Chaque détail que l’on rencontre pourrait paraître insignifiant, sans importance, et pourtant ce sont les détails qui ferons la différence sur la suite des événements.

La violence conjugale n’est pas un sujet facile à traiter, et pourtant l’auteur y est arrivé avec brio, avec légereté, je dirais même avec un soupçon de pudeur.

Au final, bien que le livre soit assez conséquent en nombre de pages, lorsque je suis arrivée à la fin, je me suis sentie frustrée de l’avoir déjà terminé.

 

Merci à Rokh Editions pour se service presse qui m’a tenu en haleine jusqu’au bout.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *