Derniers murmures avant la fin > Sarah Fouilloux

105958684Editeur: Terre de Brume

Le Livre : ICI

Le monde est en train de mourir. Lentement, inexorablement, toute vie ralentit, s éteint, disparaît. La fin ne tardera plus, maintenant… Et pourtant, dans ce monde à l agonie, alors que la plupart attendent la mort, quelques survivants se battent encore. Parmi eux, Nima, si frêle, si menue, et pourtant, vivante et vibrante jusqu au fond de son âme. Mais comment une jeune femme seule, même emplie d un espoir magnifique, pourrait-elle faire une différence ? Isolée, elle ne peut rien, mais si quelqu un acceptait de l aider… Alors, peut-être, pourrait-elle changer les choses… C est un mince espoir, si faible qu il semble presque ridicule, face à l écrasante inertie de la fin programmée de toute vie sur terre. Une lueur d espoir bien fragile pour tenter d illuminer à nouveau le monde. Mais Nima n est pas prête d abandonner la lutte, elle ne renoncera pas à son combat pour empêcher l inévitable, à son espoir de survivre encore un peu. Survivre, ou tout simplement, vivre. Quel que soit le temps qu il reste.

AVISDerniers murmures avant la fin est un roman de science fiction, j’ai décidé de le lire pour me faire une idée de ce littéraire, j’avais des réticences quand à l’histoire et à ce mais je me suis dit « Pourquoi pas tenter ». Il s’avère que je n’ai pas su apprécier ce livre à sa juste valeur.

Je m’explique, dans ce roman, on se trouve dans un milieu post-apocalyptique, fin du monde. Ce n’est pas vraiment cet aspect qui ne m’a pas plu.

On retrouve dans cet histoire deux personnages, Nima, jeune fille à l’espoir débordant qui cherche par tous les moyens la solution pour empêcher la fin du monde et Vak, lui ne croit plus en rien et attend inexorablement la fin en tenant un journal.

Tout commence lors de leur rencontre, Nima est à la recherche d’une personne qui sache lire, elle tombera sur Vak et lui exposera son projet, ses idées face à la fin du monde. Tout le roman repose sur la lecture de trois livres dans lesquels il y a peu être la réponse pour éviter la fin du monde.

Pour commencer dès le début du roman, il m’a manquer de nombreuses informations, le monde est sur le point de s’éteindre suite à la chute. Mais nous ne savons pas ce qu’est réellement la chute, aucuns détails pour que l’on sache de ce qui a provoquer cette situation.

Je n’ai pas réussi à rentrer dans l’histoire pourtant la plume de l’auteure est vraiment agréable et consise ! Les passages où Vak lit les livres sont assez long.

Le personnage de Vak est très sombre, il a perdu goût à la vie, au fil de l’histoire, Nima arrive à lui redonner l’espoir. La fin est très émouvante mais cela n’aura pas suffit à me faire apprécié ce roman.

Je précise bien que la science fiction n’étant pas mon de lecture de prédilection, je pense que pour des amateurs de ce littéraire, « Derniers murmures avant la fin » sera pour vous une agréable lecture.

107633999Bien qu’ayant eu un peu de mal à me plonger complètement  dans l’histoire, après quelques pages lues, mon soucis c’est arrangé.

L’histoire en elle-même est assez lente, donc si vous êtes plutôt amateurs de lectures où il y a beaucoup d’action, vous risquez de vous ennuyer.

Dans cette histoire, deux personnes que tout oppose vont se rencontrer, l’un est plutôt pessismiste, alors que l’autre plutôt optimiste. Mais la fatalité n’étant pas une option envisageable pour notre optimiste, elle va tout mettre en oeuvre pour redonner espoir  à notre pessimiste, elle va tenter de lui faire voir le futur autrement. Ce qui ne sera pas une chose aisée vous vous en doutez bien.

Comme le soulève Eloradana dans son avis, il nous manque quelques informations qui nous feraient pourtant plonger dans leur aventure, mais cela ne m’a pas tellement gênée, bien que cela puisse bloquer par rapport à la compréhension de toute l’histoire.

Néanmoins, j’ai passé un bon moment à le lire, un peu difficile au départ, mais une fois le cap des premières pages dépassé tout c’est bien passé pour moi.

A propos de Alouqua

Depuis toujours j'adore lire, déjà enfant il m'était impossible de me passer d'un livre. Quand à partager mes avis, eh bien je l'ai toujours fait, c'est donc devenu pour moi une évidence d'ouvrir un blog. J'ai l'avantage de lire un peu de tout, je n'ai jamais aimé me restreindre, en quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *